La Jeunesse Harakie a tenu une réunion avec M. Adam Meron, ancien Directeur national des Jeunes libéraux du Canada

Dans le cadre des multiples rencontres programmées avec ses divers partenaires, notamment les organisations internationales travaillant dans le domaine du développement de l’action politique, une délégation de la Jeunesse Harakie, présidée par Mlle Bouchra Aferyat, Secrétaire général adjointe, a tenu, la semaine dernière, une rencontre avec M. Adam Meron, ancien Directeur national des Jeunes libéraux du Canada

Le Syndicat Populaire des Salariés appelle à l’amélioration des méthodes du dialogue social, en vue de contribuer au développement du pays et à la valorisation de ses potentialités

La classe ouvrière a revendiqué, samedi dernière, l’amélioration de ses conditions matérielles et morales. 

A l’occasion des meetings organisés en célébration de la Journée mondiale du travail, qui coïncide avec le 1er mai de chaque année, les travailleurs ont été unanimes à souligner la nécessité de relever le niveau des salaires, d’améliorer leurs conditions professionnelles et de respecter le principe de l’égalité des chances

La classe ouvrière marocaine célèbre, aujourd’hui, sa journée mondiale au centre de discours officiels ne reflétant pas sa situation détériorée

A l’instar de ses homologues partout dans le monde entier, la classe ouvrière marocaine célèbre, aujourd’hui (samedi), sa journée mondiale, qui coïncide avec le 1er mai de chaque année. Cette journée est l’occasion pour les travailleurs et les salariés en général d’exprimer leur attachement à leurs droits et à leurs acquis, et leur détermination à poursuivre la lutte contre toutes les formes d’exploitations et de violations

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des travailleurs

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la classe ouvrière, Amnesty International a organisé, samedi dernier à la place Bab Al-Had à Rabat, une exposition dédiée aux droits de l’Homme sous le thème « droits de l’Homme : moins de pauvreté », afin d’attirer l’attention sur les conditions des catégories sociales défavorisées, qui souffrent essentiellement des affres de l’insécurité, de l’exclusion, de l’injustice, de l’humiliation et du mépris.