Dans un communiqué du Bureau Politique du Mouvement Populaire
– Accueil favorable du retour à la table des négociations sur le Sahara marocain sous l’égide des Nations Unies
– Appel des autres parties à s’écarter de la logique de l’intransigeance et faire prévaloir la raison
– Condamnation des tentatives des ennemis de l’intégrité territoriale d’instrumentaliser un mouvement de protestation revêtant un caractère social et économique

Le Bureau Politique du Mouvement Populaire a tenu, le lundi 25 octobre 2010, au siège du Secrétariat Général du Parti, sa réunion ordinaire, sous la présidence du Secrétaire Général, M. Mohand Laenser.
Au début de cette réunion, les participants ont passé en revue les activités du Parti lors des semaines dernières, relatives en particulier à la rencontre organisée par la majorité à laquelle ont pris part les présidents des groupes parlementaires, visant à impulser une nouvelle dynamique à la coordination entre le gouvernement et les composantes de la majorité.

Lors d’une rencontre entre des membres du Mouvement Populaire et une délégation du Mouvement pour la société de la Paix algérien
L’accent a été mis sur la nécessité d’examiner les moyens de résoudre la problématique de la fermeture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie

Des membres du Mouvement Populaire, sous la direction de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, ont reçu, dimanche dernier à Rabat, une délégation du Mouvement pour la Société de la paix algérien, présidé par Cheikh Abou-Jarra Soltani.

Ces entretiens, auxquels ont pris part M. Idriss Sentissi, Président de la Commission des Affaires Etrangères, de la Culture, des Médias et des Affaires Islamiques à la Chambre des Représentants, M. Omar Adkhil, Président de la Commission de la Justice, de la Législation et de la fonction publique à la Chambre des Conseillers, et M. Mohamed Al-Jaouhari, chargé des relations maghrébines au sein du Mouvement Populaire, ont porté sur la situation dans le Maghreb Arabe, en général, et des relations entre le Maroc et l’Algérie, en particulier.

Les ennemis potentiels du Maroc
4. Le risque de dégradation de l’environnement

Dans son ouvrage « La chute » (Collapse), l’auteur et le savant Jared Diamond affirme que pour nombreuses nations qui ont périclité par le passé ou qui sont condamnés au déclin actuellement, la détérioration de l’environnement a été un facteur crucial de leur dégradation et de leur délitement.

Pour cet auteur, le facteur environnemental ne signifie pas seulement la situation environnementale et des ressources et le mode de leur exploitation, mais couvre également la réaction de la société et sa façon de traiter cette dégradation.

Désireuse d’améliorer la performance de ses bureaux locaux et provinciaux
La Jeunesse Harakie à la rencontre de ses jeunes militants à Séfrou à l’occasion d’une session de formation

La Jeunesse Harakie a organisé, ce week-end dernier, une session de formation à la Province de Séfrou sur le thème « la planification stratégique : ses finalités et ses dimensions ».

Lors de cette rencontre, organisée en coopération avec la Fondation Friedrich Naumann, M. Ismaïl Al-Hamraoui, formateur international dans le domaine du développement des capacités des organisations de jeunesses, a souligné l’importance que revêt actuellement la planification stratégique, estimant dans ce sens que toute organisation de jeunesse active dans le domaine de la jeunesse au Maroc est tenue aujourd’hui d’œuvrer selon un programme d’action clair et réalisable.

Lors de la réunion de la Commission des Réformes Institutionnelles et Politiques
Nécessité d’accorder beaucoup d’intérêt au Code électoral eu égard à son importance dans la perspective de la préparation des prochaines échéances

La Commission des Réformes Institutionnelles et Politiques, issue du Bureau Politique du Mouvement Populaire, a examiné lors de la réunion présidée par M. Mohamed Serghini, Président de la Commission, et tenue vendredi dernier au siège du Secrétariat Général du Mouvement Populaire à Rabat, les moyens d’activer les axes d’action qui ont été débattus auparavant par les membres de la Commission lors de précédentes rencontres avec M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, notamment ceux relatifs à la loi sur les partis, au code électoral et à la réforme de la justice pour la mettre au service des citoyens.