Le Mouvement Populaire organise une journée d’étude des compétences harakies sur le thème « les réformes institutionnelles et politiques à l’horizon du Maroc 2012 »
M. Mohand Laenser se félicite du climat de cohésion nationale face à toutes les manœuvres et attire l’attention sur le rôle des médias dans cette bataille de la dignité

Le Mouvement populaire a organisé, samedi dernier à l’Université Al-Akhawayne à Ifrane, une journée d’étude des compétences harakies sur le thème « les réformes institutionnelles et politiques à l’horizon du Maroc 2012 ». Les débats se sont articulés autour de deux axes :

– Premier axe : la réforme des lois portant sur les élections, les partis politiques et les collectivités locales, au cours duquel ont été abordées les réformes relatives aux collectivités locales, à la loi sur les partis et au code électoral ;

Au cœur de l’évènement, M. Laenser souligne :
La marche de Casablanca est une marche populaire par excellence, qui a unanimement clamé la marocanité du Sahara et le rejet de tous les complots ourdis contre l’intégrité territoriale du Royaume

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé, dimanche dernier à Casablanca, que la marche de Casablanca, à laquelle ont appelé le gouvernement et les partis politiques, est une marche populaire par excellence ; la marche des Marocains qui se sont dirigés vers la capitale économiques, venant de l’ensemble des régions du Royaume, de Tanger à Lagouira, répondant ainsi à l’appel de la Nation et tenant à protester et à condamner tous les complots ourdis contre notre intégrité territoriale.

Consensus national pour contrer toutes les manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc
En protestation contre la campagne tendancieuse menée par le Parti Populaire espagnol contre
le Maroc
Organisation d’une marche populaire demain (dimanche) à Casablanca

Les partis politiques, représentés au parlement, ont appelé le peuple marocain à participer à une marche populaire, dimanche prochain à Casablanca à partir de 11H30, pour protester contre la campagne tendancieuse menée par le Parti Populaire espagnol (PP) contre les intérêts suprêmes du Maroc.

Dans une déclaration commune à la presse, rendue publique à l’issue de la réunion tenue jeudi dernier par leurs secrétaires généraux et dirigeants, ces partis politiques ont indiqué que l’organisation de cette marche intervient en protestation contre les agissements du PP qui s’est activé à accélérer le vote par le Parlement européen d’une résolution partiale tentant de porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume.

Selon le communiqué, dont lecture a été donnée par M. Driss Lachgar, membre du Bureau Politique de l’Union Socialiste des Forces Populaires, la résolution voté par le Parlement européen nuit aux bonnes relations entre les peuples marocain et espagnol.

M. Laenser accorde une interview à l’hebdomadaire « La Nouvelle Tribune »
L’émergence de véritables alliances politiques est tributaire des réformes institutionnelles et politiques

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire, M. Mohand Laenser, a affirmé que l’une des conditions essentielles de l’émergence de véritables alliances politiques réside dans des réformes institutionnelles et politiques.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire « La Nouvelle Tribune », parue dans son édition du jeudi dernier, M. Laenser a souligné l’impératif de constituer des blocs ou des alliances politiques homogènes, dans la perspective de sortir de la phase de transition démocratique et d’entrer dans la phase démocratique, indiquant que sans une révision des lois régissant le mode électoral et les partis politiques, il serait difficile de rompre avec la situation actuelle.

Dans une déclaration à la presse, M. Mohand Laenser affirme :
Le Parti Populaire espagnol (PP) éprouve un ressentiment et une animosité gratuite envers le Maroc au sujet de la question nationale

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé qu’il est désormais avéré que le Parti Populaire espagnol (PP) éprouve un ressentiment et une animosité gratuite à l’égard du Maroc au sujet de la question nationale.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion, tenue mercredi dernier, par le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, avec les secrétaires généraux et chefs des partis politiques représentés au Parlement, M. Laenser a exprimé la condamnation par le Mouvement Populaire des positions hostiles à l’intégrité territoriale du Maroc prises par le Parti Populaire espagnol.