M. Hassad s’entretien à Rabat avec les membres du groupe d’amitié parlementaire italo-marocain

M. Mohamed Hassad, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’est entretenu, mardi dernier à Rabat, avec la Présidente du groupe d’amitié parlementaire italo-marocain, Eleonora Sempro, sur les moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et l’Italie dans le domaine de l’éducation.
La Présidente du groupe d’amitié parlementaire italo-marocain, qui effectue une visite au Maroc à la tête d’une délégation, a précisé que ces entretiens visent à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de l’éducation à travers la promotion de l’enseignement des langues et de la mobilité des étudiants entre les deux rives de la Méditerranée et ce, afin d’assurer une meilleure intégration entre les cultures des deux pays. Elle a exprimé, par ailleurs, sa satisfaction du niveau des relations entre les deux pays et a salué les différentes approches modernes adoptées par le Maroc dans le domaine de l’éducation.

M. El Aâraj appelle à trouver des réponses aux questions de l’éthique des médias

M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a appelé, mercredi dernier à Rabat, à œuvrer à trouver des réponses aux questions de l’éthique des médias dans le cadre de la responsabilité partagée.

M. Couscouss se félicité du niveau des relations de partenariat maroco-italiennes et de leurs perspectives prometteuses

M. Hamid Couscouss, 3ème Vice-président de la Chambre des Conseillers, s’est félicité, mardi dernier à Rabat, du niveau des relations de partenariat stratégique qui lient le Royaume du Maroc et la République d’Italie, ainsi que des perspectives prometteuses de développement de ces relations qui ont été offertes grâce à la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Italie en avril 2000 afin de consolider et de renforcer ces relations, au service des intérêts communs des deux pays et des deux peuples amis.

M. Mohamed Al-Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, dans une interview avec le quotidien « Al-Haraka » :
– L’évolution ne nous dispense pas de relever les lacunes qui requièrent de nous d’œuvrer à l’amélioration et à l’encadrement des médias nationaux
– Certaines institutions sont invitées à revoir leur façon de traitement de la situation de la liberté de presse au Maroc
– Le ministère élaborera une stratégie d’action pour les cinq prochaines années dont les priorités consistent à améliorer l’accès aux médias et le renforcement du soutien destiné à la de presse

M. Mohamed Al-Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a affirmé que la situation de la liberté de presse au Maroc a enregistré un développement substantiel et distingué.
Dans une interview exclusive avec le quotidien « Al-Haraka », M. Al-Aâraj a ajouté que ce développement ne doit pas nous dispenser de relever les lacunes qui requièrent de nous d’œuvrer à l’amélioration et à l’encadrement du champ médiatique national en vue d’atteindre l’objectif auquel nous aspirons tous.