Le ministère de l’Education nationale explique les raisons de la publication de la liste des enseignants absents

Suite aux diverses réactions suscitées par la publication d’une liste des noms d’enseignants absents, tirée des données collectées par le système « Massar » durant le mois de septembre dernier et en vue d’éclairer l’opinion publique nationale, le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a souligné que les établissements scolaires sont tenus de publier les noms des enseignants absents, que ce soit une absence justifiée ou non, conformément aux dispositions de la note ministérielle n° 134 publiée le 26 juin 2010.

Remise du Prix Hassan II des manuscrits, au titre de sa 38ème édition, le 25 octobre courant à Rabat

Le ministère de la Culture et de la communication organise, le mercredi 25 octobre courant à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc à Rabat, la cérémonie de remise du Prix Hassan II des manuscrits au titre de sa 38ème édition.
Un communiqué du ministère a indiqué que cette cérémonie sera marquée par la remise du Grand Prix et de trois autres Prix d’encouragement. Parallèlement à cette manifestation culturelle de haute facture, une exposition de manuscrits et de documents ayant remporté le Prix sera également organisée.

M. El Aâraj : Lancement de la mise en œuvre de la loi n° 68.16 relative à l’artiste et aux métiers artistiques

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers sur « la mise en œuvre de la loi n° 68.16 relative à l’artiste et aux métiers artistiques », posée par le Groupe de la Justice et du Développement, M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a affirmé, mardi dernier à Rabat, que le Département de la Culture a élaboré un projet de décret déterminant les conditions et les modalités de délivrance et de retrait de la carte d’artiste et de la carte professionnelle aux techniciens et administrateurs exerçant dans le domaine artistique, qui a été adopté au Conseil de gouvernement.

Clôture des travaux de l’Université Populaire en recommandant la protection des droits linguistiques et culturels et l’accélération de la mise en œuvre du chantier constitutionnel relatif à la langue amazighe

Les travaux de la 9ème session de l’Université Populaire ont été clôturés, samedi dernier à l’Institut Moulay Rachid à Maâmoura-Salé ; laquelle session a été consacré à la discussion du thème « le patrimoine culturel et linguistique commun : un pont de communication entre les générations ».
Ainsi, les participants aux travaux de cette session ont été unanimes à souligner la nécessité de protéger les droits linguistiques et culturels et d’accélérer la mise en œuvre du chantier constitutionnel relatif à l’officialisation de la langue amazighe et à son intégration dans l’enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique.