M. Al Mardi : le régime des salaires et indemnitaire est toujours otage des tiroirs de la Chambre des Conseillers

M. Hassan Al Mardi, Secrétaire Général National du Syndicat Populaire des Salariés, a estimé que les réunions de dialogue social tenues par le gouvernement avec les supposées centrales syndicales, ne sont d’aucune utilité.

Le Congrès régional de Fès-Boulemane pour la désignation des congressistes

Dans le cadre des préparatifs intensifs du 11e Congrès national du Mouvement Populaire, prévu de se tenir les 11, 12 et 13 juin prochain à Rabat, il a été procédé, hier dimanche, à la désignation des congressistes des Provinces de Fès, Moulay Yaâcoub, Boulemane et Sefrou et ce, dans une ambiance empreinte de démocratie et de transparence, où les urnes ont eu le dernier mot. 

Les participants au Congrès régional de Fès-Boulemane exaltent la méthode optimale adoptée pour le choix de leurs représentants au 11e Congrès national du Mouvement Populaire

M. Mahjoubi Aheradane, Président du Mouvement Populaire, a souligné la nécessité d’évoquer l’histoire du Parti et les acquis qu’il a capitalisés tout au long de 50 ans, en vue de mobiliser les volontés à même d’oeuvrer à la réussite du 11e Congrès national, qui se tiendra les 11, 12 et 13 juin prochain à Rabat. 

Intervenant à l’occasion du Congrès régional du Mouvement Populaire des Provinces de Sefrou, Boulemane, Moulay Yaâcoub et Fès, dont les travaux ont eu lieu dimanche dernier au sein du camping international de Fès, M. Aherdane a appelé à la nécessité que le Mouvement Populaire retrouve sa position de marque sur la scène politique nationale, indiquant que le 11e Congrès national du Parti constitue une étape historique fondée sur la démocratie, la transparence et la bonne gouvernance.

Pour sa part, M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a souligné que l’esprit unioniste ancré chez les militants du Parti atteste que le Mouvement Populaire continuera à accueillir l’ensemble des militantes et militants harakis, déclarant « Nous voulons que le prochain congrès national jette les bases de la continuité du Mouvement Populaire pour d’autres décennies, comme l’ont font les fondateurs du Parti en 1957. Et c’est œuvre n’est nullement difficile, puisque notre Parti profondément ancré est fière de ses constantes et ouvert sur son environnement ».

M. Laenser a précisé que le 11e Congrès national devrait constituer un bon départ vers les échéances de 2012, lors desquelles il est prévu de porter le Parti à la position qui lui revient sur la scène politique marocaine.

M. Laenser a souligné que le Mouvement Populaire ambitionne, à travers le prochain congrès national, de conférer des attributions plus larges aux structures locales qui constituent les fondements du Mouvement Populaire, de révéler fièrement l’identité du Parti, son positionnement parmi les échelles des classifications convenues, pour que chacun sache ce que nous défendons et ce contre quoi nous luttons et ce, au service de notre pays bien-aimé et du glorieux trône royal. 

M. Laenser a ajouté que la nouvelle méthodologie adoptée par le Parti ne signifie nullement une rupture avec le passé ou la création d’un nouveau mouvement, mais représente plutôt une contribution à l’adaptation aux changements majeurs que connaît notre pays. Ce qui requiert du Parti d’indexer ses orientations et ses objectifs sur les évolutions de la politique publique, sans pour autant renier les constantes ou dilapider les acquis. A cet égard, M. Laenser a estimé qu’il faudrait renforcer les structures organisationnelles et veiller à assurer une atmosphère démocratique et transparente dans les enceintes harakies.

Concernant la mise en œuvre des programmes du Parti, M. Laenser a affirmé que le Mouvement Populaire est capable, à lui seul ou en partenariat avec des alliés, de traduire sur le terrain ces programmes, déclarant dans ce sens « Je tiens à rassurer les sceptiques sur le sort du Mouvement Populaire. Car tout en étant favorable à nouer des alliances et des coopérations avec d’autres partis, le Mouvement Populaire se fixe cependant une ligne rouge claire à ne pas dépasser, puisqu’elle est farouchement attaché à son identité, à sa personnalité et à l’autonomie de ses décisions ». 

Au volet de la défense de l’amazighité, le Secrétaire Général du Mouvement Populaire a souligné que cette question n’est pas prisonnière de l’équation de l’exclusion ou de la substitution, indiquant qu’elle devrait plutôt être appréhendée en tant qu’un droit, un devoir et une préservation de ce qui distingue le peuple marocain des autres peuples. M. Laenser a estimé, à cet effet, que la langue arabe a sa place au même titre des langues étrangères, mais que cela ne peut se faire au détriment du patrimoine amazigh.

De son côté, M. Mohamed Serghini, Président de la Commission préparatoire du 11e Congrès national du Mouvement Populaire, a présenté les missions assurées par les sous-commissions issues de la Commission préparatoire, soulignant que ces sous-commissions ont œuvré laborieusement afin d’établir une feuille de route pour le succès du prochain congrès national, qui constitue une étape pour consacrer la fusion sur des bases de la démocratie, de la transparence, de l’intégrité et de la bonne gouvernance et ce, dans la perspective de l’élaboration d’une nouvelle charte harakie, jetant les fondations d’un Mouvement Populaire fort par ses structures, sa pensée et sa ligne politique distinguée, et capable d’accéder à une position honorable lors des prochaines élections. 

Pour leur part, les coordonnateurs des sous-commissions ont exposé les résultats notables qui ont été réalisés grâce à l’effort laborieux et au travail acharné des membres de ces sous-commissions, attestant ainsi de la pertinence des moyens et des mécanismes efficaces adoptés, visent principalement à assurer une plus grande ouverture du Parti sur ses différentes composantes dans la perspective d’organisation d’un congrès démocratique et transparent. 

Les participants au congrès régional de Fès-Boulemane ont exprimé leur grande satisfaction à l’égard de la démocratie et de la transparence ayant marqué l’opération de vote ayant eu lieu dans un espace harmonieux et ordonné, précisant qu’avant ce congrès régional, des rencontres locales intensives et fructueuses ont été tenues avec la participation de l’ensemble des militantes et des militants harakis en vue de former les bureaux locaux au niveau des communes qui veilleront à la désignation des congressistes.

Résultats du scrutin relatif à la l’élection des représentants des Provinces de Fès, Sefrou, Moulay Yaâcoub et Boulemane au prochain congrès national du Mouvement Populaire

Province de Boulemane :

Nombre des inscrits : 141 

Nombre des votants : 141 

Nombre des votes (Oui) : 131 

Nombre des votes (non) : 06 

Nombre des bulletins annulés : 04

Province de Sefrou :

Nombre des inscrits : 153 

Nombre des votants : 124 

Nombre des votes (Oui) : 114 

Nombre des votes (non) : 01 

Nombre des bulletins annulés : 09

Province de Fès :

Nombre des inscrits : 73 

Nombre des votants : 67 

Nombre des votes (Oui) : 59 

Nombre des votes (non) : 07 

Nombre des bulletins annulés : 01

Province de Moulay Yaâcoub :

Nombre des inscrits : 18 

Nombre des votants : 18 

Nombre des votes (Oui) : 18 

Nombre des votes (non) : 00 

Nombre des bulletins annulés : 00

Lors d’une conférence organisée par le Mouvement Populaire sur le thème « Régionalisation et développement : enjeux et perspectives »

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a estimé que le chantier de la régionalisation élargie, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est un chantier qui doit mis en œuvre progressivement dans le cadre de l’unité et de la solidarité nationales.