M. Ameskane reçoit des militants harakis issus de la Province de Larache

Dans le cadre de la communication continue entre la direction et la base du Parti, M. Essaïd Ameskane, Secrétaire Général Délégué du Mouvement Populaire, a reçu une délégation représentant les militantes et les militants harakis de la Province de Larache, comprenant notamment M. Slimane Al-Arbouch, membre du Conseil national, et M. Ahmed Al-Ouahabi, Président de la Commune de Tazrourt.
Cette rencontre, à laquelle ont pris part M. Mohamed Serghini, membre du Bureau Politique du Parti, et M. Mohamed Saâdoun, député parlementaire de la Région de Tanger-Tétouan, a été l’occasion d’examiner la situation des organisations du Parti au niveau de la province, ainsi que les problèmes économiques et sociaux auxquels est confrontée cette zone. Cette rencontre a été l’occasion également de proposer les solutions possibles qui permettraient d’assurer une vie décente aux habitants de cette zone.
 

M. El Guerrouj : Le gouvernement est engagé à poursuivre le dialogue social et à œuvrer à l’application de l’accord du 26 avril 2011

Le Ministre Délégué en charge de la Fonction Publique et la Modernisation de l’Administration, M. Abdelâadim El Guerrouj, a souligné, mardi dernier à Rabat, que le gouvernement est engagé à poursuivre le dialogue social et à œuvrer à l’application de l'accord du 26 avril 2011.

Dans une déclaration à la presse avant une réunion de la Commission du secteur public du dialogue social, M. El Guerrouj a précisé que le gouvernement est déterminé à mettre en œuvre le reste des engagements pris au titre de l'Accord du 26 avril 2011 et à poursuivre ses consultations avec les partenaires sociaux en vue d’élaborer les politiques publiques et satisfaire les revendications immédiates et ayant un caractère structurel, en particulier celles qui concernent la réforme du statut de la fonction publique, du régime des retraites, de la loi régissant le droit à la grève et de la loi sur les syndicats.

M. Mohamed Moubdiî dans une intervention au nom du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants lors de la discussion du projet de loi de finances :
Le projet s’inscrit dans le contexte des réformes initiées par le Maroc

Le Parlement a consacré une session extraordinaire à la discussion et au vote du projet de loi de finances de l'année 2012. Dans ce cadre, la Commission des Finances s’est penchée sur l’examen du projet de loi de finances, dans le cadre d’un dialogue entre le gouvernement et les composantes de la Chambre des Représentants autour des données dudit projet, ses dimensions financières, économiques et sociales et ses mesures fiscales.

Ainsi, les hypothèses sur lesquelles a fondé le projet de loi de finances ses prévisions ont été au centre du débat entre la majorité et l'opposition, chacun partant de son point de vue. Ce débat a porté sur les indicateurs annoncés par le ministre de l'Economie et des Finances : un taux de croissance de 4,2%, un taux d'inflation de 2,5%, un déficit de l’ordre de 5% et un cours moyen du pétrole à hauteur de 100 dollars le baril.

A cet égard, l’opposition a exprimé sa non satisfaction des mesures sociales et économiques, estimant que le projet de budget constitue un projet de crise projet et qu’il est incapable d’assurer au Maroc une sortie de la phase qu’il traverse.

Dans la déclaration finale du Congrès provincial du Mouvement Populaire à Lafkih Bensaleh
L’accent a été sur l’implication des militants dans le processus démocratique en vue d’immuniser notre pays et de lui assurer une transition démocratique pacifique

Les congressistes du Mouvement Populaire ayant pris part au 1er Congrès provincial du Parti, organisé le 31 mars 2012 à Lafkih Bensaleh, après un débat responsable et approfondi, tenant en compte le climat international de la conjoncture politique cruciale que traverse le Maroc, et après s’être arrêtés sur le grand chantier démocratique lancé par le parti du Mouvement Populaire portant sur la restructuration des bureaux des sections locales, provinciales et régionales et des organisations parallèles, et eu égard aux défis futurs, notamment les prochaines échéances électorales, rendent publique la déclaration suivante :

