M. Hassad : Le ministère met en œuvre actuellement un programme de réhabilitation des établissements d’enseignement afin d’améliorer les conditions d’accueil des élèves

M. Mohamed Hassad, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, mercredi dernier à Rabat, que le ministère est en train de mettre en œuvre un programme de réhabilitation des établissements d’enseignement et des internats scolaires en vue d’améliorer les conditions d’accueil des élèves, pallier le déficit enregistré en ressources humaines à travers le recrutement de 24.000 enseignants contractuels, développer et enrichir les procédures relatives au traitement des demandes de création ou de fermeture des établissements d’enseignement et définir avec précision leur site de création.

M. Ameskane : Le rapport de Jettou est exceptionnel.. et il est temps de tirer profit des mécanismes de contrôle, de reddition des comptes et de suivi et de satisfaire les attentes des Marocains

Alyae Rifi:

M. Essaïd Ameskane, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a qualifié, mercredi dernier à Rabat, le rapport des activités de la Cour des Comptes au titre de l’année 2015, présenté le mardi 4 juillet courant par M. Driss Jettou devant le Parlement, d’exceptionnel, indiquant que ce rapport est intervenu dans une conjoncture extraordinaire.

Dans une intervention de M. El Omari au nom du Groupe Haraki au sujet du projet de loi n° 02.05 relative à la réorganisation de la MAP :
L’adoption de ce projet est nécessaire afin d’édifier une institution nationale moderne

Zineb Abou-Abdillah:

M. Abderrahman El Omari, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a affirmé que le projet de loi n° 02.05 relative à la réorganisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) constitue un événement important, compte tenu du fait que le dahir-loi n° 1.75.235 portant création de la MAP n’a pas connu, depuis 1977, aucun changement ou amendement de ses dispositions.

Dans une intervention de M. Lamine Didi au nom du Groupe Haraki lors de la discussion du projet de loi n° 14/103 relative à la création de l’Agence nationale de sécurité routière
La création de l’agence est une mesure de bonne gouvernance

Zineb Abou-Abdillah

M. Mohamed Lamine Didi, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a affirmé, lundi dernier à Rabat, que le projet de loi n° 14/103 relative à la création de l’Agence nationale de sécurité routière intervient dans le cadre des efforts déployés pour mettre fin à l’hémorragie de la guerre des routes et pour remplacer l’entité qui a échoué à réaliser les résultats qui lui ont été assignés.