Le Maroc réitère son plein engagement à poursuivre et intensifier le processus de négociations pour parvenir à une solution politique à la question du Sahara

Le Maroc a réitéré, lundi dernier au siège des Nations Unies à New York, « son plein engagement à poursuivre et intensifier le processus de négociations pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable au différend régional artificiel sur le Sahara marocain, sur la base de l’Initiative marocaine d’autonomie ».

Intervenant devant les Etats membres lors du débat général de la 66ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU, M. Taïb Fassi Fihri, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a rappelé que « le Conseil de Sécurité a été unanime, à travers six résolutions successives, à qualifier l’initiative d’autonomie de sérieuse et crédible ».

La 8ème colonne
Des consensus aux alliances

Les premiers enjeux que devrait relever le Maroc d’après le 1er juillet 2011 résident dans la rupture du paysage politique avec l’étape des consensus dictés par la période de ce qui a été convenu d’appeler « la transition démocratique »  qui a perduré plus qu’il n’est nécessaire, sachant que cette période n’était pas justifiée, parce que la nation marocaine, forte de ses constantes ancrées, n’a jamais connu de passage à vide ou une situation exceptionnelle qui imposeraient l’adoption de « la transition ».

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire rencontre l’Ambassadeur d’Irak et la Conseillère politique auprès de l’Ambassade du Canada

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a reçu récemment au siège du Parti, M. Hazem Ahmed Mahmoud Yousfi, Ambassadeur de la République d’Irak et ce, à la demande de ce dernier.

M. Laenser: Le plan d’urgence a contribué à l’encouragement de la scolarisation dans la province de Boulemane
Distribution de cartables scolaires et d’uniformes au profit des élèves issus de familles démunies

M. Mohand Laenser, Ministre d’Etat, a affirmé que le plan d’urgence pour la réforme du système de l’éducation et de la formation a contribué à l’encouragement de la scolarisation au niveau de la Province de Boulemane et a insufflé un nouvel élan à l’enseignement en milieu rural.

M. Ameskane : La Fondation du Grand Ouarzazate est foncièrement convaincue que l’avenir du pays et son progrès sont tributaires de l’enseignement et de l’éducation des générations montantes
La Fondation consacre 12.000 cartables pour soutenir la rentrée scolaire dans les provinces d’Ouarzazate, Zagora et Tinghir

La Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable a fait don de 12.000 cartables renfermant les fournitures scolaires nécessaires à des élèves issus de familles démunies des provinces d’Ouarzazate, Zagora et Tinghir, en guise de contribution au soutien de l’actuelle rentrée scolaire.