Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants renouvelle sa confiance dans MM. Moubdiî, Tato et Sentissi

Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants s’est réuni, jeudi dernier, en présence de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, pour élire le président du groupe, le vice-président de la Chambre des Représentants et le président de la Commission de la Justice et de la Législation.

Lors de cette réunion, empreinte d’une ambiance démocratique et d’un débat serein, le Groupe Haraki a décidé de renouveler sa confiance dans MM. Mohamed Moubdiî, Président du Groupe, Abdelkader Tato, Vice-président de la Chambre des Représentants, et Idriss Sentissi, Président de la Commission de la Justice et de la Législation.

Lors de la rencontre de coordination entre le Bureau Politique et les deux groupes parlementaires du Mouvement Populaire
M. Laenser souligné la nécessité d’une mobilisation pour les échéances prochaines en vue de lever les défis d’avenir

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général de Mouvement Populaire, a rendu hommage, lors d’une rencontre de coordination ayant réuni hier les membres du Bureau Politique et des groupes parlementaires du Mouvement Populaire, aux efforts déployés par les partis politiques, la société civile et les organisations internationales, qui ont été couronnés par la libération du militants nationaliste M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, estimant que cette libération constitue un acquis sur la voie de la consécration du principe de liberté d’expression et de circulation au profit de nos autres frères séquestrés à Tindouf et la facilitation de leur séjour avec leurs familles au sein de la mère-Patrie.

Le « polisario » procède à la libération de M. Ould Sidi Mouloud et le ministère marocain des Affaires Etrangères se félicite de cette libération
– M. Mohand Laenser : cette libération est le fruit d’une large mobilisation à l’intérieur et à l’étranger
– La nécessité de poursuivre cette mobilisation pour assurer l’intégrité physique de M. Ould Sidi Mouloud et lui garantir le droit à la libre expression

Le Front « polisario » a procédé, hier mercredi, à la libération du militant sahraoui unioniste M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, enlevé par les milices des séparatistes le 21 Septembre dernier alors qu’il était sur le chemin du retour aux camps de Tindouf, en vue de lancer un débat sur la proposition d’octroi d’une autonomie aux Provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté marocaine.

La décision de libération de M. Ould Sidi Mouloud est intervenue, comme l’avait indiqué une dépêche de la pseudo « agence de presse sahraouie », en réponse aux appels d’organisations humanitaires internationales. Ce qui constitue un aveu explicite de l’illégalité de l’acte de piraterie perpétré par le « polisario » ; lequel acte viole l’essence des valeurs des droits de l’Homme, plus particulièrement le droit d’exprimer librement ses opinions.

Une participation distinguée de la Jeunesse Harakie à un atelier organisé en Jordanie sur « les stratégies de soutien et de consolidation des organisations des jeunesses libérales dans le monde arabe »

Melle Siham Aouiza,  membre du Bureau exécutif de la Jeunesse Harakie, a pris part, durant la période du 29 septembre au 03 octobre 2010, dans la capitale jordanienne Amman, à un atelier sur « les stratégies de soutien et de consolidation des organisations des jeunesses libérales dans le monde arabe ».

Lors de cet atelier organisé par le « Forum de la Pensée Libre » et la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, Melle Aouiza a présenté une intervention sur « les orientations libérales au Maroc : opportunités et défis », où elle a évoqué le contexte historique de la propagation de la pensée libérale au Maroc et ses référents qui trouvent leurs origines dans l’Islam qui prône les valeurs de liberté et de dignité de l’individu.

Dans une lettre adressée par le Mouvement Populaire à l’Internationalisme Libérale
Appel des libéraux du monde à joindre leurs voix aux autres voix appelant à la libération immédiate de M. Ould Sidi Mouloud et à garantir son droit fondamental d’exprimer librement ses opinion et convictions

Le Mouvement Populaire a adressé une lettre à l’Internationalisme Libérale où il attire l’attention de la famille libérale dans le monde sur la situation tragique de l’Inspecteur Général de la « Police du polisario », M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, détenu dans un lieu inconnu en Algérie où le danger guette sa vie.

Dans cette lettre, le Mouvement Populaire, qui est membre de l’Internationale Libérale qui œuvre à consacrer les valeurs de liberté, de démocratie et de dignité humaine, a souligné que la situation de M. Ould Sidi Mouloud constitue une violation flagrante des droits de l’Homme et de la liberté d’expression.