Tenue d’une séance de travail entre le ministère en charge de la Fonction publique et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM)
Pour examiner les moyens de jeter des ponts de communication et de coopération entre les deux parties

Le Ministre Délégué auprès du Chef de gouvernement en charge de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, M. Abdelâadim El Guerrouj, a tenu, lundi dernier à Casablanca, une séance de travail avec M. Mohamed Horani, Président de Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), qui a été axée principalement sur l’examen des moyens de jeter des ponts de communication et de coopération entre les deux parties.

Un communiqué du ministère a indiqué que cette rencontre vise principalement à instituer une communication et une coopération entre les deux parties, notamment dans le domaine de la modernisation de l'administration publique, à travers des mesures qui pourraient être adoptées conjointement en vue d'améliorer les services fournis par l’administration et ce, eu égard au rôle stratégique que jouent les entreprises sur les plans économique et social et conformément à la lettre et à l'esprit de la nouvelle Constitution et aux objectifs du programme gouvernemental.

Le peuple marocain célèbre ce mardi le cinquième anniversaire de Son Altesse Royame la Princesse Lalla Khadija

La Famille Royale et le peuple marocain tout entier célèbrent, ce mardi, le cinquième anniversaire de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Khadija et ce, dans une ambiance de joie, d'allégresse et de cohésion. C’est en ce jour béni du 28 février 2007 que la Maison Royale a été illuminée par l’heure naissance d’une resplendissante princesse que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommée Son Altesse Royale la Princesse Lalla Khadija.

La célébration de cet heureux évènement représente une occasion renouvelée pour toutes les composantes du peuple marocain d'évoquer les moments de réjouissances et les festivités qui ont marqué l’annonce de la naissance du deuxième enfant de Sa Majesté le Roi après Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan.

Des pourparlers informels sur le Sahara, prévus du 11 au 13 mars prochain
Œuvrer à approfondir les « nouvelles idées » énoncées par le Secrétaire Général des Nations Unies

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé récemment que les prochains pourparlers informels sur le Sahara, prévus du 11 au 13 mars prochain à Manhasset (banlieue de New York), permettront aux parties de discuter de manière approfondie les « nouvelles idées » énoncées par le Secrétaire Général de l'ONU dans son dernier rapport adressé au Conseil de Sécurité.

Le Bureau du Porte-parole de l'ONU a indiqué qu’au cours de ce nouveau round, tenu à l'invitation de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU, M. Christopher Ross, et auquel prennent part le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le « Polisario », les parties examineront de manière plus approfondie les nouvelles idées associées à la gouvernance (environnement, ressources naturelles, déminage), énoncées par le Secrétaire Général de l'ONU dans son rapport adressé en avril dernier au Conseil de Sécurité.

Le Bureau du Porte-parole de l'ONU a ajouté que comme convenu précédemment, les parties œuvreront, en outre, à approfondir davantage la discussion de leurs propositions respectives pour un règlement de ce différend.

La même source a conclu que les parties auront également l'opportunité d'examiner « l'état d'avancement des mesures de confiance et de discuter de la dernière réunion de coordination du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), tenue en janvier dernier à Genève.

Il est à souligner que ces pourparlers informels, inaugurés en août 2009 en Autriche, se tiennent en préparation au 5ème round des négociations officielles visant à trouver une solution politique définitive au différend régional sur le Sahara.

Ces pourparlers informels s'inscrivent également dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions 1813 (2008), 1871 (2009), 1920 (2010) et 1979 (2011) du Conseil de Sécurité, qui appellent les parties à entrer dans une phase de négociations intenses et substantielles.

Il s'agit du 9ème round des pourparlers informels. Les huit précédents rounds avaient eu lieu successivement en août 2009, dans la localité autrichienne de Durnstein (près de Vienne), en février 2010 à Armonk (près de New York), en novembre, décembre 2010 et janvier 2011 à Manhasset (dans la banlieue de New York), en mars 2011 à Malte, en juin et juillet 2011 de nouveau à Manhasset.

M. Abdelâadim El Guerrouj participe à la Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la corruption
La corruption est un phénomène complexe qui touche l’ensemble des pays et porte préjudice au développement socio-économique

Le Ministre Délégué en charge de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, M. Abdelâadim El Guerrouj, a souligné que la corruption est un phénomène complexe qui touche l’ensemble des pays et porte préjudice au développement socio-économique.

Intervenant lors de sa présidence des travaux de la réunion du Bureau élargi de la Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la corruption, tenue au siège de l'Office des Nations Unies pour la lutte contre la drogue et le crime à Vienne, M. El Guerrouj a réaffirmé l’engagement vigoureux du Maroc dans le domaine de la lutte contre la corruption, conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et aux principes de consolidation de la bonne gouvernance et de moralisation de la vie publique, qui ont été constitutionnalisés.

M. Laenser dément les rumeurs colportées par l’un des journaux au sujet de la détermination de la date des prochaines élections communales

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire et Ministre de l'Intérieur, a démenti les rumeurs colportées par l’un des journaux au sujet de la détermination de la date des prochaines élections communales.

Dans une déclaration au quotidien « Al-Haraka », M. Laenser a souligné que la détermination de la date de tenue des élections relève des prérogatives du Gouvernement et que c’est à cette institution de rendre publique cette datte et de l’annoncer officiellement aux médias.