Lors d’une rencontre politique organisée par le Mouvement Populaire sur le thème « les alliances politiques à l’horizon des élections de 2012 »
M. Laenser souligne l’importance des réformes devant mener à des alliances logiques entre des partis ayant une idéologie similaire

Intervenant lors d’une rencontre politique, organisée mercredi dernier par le Secrétariat Général du Mouvement Populaire sur le thème « les alliances politiques à l’horizon des élections de 2012 », M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé que le paysage politique marocain a été marqué, durant les dernières décennies, par le phénomène de constitution de gouvernements de coalition entre les composantes de partis politiques après l’annonce des résultats des élections législatives

Le Mouvement Populaire dénonce les actes provocateurs d’un groupe d’espagnols à Laâyoune
Il appelle l’Algérie à garantir l’intégrité physique de M. Mustapha Ould Selma

Le Mouvement Populaire a suivi avec grand étonnement l’opération dans laquelle ont été impliqués des éléments espagnols pour mener des actes provocateurs et irresponsables dans la ville marocaine de Laâyoune, en scandant des slogans en faveur du séparatisme et en portant des drapeaux de la fantomatique « rasd », profitant ainsi du climat d’ouverture et de liberté qui règne dans les différentes régions du Royaume, au Nord comme au Sud.

Après avoir été la cible de ses fausses accusations lors d’une rencontre de communication
M. Idriss Sentissi poursuit en justice M. Noureddine Lazrak, Président du Conseil communal de Salé

M. Idriss Sentissi, l’ex-maire de la ville de Salé, a qualifié la rencontre de communication tenue, mardi dernier, par l’actuel maire de Salé, de tentative ratée à travers laquelle ce dernier a essayé une fuite en avant, pour échapper des accusations qui lui sont adressées.

M. Sentissi a estimé également que cette rencontre constitue une tentative de l’actuel président du Conseil communal de salé d’induire en erreur l’opinion publique locale et les autorités, dans une sorte de réaction désespérée aux étapes parcourues par l’enquête portant sur plusieurs violations dont se sont saisies les autorités concernées, notamment les problèmes insolubles vécus par les populations de la ville militante de Salé.

Dans un entretien téléphonique avec le journal « Al-Haraka », M. Sentissi a affirmé que l’actuel maire a organisé cette rencontre de communication pour tenter de sortir du bourbier dans lequel il s’est empêtré, cherchant ainsi à influer sur le cours normal de l’enquête menée par les autorités compétentes au sujet de plusieurs questions ayant trait à la corruption administrative.

Dans ce sens, M. Sentissi a ajouté que sa personne n’est pas partie dans la plainte déposée contre l’actuel maire au sujet de laquelle enquête le ministère public.

Eu égard aux fausses accusations proférées par le président du Conseil communal de la ville de Salé contre M. Sentissi à l’occasion de la tenue de ladite rencontre, où il a prétendu que M. Sentissi use de son influence pour faire pression sur le cours de la justice et sur l’évolution de l’enquête mené à propos du maire, M. Sentissi a décidé de déposer une plainte directement auprès du procureur général à Salé pour demander l’ouverture d’une enquête intègre et transparente par les autorités concernées sur les mensonges et les fausses accusations colportés par le maire de la ville de Salé contre lui.

M. Sentissi a également décidé d’intenter un procès devant la justice contre l’actuel maire de Salé qui avait usurpé la qualité de Président du Conseil communal de la ville durant le mandat de l’ancien maire. En effet, l’actuel maire, qui occupait à l’époque le poste de deuxième vice-président du Conseil communal, avait prétendu l’absence du président effectif du Conseil communal pour signer, en sa qualité de président, un dossier, resté pendant des années dans les tiroirs.

Evoquant d’autres dossiers relatifs à toutes les fausses accusations portées par l’actuel maire de Salé contre M. Sentissi, ce dernier a souhaité que l’enquête portant sur les plaintes déposées contre le maire de Salé puisse suivre son cours normal, pour que la population de la ville de Salé prenne connaissance des faits, dont les détails sont connus par tout le monde. La population slaouie attend en fait que la justice prononce son dernier mot pour clore le dossier de la corruption, des violations et du retard dans la réalisation de projets de développement.

L’opposition au sein du Conseil municipal de Salé appelle à diligenter la tenue de la session de juillet

L’opposition au sein du Conseil municipal de Salé a adressé une lettre à M. le Gouverneur de Salé, demandant la tenue rapide de la session de juillet.

Dans cette missive, on peut lire « Face à la détérioration de la situation de la ville de Salé, comme en témoignent la prolifération des déchets et le déclin des services publics, la confusion marquant la gestion de la ville et l’absence de chantiers de nature à revitaliser la ville sur les plans économique, social et culturel, et face à l’effervescence qui anime l’opinion publique slaouie, qui soulève des questions légitimes sur l’avenir de la ville et son actualité, débattus sur plus d’un niveau, et suite à la réunion des conseillers communaux issus de l’opposition, tenue le lundi 23 août 2010, lors de laquelle a été examinée la situation grave que vit la ville, nous nous adressons à vous, M. le Gouverneur, en votre qualité de représentant de l’autorité de tutelle, pour solliciter votre intervention afin de diligenter la tenue de la session ordinaire du Conseil municipal de Salé du mois de juillet 2010 ».