  • Expriment leur fierté de la visiter royale bennie à la Province de Lafkih Bensaleh, organisée le 21 mars 2012 ;
  • Saluent le processus de développement, lancé par Sa Majesté le Roi dans les différentes régions du Royaume ;
  • Soulignent leur pleine adhésion au processus démocratique, à la lumière de la nouvelle constitution et au sein d’un gouvernement issu des urnes et ce, afin d’immuniser notre pays et lui assurer une transition démocratique pacifique ;
  • Réaffirment que la régionalisation élargie constitue la solution pertinente au problème du Sahara marocain ;
  • Déclarent leur solidarité absolue avec le peuple palestinien résistant, alors que nous commémorons l’anniversaire de la Nakba ;
  • Condamnent la violation du droit du peuple syrien frère à l'émancipation et à la liberté ;
  • Se Félicitent du rapprochement entre les deux Etats voisins, le Maroc et l'Algérie, et appellent à accélérer l’ouverture des frontières et ce, au service des intérêts communs des deux pays voisins ;
  • Saluent l'initiative de renaissance de l'Union du Maghreb Arabe au profit des aspirations des peuples de la région ;
  • Appellent le gouvernement à accorder davantage d’intérêt aux dossiers sociaux, au premier rang desquels se trouve le droit à l’emploi en vue de désamorcer les tensions sociales ;
  • Appellent à l’activation du principe de la parité, à travers une véritable association des femmes dans la gestion des affaires publiques ;
  • Appellent à accorder la priorité au monde rural et à soutenir l'agriculteur à la lumière de la crise de sécheresse ;
  • Soulignent la nécessité d’accorder aux jeunes la position qui leur sied pour qu’ils puissent contribuer aux grands chantiers de réforme initiés au Royaume, en particulier les chômeurs ayant des diplômes supérieurs ;
  • Aspirent à ce que le parti du Mouvement Populaire au niveau de la province soit une parti d’institutions démocratiques et non pas un parti d’individus ;
  • S’accrochent à leur droit à ce que le parti du Mouvement Populaire se positionne sur le plan central à la hauteur de son poids historique et électoral et de son rayonnement ;
  • Soulignent la nécessité pour les parties concernées sur le plan provincial d'accélérer la mise en exploitation des projets sociaux, en particulier le village de l'artisanat et le complexe dédié aux personnes ayant des besoins spécifiques ;
  • Soulignent la nécessité de réintégrer les travailleurs marocains en chômage suite à la crise que subit les pays européens ;
  • Soulignent l’importance de la mobilisation de l’ensemble des militantes et des militants harakis autour du Parti, de leur implication dans le processus de démocratisation et de leur participation active aux élections locales, provinciales et régionales et ce, en vue de reconquérir le rôle pionnier du Parti.

Le 1er Congrès provincial du Mouvement Populaire à Lafkih Bensaleh
La mobilisation des militantes et militants harakis pour participer aux prochaines échéances électorales et reconquérir le rôle pionnier du Parti

Dans le cadre de la poursuite par le Mouvement populaire du processus de restructuration et de renouvellement de ses sections dans les différentes provinces et régions du Royaume, des membres du Bureau Politique ont supervisé récemment, dans le cadre d’une importante rencontre de communication et d’organisation organisée dans la ville de Lafkih Bensaleh, qui a été l’occasion appropriée pour une rencontre entre la direction et la base du Parti dans cette ville combattante.

Ces rencontres organisationnelles interviennent dans le contexte de la mise en œuvre des résolutions du Bureau politique du parti du Mouvement Populaire, qui s’inscrivent dans le cadre de la mobilisation générale des militantes et des militants du Partis dans la province, en préparation des prochaines échéances électorales.