L’Association des Femmes Harakies organise un séminaire sur la question de la participation des femmes dans l’action politique

L’Association des Femmes Harakies organise, demain mercredi dans la Préfecture de Skhirat -Témara, un séminaire sur la question de la participation des femmes dans l'action politique sous le thème « Les femmes dans les collectivités territoriales, un levier pour la bonne gouvernance locale » et ce, à 15H au Club Jasmine à Harhoura.

La 8ème colonne
Nos Forces Armées Royales .. notre fierté éternelle

Après la libération du Maroc de l'emprise du colonialisme français, grâce à la révolution du Roi et du Peuple, unique et sans précédent dans l'histoire, la réflexion portant sur l’institution d’une armée forte et moderne a constitué l’une des priorités du Royaume s’agissant du parachèvement et de la consolidation de sa souveraineté.  

Le libérateur de la Nation, Mohammed V que Dieu l’ait en sa sainte miséricorde, avait confié cette mission au Prince héritier à l’époque, Feu Sa Majesté Hassan II, qui a accompli cette mission avec succès en 1956.

Demain, nos braves Forces Armées Royales célébreront leur 56ème anniversaire. C’est une occasion où s’unissent tous les Marocains, militaires et civils, pour célébrer cet anniversaire, réunis autour de leur devise commune éternelle  « Dieu, la Patrie, le Roi ».

Tenue du 2ème Congrès provincial de la Jeunesse Harakie à Kenitra

La Jeunesse Harakie tient son 2ème Congrès provincial à Kénitra sous le thème « Acteurs et persévérants » et ce, le dimanche 13 mai 2012 à 14H, dans la salle de conférences de la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services de Kenitra.

M. Mohand Laenser : Le 4ème Congrès mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), prévu de se tenir à Rabat en 2013, constituera un moment fort pour mettre en avant les réalisations du Royaume

Le ministre de l'Intérieur, M. Mohand Laenser, a souligné, jeudi dernier à Rabat, que l’accueil par le Maroc du 4ème Congrès mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), prévu de se tenir à Rabat en octobre 2013, constituera un moment fort pour mettre en avant le processus démocratique et de développement que connaît le Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Intervenant lors de la cérémonie officielle marquant le lancement des travaux préparatoires de ce Congrès, prévu de se tenir à Rabat durant la période s’étalant du 1er au  4 octobre 2013 et ayant pour thème « La vision d’une société, l’édification de la démocratie », M. Laenser a précisé que l'organisation de cette grande rencontre internationale coïncide avec le lancement au Maroc de grands chantiers dans les différents domaines économiques, sociaux et humains, l'instauration de la régionalisation avancée, la réforme et la rénovation des structures de l'Etat, le renforcement de l'indépendance de la justice, l’amélioration des indicateurs du développement, l'encouragement des investissements productifs et la promotion de l'égalité entre les deux sexes, etc.

Le ministre de l'Intérieur a exprimé, dans une allocution prononcée en son nom par le Wali-Directeur Général des Collectivités Locales au ministère de l'Intérieur, M. Allal Sekrouhi, la fierté du Royaume du Maroc que la ville de Rabat abrite ce grand événement international, devenant ainsi le premier Etat islamique, arabe et africain à jouir de cet honneur et de cette reconnaissance.
M. Laenser a souligné, par ailleurs, que la candidature du Maroc à l'organisation du 4ème Congrès mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) émane d'une forte conviction à l'égard des nobles idées et valeurs que cette organisation œuvre à promouvoir et de la pertinence des programmes et des thématiques qu’elle met en œuvre et aborde, rappelant à cet égard les défis et les contraintes auxquels font face les collectivités territoriales et les gouvernements locaux lors du troisième millénaire.

Dans ce contexte, M. Laenser a précisé que les collectivités territoriales et les gouvernements locaux constituent désormais, aux côtés des Etats, une force de proposition et un cadre d’excellence propice à la mise en œuvre et à l’activation des différentes stratégies de développement, ainsi que des espaces contribuant à la promotion et la consécration des valeurs de solidarité, d’entraide et de synergie, qui leur apportent un soutien pour relever les défis et surmonter les contraintes et problèmes, multiples et variés, que soulève le XXIème siècle.

Partant de cela, M. Laenser ajoute que l’organisation du 4ème Congrès mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) constitue une opportunité qui permettra d’apporter des réponses satisfaisantes et des solutions adéquates aux interrogations et aux problèmes qui préoccupent les gouvernements, les élus et les acteurs dans les secteurs public et privé.

M. Laenser a souligné à cet effet que le Maroc dispose d'une longue expérience et expertise en matière d'organisation des grandes manifestations, et conférences internationales et régionales ayant trait aux collectivités territoriales et aux gouvernements locaux et ce, grâce aux efforts concertés des responsables gouvernementaux et des élus, ainsi que grâce à la démarche démocratique consacrée par le Royaume sous la clairvoyante direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

M. Laenser a précisé que ces rencontres constituent une opportunité pour les élus locaux marocains pour occuper une position prestigieuse et influente au sein des instances dirigeantes des organisations internationales qui s'intéressent aux affaires locales, ce qui leur a permis de faire part des acquis capitalisés par le Royaume dans les domaines de la démocratie locale, de la décentralisation, du développement économique, social et humain, ainsi que la défense des causes nationales.

M. Lahcen Haddad lors de la cérémonie de remis des prix au Centre de qualification professionnelle hôtelière et touristique à Benslimane
La garantie d’une formation répondant aux contraintes du secteur touristique au Maroc est tributaire de la consécration de l’esprit de compétitivité

Le ministre du Tourisme, M. Lahcen Haddad, a souligné, jeudi dernier à Benslimane, que la garantie d’une formation répondant aux contraintes du secteur touristique au Maroc demeure tributaire de la consécration de l’esprit de compétitivité chez les étudiants des instituts d’hôtellerie et de tourisme.

Intervenant lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats de la première édition du Concours national d’hôtellerie et de tourisme, qui a été organisé par le Centre de qualification professionnelle hôtelière et touristique à Benslimane, M. Haddad a affirmé que renforcer l'esprit de compétitivité chez ces étudiants et perfectionner leurs compétences grâce une formation tenant en compte les besoins des acteurs dans le secteur leur permettront de faire valoir les atouts et les capacités dont ils disposent selon le principe de l'égalité des chances et d’être en phase avec les changements que connaît le domaine touristique sur les plans national et international.

Le ministre a estimé, par ailleurs, que l'organisation de telles manifestations est de nature à contribuer de manière significative à la promotion des compétences formées par les différents instituts de formation en relation avec le secteur et qui œuvrent inlassablement à accompagner les changements qui s'opèrent dans les métiers du tourisme et des services au Maroc.

M. Haddad a indiqué à cet égard que les changements majeures que connait le secteur sur le plan national dans le cadre de la stratégie nationale pour la promotion du secteur touristique national requièrent la synergie des efforts déployés par toutes les parties concernées et la garantie d’un investissement optimal dans le capital humain, conditions clés pour la réussite de ce plan et ce, à travers la valorisation des atouts touristiques dont regorge chacune des régions, la diversification de l'offre touristique et la promotion d’un tourisme qui soit en harmonie avec les atouts de son environnement géographique et humain.

M. Haddad a souligné, par ailleurs, que la réalisation de la totalité des objectifs prévus dans la vision touristique nationale serait impossible en l’absence de la qualité des services fournis et à défaut de l'excellence du capital humain, enjeux que devraient relever tous les instituts de formation en vue de réaliser un développement touristique équilibré et global.