Lors de la réunion hebdomadaire du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants
Appréciation des propositions du Mouvement Populaire relatives aux amendements constitutionnels

Lors de sa première réunion après l’ouverture de la deuxième session législative de la quatrième législature des élections du 07 septembre 2007, le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants a tenu, mercredi dernier, sa réunion hebdomadaire, lors de laquelle ont été examinées, outre des questions organisationnelles, d’autres questions liées aux préparatifs du groupe pour jouer un rôle actif dans l’enrichissement des travaux de la Chambre des Représentants, en relation avec l’examen de textes de lois au cours de cette session, relatifs en particulier aux prochaines élections législatives, et faire que l’action du Groupe Haraki soit inspirée des réformes essentielles que connait la scène politique qui ont été impulsées par le Discours Royal du 9 mars 2011.

Lors de la réunion du Mécanisme politique de suivi, de concertation et d’échange de vues au sujet de la révision constitutionnelle
M. Abdeltif Mennouni présente un rapport sur l’état d’avancement des travaux de la Commission consultative de Révision de la Constitution

Le Mécanisme politique de suivi, de concertation et d’échange de vues au sujet de la révision constitutionnelle a tenu, jeudi dernier au Cabinet Royal, une réunion en présence de ses membres, en l’occurrence les dirigeants des partis politiques et des centrales syndicales les plus représentatives.

Un communiqué des dirigeants des partis politiques et des centrales syndicales ayant participé à la réunion du Mécanisme, parvenu à l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP), a indiqué qu’au début de la réunion, le Président du Mécanisme politique, M. Mohamed Moâtassim, a informé les membres des mesures de grâce que Sa Majesté le Roi a bien voulu prendre en faveur de 190 prisonniers.

M. Moâtassim a souligné que cette bienveillante mesure de Grâce Royale intervient en réponse, de la part de Sa Majesté le Roi, aux propositions relatives aux mesures d’accompagnement du chantier de réforme constitutionnelle, que les instances politiques, syndicales et associatives avaient présentées dans leurs mémorandums adressés à la Commission consultative de la Révision de la Constitution.

M. Moâtassim a indiqué, par ailleurs, que cette mesure de grâce fait également suite aux requêtes formulées par de nombreuses organisations de droits de l’Homme, notamment celle soumise à la Haute Appréciation Royale par le Président et le Secrétaire Général du Conseil National des Droits de l’Homme.

Les dirigeants des instances politiques et syndicales participant à cette réunion ont fait part de leur haute appréciation de cette Initiative Royale, réaffirmant à cet égard leur adhésion à la dynamique démocratique que connaît le Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi, laquelle est de nature à conforter le consensus historique positif auquel Sa Majesté le Roi avait appelé pour élaborer un nouveau pacte constitutionnel démocratique, en parfaite synergie avec le développement humain et la garantie des conditions d’une vie libre et digne pour toutes les catégories sociales et les régions.

Par la suite, M. Abdeltif Mennouni a présenté un rapport sur l’état d’avancement des travaux de la Commission consultative de Révision de la Constitution, ainsi que la feuille de route de celle-ci et ce, à l’approche de la fin de la phase consacrée à l’audition des différentes instances politiques et syndicales et des diverses organisations associatives et de droits de l’Homme.

A cet égard, il a été convenu que le mécanisme politique tiendrait une prochaine séance, dans le cadre d’un agenda de réunions régulières, en vue d’examiner les conclusions de la première phase des travaux de la Commission, consacrée aux auditions et à la réception des mémorandums, exprimant les opinions de tous les citoyens qu’ils soient au Maroc ou à l’étranger, dans la perspective du lancement de la phase suivante afférente aux volets thématiques du projet de révision constitutionnelle.

La Commission consultative de révision de la Constitution à l’écoute des propositions des Associations amazighes

La Commission consultative de révision de la Constitution a tenu, hier mercredi à Rabat, une séance d’écoute des associations amazighes au cours de laquelle ces dernières lui ont fait part de leurs conceptions et propositions relatives à la révision constitutionnelle escomptée.

Lors d’une rencontre sur « Les réformes constitutionnelles : une contribution essentielle dans le processus démocratique »
Mme Barakat : l’enjeu actuel du Maroc est d’édifier un Etat démocratique, respectueux de la pluralité, de la diversité, de l’accumulation et du rôle de chaque acteur politique

Les participants à la rencontre organisée vendredi dernier à Rabat sur « Les réformes constitutionnelles : une contribution essentielle dans le processus démocratique » ont salué le contenu du Discours Royal du 9 mars.

Le Mouvement Populaire organise à Béni Mellal un séminaire sur les réformes constitutionnelles
– M. Mechehouri : notre objectif est de partager avec les bases partisanes notre conception générale de la révision constitutionnelle
– M. Haddad : il est impossible d’élaborer une constitution démocratique qui satisfait pleinement aux revendications des mouvements de jeunesses du 20 février
– M. Serghini : notre référence est de consolider les libertés publiques et le pluralisme politique et de réhabiliter l’Amazigh

Dans le cadre du plan de communication adopté par la Commission des Réformes Constitutionnelles et Politiques issue du Bureau Politique, cette commission a organisé, dimanche dernier à Béni Mellal, un séminaire axé sur les réformes constitutionnelles annoncées dans le Discours Royal du 9 mars.