Comptant parmi ses membres M. Mohamed Al-Jaouhari
Une délégation partisane marocaine s’entretient, à Tunis, avec le Secrétaire Général du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD)

Une délégation partisane marocaine s’est entretenue, mardi dernier à Tunis, avec le Secrétaire Général du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), M. Mohamed Ghariani.

Cet entretien, qui s’est déroulé en présence de l’Ambassadeur du Maroc à Tunis, M. Najib Zerouali Ouariti,  a porté sur les relations bilatérales maroco-tunisiennes, notamment la coopération et la coordination au niveau des partis politiques des deux pays et les moyens de promouvoir la jeunesse et renforcer son rôle dans la consolidation des relations entre le Maroc et la Tunisie et la contribution dans l’édification du Maghreb Arabe.

Opinion
Vaincre le fléau de la corruption est possible

Il est très regrettable que le Maroc occupe le deuxième rang dans la région du Maghreb, le dixième rang au Moyen-Orient et le 85e rang sur le plan mondial dans le classement de l’indicateur de transparence de l’année 2010, établi par l’organisation « Transparency international ».Le Maroc a certes déployé des actions louables dans le domaine de la lutte contre la corruption, consistant notamment en l’adoption de la loi relative à la déclaration des biens et la création de l’Instance Centrale de prévention de la corruption. Toutefois, l’appréhension des acteurs que la corruption se propage n’a cessé de s’intensifier.

M. Al-Jaouhari prend part à la 22e conférence internationale du Rassemblement Constitutionnel Démocratique à Tunis

M. Mohamed Al-Jaouhari, chargé des relations avec les partis maghrébins, prend part à la 22e conférence internationale organisée par le Rassemblement Constitutionnel Démocratique, sous l’égide de Son Excellence le Président de la République de Tunisie, Zine El Abidine Ben Ali, les 2 et 3 novembre courant.

Cette conférence internationale, organisée à l’occasion de la célébration du peuple tunisien du 23e anniversaire du changement du 07 novembre 1987, traitera de la problématique « la jeunesse et les défis d’aujourd’hui », en abordant notamment les thèmes « la jeunesse et le changement des référentiels », « la jeunesse et la révolution numérique » et «  la jeunesse et la participation politique ».

La Jeunesse Harakie organise une rencontre d’information sur le thème « les perspectives offertes aux jeunes dans le système de l’emploi »

La Jeunesse Harakie a organisé, le week-end dernier à Témara, une rencontre d’information avec le Directeur de l’Agence nationale pour la Promotion de l’Emploi et des Compétences de Témara sur le thème « les perspectives offertes aux jeunes dans le système de l’emploi ».

Au début de cette rencontre, M. Yassine AmrIr, Secrétaire Local de la Jeunesse Harakie à Témara, a affirmé que cette rencontre revêt une grand importance pour la jeunesse marocaine, en général, et la Jeunesse Harakie, en particulier, car elle traite de l’un des  aspects les plus importants qui préoccupent les jeunes, à savoir l’emploi.

Le Mouvement Populaire condamne fermement le principe des deux poids deux mesures que font prévaloir certains journalistes espagnols lorsqu’il s’agit de traiter des questions relatives au Maroc, au Sahara et aux camps de Tindouf

Le parti du Mouvement Populaire condamne fermement le principe des deux poids deux mesures que font prévaloir certains journalistes espagnols et des journaux espagnols lorsqu’il s’agit de traiter des questions relatives au Maroc, au Sahara et aux camps de Tindouf.

Ainsi, au moment où la presse espagnole s’est astreinte à un silence étrange et non professionnel à l’égard de la question de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, en ne soulignant ni son droit d’exprimer librement ses opinions politiques à l’intérieur et à l’extérieur des camps de Tindouf, ni son droit à la liberté et à vivre avec sa famille ; au moment où cette presse n’a consacré la moindre couverture médiatique à son enlèvement par les milices du « polisario » et n’a rapporté aucune information sur la condamnation internationale de cet acte odieux, ni sur la responsabilité avérée de l’Algérie sur les violations des droits de l’Homme commises sur son territoire (et ce contrairement à la couverture médiatique quotidienne réservée auparavant par la presse espagnole à l’affaire d’Aminatou Haïdar Haidar), les journalistes et les journaux espagnols ont transgressé les règles du professionnalisme requis quand ils ont fait revêtir un caractère politique séparatiste au camp établi par certains sahraouis en dehors de Laâyoune pour exprimer de pures revendications sociales et quand ils ont présenté la mort d’un adolescent de 14 ans, suite à sa présence avec un groupe au casier judiciaire bien garni, comme étant une opération de répression de revendications politiques.

La presse espagnole a réalisé cette couverture sans accorder le moindre intérêt au communiqué du ministère marocain de l’Intérieur, ni aux communiqués des organisations marocaines de droits de l’Hommes, ce qui atteste que cette presse a failli avec préméditation aux règles du professionnalisme et qu’elle a des desseins politiques inavoués.

A cet effet, le Mouvement Populaire exhorte les journalistes espagnols à faire preuve d’objectivité et de professionnalisme et à se départir du principe des deux poids deux mesures, pour que le peuple espagnol puisse suivre les questions qui intéressent ses voisins de manière impartiale et prendre connaissance de l’ensemble des points de vue et positions.