Dans la déclaration finale de la troisième session de son Conseil National
La Jeunesse Harakie réaffirme sa mobilisation pour défendre la première cause nationale et appelle à assurer les conditions appropriées pour la contribution des jeunes au projet sociétal démocratique et moderniste

Le Conseil National de la Jeunesse Harakie a tenu, le 22 et 23 janvier 2011 dans la ville de Harhoura, sa troisième session, qui est une étape organisationnelle qui s’inscrit dans le cadre du respect des dispositions régissant le fonctionnement de l’Organisation, en particulier les dispositions de ses statuts qui stipulent la tenue des réunions de ses structures de manière régulière. La Jeunesse Harakie a d’ailleurs veillé, depuis sa création et en toute responsabilité et engagement, à cette régularité, pour que chacune des étapes de son Conseil National soit l’occasion de débattre des questions liées aux préoccupations des jeunes, au premier rang desquelles se trouve la question de notre intégrité territoriale et la question des droits sociaux et politiques de la jeunesse marocaine.

Le Conseil National de la Jeunesse Harakie tient sa troisième session sous le slogan « Marocain et fier de l’être »
M. Laenser exhorte les jeunes à être une force de proposition et à dynamiser le processus des réformes

Intervenant à l’ouverture des travaux de la troisième session du Conseil National de la Jeunesse Harakie, tenue samedi dernier à Harhoura (Banlieue de Rabat), M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a mis l’accent sur le rôle qui échoit à la Jeunesse Harakie, à l’instar des organisations partisanes de jeunesse, dans la dynamisation du processus de réforme des lois, du processus de gouvernance et des changements sociaux.

Lors de sa rencontre avec M. Mohamed Ouzzine
Le ministre fidjien des Affaires Etrangères réaffirme le soutien de son pays à la proposition marocaine d’octroi d’une autonomie aux provinces du Sud du Royaume

Le Ministre des Affaires Etrangère des îles Fidji, M. Ratu Inoke Kubuabola, a réaffirmé, vendredi dernier à Rabat, le soutien de son pays à l’initiative marocaine d’octroi d’une large autonomie aux Provinces du Sud du Royaume.

Dr. Lahcen Haddad, dans un article publié par le quotidien turc « Hurriyet Daily News »
Appel à la communauté internationale pour mettre un terme à la souffrance des séquestrés dans les camps de Tindouf

Le Professeur et l’académicien Lahcen Haddah a appelé la communauté internationale à intervenir pour mettre un terme à la souffrance des sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf en Algérie, qui ont été privés de leurs droits fondamentaux et des aides humaines qui leur ont été destinées.

Le Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers soulève le drame de l’effondrement d’un pont sur l’oued Sebou
M. Saâdaoui : Le gouvernement est appelé à mettre en œuvre un plan de recensement de tous les ponts et viaducs menacés d’effondrement

Suite à la catastrophe qu’a enregistré la Province de Sidi Kacem dimanche dernier en raison de l’effondrement d’un pont sur l’oued Sebou dans la ville de Belksiri, qui a causé la mort de deux personnes et l’atteinte de 14 autres personnes par des blessures à des degrés variables, M. Abdelhamid Saâdaoui, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, est intervenu mardi dernier pour éclairer l’opinion publique sur la gravité des pertes humaines et sur les répercussions négatives socio-économiques de l’effondrement de ce pont, en particulier sur le secteur agricole et l’interruption de l’approvisionnement de la population en eau potable en raison de la dislocation des canalisations supportées par le pont qui s’est effondré.