La Section Provinciale du Mouvement Populaire organise une rencontre d’information les réformes profondes annoncées dans le Discours Royal
M. Mroun appelle les formations partisanes à se mobiliser afin pour jeter des ponts de communication avec les citoyens

La branche Section Provinciale du Mouvement Populaire à Taounate a organisé, vendredi dernier dans la Commune d’Aïn Mediouna relevant de cette province, une rencontre d’information sur les réformes profondes annoncées dans le Discours Royal du 9 mars.

Le Bureau Politique du Mouvement Populaire réaffirme l’engagement du Parti dans le grand chantier constitutionnel
– Les problèmes économiques et sociaux nécessitent un dialogue en vue d’améliorer le vécu des Marocains
– Mise en garde contre les tentatives de certaines parties ayant leur propre agenda d’exploiter le mouvement de la jeunesse marocaine

Le Bureau Politique du Mouvement Populaire a tenu, samedi dernier, une réunion extraordinaire, sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Parti.

Au début de cette réunion, le Secrétaire Général a informé les membres du Bureau Politique des détails des rencontres qui ont réuni récemment les composantes de la majorité gouvernementale, réaffirmant l’engagement du Mouvement Populaire dans le grand chantier de la réforme constitutionnelle, annoncé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son discours historique du 9 mars ; laquelle position a été exprimée par la Bureau politique dans un communiqué publié à l’issue de son avant-dernière réunion.

Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion des partis de la majorité gouvernementale
– Expression de leur fierté des contenus fondateurs et des dimensions audacieuses du Discours Royal du 9 mars
– Attachement constant au droit de manifester pacifiquement dans le cadre des règles juridiques en vigueur dans tous les pays démocratiques
– L’actuelle étape historique exige, par-delà la diversité idéologique et politique, une mobilisation générale

Réunis le vendredi 18 mars 2011 à Rabat pour examiner les développements intervenus sur la scène politique nationale et tout en relevant le caractère délicat de la conjoncture que traverse le pays, ainsi que le poids de la responsabilité qui leur incombe, et eu égard aux obligations dictées par cette phase qui implique d’assumer le devoir national en se prévalant d’une analyse pertinente et de conclusions appropriées, les partis de la majorité gouvernementale réaffirment :

Qui a intérêt à contrarier les intérêts des habitants de Lakbab dans la Province de Khénifra ?

Désinvolture et violation flagrante de la loi, telles sont les caractéristiques qui distinguent les attitudes de l’« opposition hybride » dans la commune de Lakbab relevant de la Province de Khénifra, sans que les autorités de tutelle, aussi bien sur le plan local que provincial, ne bouge le petit doigt pour veiller au respect de la Charte communale. Pis, ces autorités n’ont cessé d’annoncer des positions contradictoires, sous la pression d’un groupe de conseillers communaux qui voudraient édicter des règlements en fonction de leur humeur et de leurs intérêts personnels.

Pour s’opposer aux tentatives de dévaloriser les nobles intentions de la réforme
La réussite du chantier constitutionnel est tributaire de l’instauration d’un climat de sécurité et de stabilité et du respect des principes de l’Etat de droit

Notre discours clair pourrait ne pas être du gout de certaines parties qui se sont habituées à adopter des discours ambivalents et versatiles dans le traitement des différentes vagues qu’enregistre la société marocaine.

Toutefois, malgré le tribut que nous devons payer à cause de notre franchise, en terme notamment d’attaques « populistes », nous nous trouvons face à la responsabilité de nommer les choses par leur propre nom et de ne pas se détourner de la vérité, car ce qui prime, dans notre combat quotidien, c’est l’intérêt suprême de notre nation, qui transcende tout acquis partisan ou catégoriel.