Amzazi : La plateforme électronique « Madrassa » va redonner aux sciences techniques la place qu’elles méritent

Saliha Bajaraf:

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé,hier jeudi à Rabat, que la plateforme électronique arabe « Madrassa », qui offre des cours en ligne gratuits aux élèves de différents cycles d’enseignement, permettra de redonner aux sciences techniques la place qu’elles méritent.

Lors de la première session du Conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine :MmeLekhiyel souligne que les rôles de ce conseil sont majeurs et décisifs, tant au niveau de l’orientation des activités de l’Agence que de l’approbation de sa stratégie d’intervention et des modalités de son financement et d’évaluation de son action

Saliha Bajaraf:

MmeFatna Lekhiyel, Secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, a considéré, mercredi dernier à Rabat, que les rôles du Conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine sont majeurs et décisifs pour orienter les activités de l’Agence conformément à la politique générale de l’Etat, approuver sa stratégie d’intervention et les modalités de son financement et d’évaluation de son action.

Dans un commentaire lu au nom du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers :Drissi critique le retard accusé en matière d’adoption du statut du personnel des collectivités territoriales

AliaeRiffi:

Abderrahman Drissi, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a relevé, mardi dernier à Rabat, le retard accusé en matière d’adoption du statut du personnel des collectivités territoriales.

Commentant une réponse de M. Mohamed Ben Abdelkader, ministre de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique à une question orale sur « le sort du statut du personnel des collectivités territoriales, présentée par Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, M. Driss a appelé à accélérer l’adoption de ce statut, d’autant plus que plus de 150.000 fonctionnaires des collectivités territoriales aspirent à améliorer leur situation professionnelle et sociale pour se hisser au niveau des cadres et fonctionnaires de la fonction publique, en termes de parcours professionnels, de droits à la promotion, de changement de cadre et d’amélioration du système de rémunération et d’indemnisation.

Drissi a également critiqué le contenu de la circulaire publiée relative au système d’indemnisation des responsables au sein de l’administration communale, basé sur le critère de l’effectif de la population, ajoutant que la plupart des communes, en particulier dans les petites villes et dans le monde rural, accomplissent les mêmes missions en dépit du nombre peu élevé des habitants de la commune et précisant que les directeurs et les chefs de services et de divisions ne traitent pas directement avec la population locale.

Par ailleurs, M. Drissi a appelé à l’intégration du personnel qui exerce au sein des services de l’Etat civil, de la légalisation des documents et de la remise des attestions administratives parmi la catégorie du personne devant avoir droit à une indemnité pour travaux pénibles, eu égard aux responsabilités juridiques qui leur incombent et à la permanence aux quels ils sont astreints.

Driss a souligné, d’autre part, les principales problématiques dont souffrent les communes, notamment sur le plan du recrutement et de l’organisation de concours pour combler le déficit de ressources humaines au niveau de leursadministration, aussi bien pour les basses que les hautes échelles.

Drissi a affirmé dans ce sens que certaines communes ont des excédents de ressources humaines, mais la plupart d’entre ellesenregistrent des déficits au niveaude plusieurs fonctions, appelant à la simplification des procédures d’organisation des concours de recrutement ou au l’adoption dela contractualisation pour pallierles besoins actuelles des collectivitésterritoriales.

La Commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des Conseillers adopte à l’unanimité le projet de loi relative à la réorganisation du Centre Cinématographique Marocain et portant modification de la loi relative à l’organisation de l’industrie cinématographique

Saliha Bajaraf:

La Commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des Conseillers a adopté, mercredi dernier à Rabat, à l’unanimité le projet de loi n° 70.17 relative à la réorganisation du Centre Cinématographique Marocain (CCM) et portant modification de la loi n° 20.99 relative à l’organisation de l’industrie cinématographique au Maroc ; lequel projet de loi vise à doter le CCM d’un cadre juridique avancé et adapté à ses missions stratégiques.

M. Amzazi promet aux inspecteurs de répondre à leurs revendications

Zineb Abou-Abdellah:

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, hier lundi à Rabat,que les revendications des inspecteurs de l’enseignement consistent en l’obtention d’équivalences des diplômes universitaires et l’accès aux établissements universitaires, s’engageant à y répondre et à les faciliter.