Tenue du congrès provincial du Mouvement Populaire à Khémisset sous le signe « Main dans la main pour construire le Mouvement Populaire de demain »

Intervenant lors de la séance matinale du Congrès provincial du Mouvement Populaire à Khémisset, tenu samedi dernier à Dayat Roumi dans la Province de Khémisset, M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé que le 11e congrès national du Mouvement Populaire, prévu de se tenir en juin prochain, constitue une étape importante pour consolider les structures du Parti et moderniser sa pratique de la politique, en vue d’être au diapason des mutations qui s’opèrent aux niveaux national et international.

Dans son allocution d’orientation lors de la séance d’ouverture du Congrès provincial de Khémisset, consacré à la désignation des congressistes, M. Laenser a noté que le Maroc connaît une dynamique politique et économique, comme en témoignent le dynamisme qui caractérise la société civile et les chantiers d’envergure lancés dans le Royaume, ajoutant que le Mouvement Populaire est appelé à s’impliquer dans ce processus en vue de relever le défi de la réussite du projet démocratique et de développement.

Lors de cette rencontre à laquelle a pris part le Président Mahjoubi Aherdane, M. Laenser a précisé que le Mouvement Populaire, qui n’a cessé de lutter pour la promotion d’un développement équilibré, la résorption des disparités sociales, la mise à niveau et le développement du monde rural et la consécration l’amazighité en tant que composante essentielle de la culture et de l’identité nationales, table sur la réalisation de ces objectifs, à travers le développement de ses modes d’action, la modernisation de ses structures organisationnelles, l’octroi de larges attributions à ses structures provinciales et régionales et l’encouragement de la participation politique des jeunes et des femmes.

Dans son allocution de bienvenue, M. Mohamed Mansouri a affirmé que la Province de Khémisset vit un évènement historique en accueillant cette rencontre importante, qui contribuera inévitablement à l’élaboration d’une plateforme politique pour l’avenir du Mouvement Populaire dans cette province.

M. Mansouri a ajouté que le succès de ce congrès provincial, organisé sous le signe « Main dans la main pour construire le Mouvement Populaire de demain » et lors duquel l’ensemble des militants harakis se sont mobilisés pour concrétiser l’unité partisane et éviter les dérapages et les scissions, représente une gage solide de la réussite du prochain congrès national, mettant l’accent sur la nécessité de rationaliser les structures organisationnelles locales en vue de promouvoir la pratique politique et démocratiser ses institutions.

Dans le même sens, M. Ouzzine Aheradane a précisé que le Mouvement Populaire entame aujourd’hui, après avoir parcouru des étapes difficiles pour parachever son union et son unité, la bataille de la démocratie pour le renouvellement de ses structures organisationnelles et la bataille de la lutte contre la corruption électorale et la vulnérabilité des infrastructures au niveau de la province.

Pour sa part, M. Haddou Idrissi, représentant le Comité préparatoire du Congrès provincial, a souligné que la volonté unioniste est une gage de l’implication de l’ensemble des militantes et militants harakis dans la consolidation de l’outil organisationnel haraki et la consécration de la démocratie participative et de la transparence intérieure, en vue de rompre avec la phase consensuelle qui a caractérisé l’action du Mouvement Populaire depuis le congrès de la fusion en 2006.

M. Idrissi a appelé également à la mobilisation générale pour garantir le succès du prochain congrès du Mouvement Populaire et consacrer la fusion sur des bases démocratiques et intègres, en perspective d’un nouveau départ d’un Mouvement Populaire moderne qui ouvre le champ aux jeunes générations et contribue à l’édification du Maroc de demain, d’une part, et à jeter les base d’une nouvelle phase avec un nouveau mode, de l’autre.

Pour sa part, Mme Bouchra Faryate, Vice-présidente de la Jeunesse Harakie, a exprimé sa satisfaction à l’égard des procédures et des mesures adoptées par le Mouvement Populaire pour rehausser la représentativité des jeunes et des femmes au niveau des structures organisationnelles du Parti ; laquelle initiative contribuerait à apporter du sang nouveau dans les artères du corps haraki, en particulier, et dans le champ politique national, en général.

Lors de la séance de l’après-midi, présidée par M. Mustapha Aslalou, un débat démocratique et responsable a été ouvert sur le mode et les critères de désignation des congressistes de la Province. Cette séance a été caractérisée par des interventions versant dans le sens de l’adoption de modes appropriés pour garantir la réussite de ces élections provinciales.

Les participants ont ainsi agréé la Commission des candidatures issue de la Commission préparatoire provinciale, à laquelle ils ont confié la tâche de la mission de désigner 21 congressistes, soit la quote-part consacrée par la Commission préparatoire nationale à la Province sur la base des résultats réalisés lors des dernières élections communales, à laquelle s’ajouterait le quota de 15% réservé aux femmes et le quota de 15% dédié aux jeunes et ce, conformément aux dispositions du statut du Mouvement Populaire, tout en veillant à assurer la représentativité des quatre circonscriptions de la Province (Oulmès, Khémisset, Tiflet et Rommani).

Partager sur Facebook