Mme Hakima Al-Haïti souligne lors du forum économique organisé par le parti algérien du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie
L’intégration économique du Maghreb constituera une valeur ajoutée qualitative pouvant s’élever à 34% du Produit Intérieur Brut (PIB) des pays de la région

Mme Hakima Al-Haïti a affirmé que le développement durable, dans toutes ses dimensions, constitue dorénavant l’un des droits de l’Homme, à commencer par le droit à une vie décente, en passant par le droit de rendre l’élément humain productif, et donc un élément actif au sein de la société et ce, conformément avec les recommandations de la « Déclaration de Rio ».

Participant au forum économique régional, organisé récemment dans la capitale algérienne par le parti du Rassemblement pour la Culture et de la Démocratie, par une intervention sur le thème « les indicateurs du développement durable un outil d’amélioration des politiques publiques », Mme Al-Haïti, membre du Bureau Politique du Mouvement Populaire, a ajouté que l’élément humain constitue la pierre angulaire de tout édifice économique.

Le Mouvement Populaire salue l’écoute des autorités aux revendications sociales des populations résidant dans la banlieue de Laâyoune
Il exhorte les protagonistes dans le domaine du journalisme à instaurer un nouveau climat de confiance et de responsabilité

Tout en notant la déclaration d’un mouvement de protestation ayant un caractère dans la banlieue de la ville de Laâyoune, mené par un petit groupe de familles ayant des revendications portant sur le logement et l’emploi, qui a été rejoint par des groupes importants de fonctionnaires ou de personnes résidant auparavant dans les camps de l’Unité et ayant bénéficié d’un programme de relogement, le Mouvement Populaire salue les efforts déployés par les autorités pour être à l’écoute des revendications de la population.
Cependant, le Mouvement Populaire dénonce toute instrumentalisation politicienne, de quelque partie que ce soit, de ces revendications revêtant un caractère social.

Les interventions de militants harakis ont incité le Parlement européen à exclure la candidature d’Aminatou Haïdar au prix Sakharov pour les droits de l’Homme
Annonce de la victoire de l’opposant cubain « Farinas » du Prix 2010

Le Parlement européen a retiré la candidature de la dénommée Aminatou Haïdar au Prix Sakharov pour les droits de l’Homme.
Ce retrait est intervenu suite à la mobilisation générale de la Commission de la veille politique, issue du Bureau Politique du Mouvement Populaire. Dans ce cadre, Dr. Lahcen Haddad, Président de la Commission, a lancé un appel à cet effet à travers Facebook. De même, Mme Zahra Cheguaf, en sa qualité de député parlementaire, et Mme Hakima Al-Haïti, en sa qualité de Vice-présidente de l’Internationale Libérale des Femmes, ont adressé des appels dans ce même sens au Parlement européen. Il est à noter que toutes ces actions ont été relayées par le quotidien « Al-Haraka ».

Mme Zahra Cheguaf salue la mise en place du Fonds de solidarité au profit des femmes divorcées
La nécessité d’instaurer les mécanismes nécessaires pour éviter les retards dans le versement des indemnités

Mme Zahra Cheguaf, Présidente de l’Union des Femmes Harakies, a exprimé la satisfaction de l’Organisation à l’égard de la mise en place du Fonds de solidarité dédié au versement d’indemnités aux femmes divorcée, prévue dans le cadre du projet de loi des finances de l’année, qui a été approuvé par le Conseil des Ministres lors de sa dernière réunion.

Mme Cheguaf a affirmé que cette initiative traduit la continuité de la sollicitude et du que Sa Majesté le Roi Mohammed VI n’a cessé d’accorder à la cause de la femme, et consolide le code de la famille qui a œuvré, non seulement à rendre justice aux femmes, mais a été soucieux de garantir la cohésion familiale et de préserver les droits des enfants de mariages rompus par des divorces.

M. Saâdaoui participe aux travaux de la Conférence mondiale du e-Parlement 2010 à Midrand

Les travaux de la Conférence mondiale du e-Parlement 2010 ont été ouverts, jeudi dernier, au sein du siège du Parlement Africain à Midrand en Afrique du Sud, avec une participation du Maroc.

Le Maroc est représenté au niveau de cette rencontre par une délégation de la Chambre des Conseillers, composée de M. Abdelhamid Saâdaoui, Président du Groupe Haraki, et M. M’barek Sbaîi, membre du Groupe du Mouvement Démocratique et Social.