Communiqué de presse, publié à l’issue de la session extraordinaire du Conseil national du Mouvement Populaire

logosite

Le Conseil national du Mouvement Populaire a tenu, sous la direction de M. Mohamed Fadili, Président du Conseil national, une session extraordinaire et ce, le samedi 29 octobre 2016 à l’Institut Moulay Rachid à Maâmoura à Salé.
Cette session intervient après avoir pris connaissance des résultats des élections législatives qu’a connues notre pays et des consultations qui s’en sont suivies pour la formation d’une majorité de gouvernement ;lesquelles consultations nécessitent de toutes les structures du parti, en particulier le Conseil national, d’arrêter une position unifiée.

Le sens de l’appartenance harakie

M. Mohamed Mechehouri:

L’adhésion de l’un d’entre nous à la pensée harakie n’est pas et ne doit pas être une question superficielle ou arbitraire, mais il s’agit d’une décision lié à l’essence et à l’existence de celui qui a fait ce choix, parce qu’il est question d’une déclaration de mission et d’une annonce d’un engagement en faveur d’une cause et d’un principe.
Les pères fondateurs qui ont fait sienne la pensée harakie à l’aube de l’indépendance du Maroc n’ont pas pris cette initiative courageuse, durant une période difficile, comme étant un luxe intellectuel ou une ruée vers des intérêts vénaux, mais ils se sont distingués à un moment où les yeux étaient rivés et les cœurs étaient accrochés à cueillir les fruits de la« marocanisation » et des « terre des colons ». Aussi, leur lutte était-elle acharnée avec les défenseurs de la pensée unique et du parti unique, et ils en ont payé chèrement le prix. Mais finalement,le Maroc,la liberté, le pluralisme et la démocratie ont triomphé.
Sur la même voie, la deuxième génération des militantes et militants harakis a marché, portant le flambeau en toute sagesse et circonspection et tout en veillant à préserver la grandeur de la famille harakie et la solidité de ses piliers et ce, en dépit de toutes les difficultés et les complots qui ont été déjoués grâce au crédo « des constante simmuables dans un Maroc qui évolue ».
Fiers de son appartenance, lesmilitantsde la nouvelle génération du Mouvement Populaire innovent et renouvellent les modes de fonctionnement et d’action, mais dans le cadre de la reconnaissance et de la fidélité à ceux qui ont élevé chaque brique de l’édifice harakie. Ils sont conscients que le développement de l’idée et l’ingratitude sont deux lignes parallèles qui ne convergeront jamais.
Aujourd’hui, c’est une autre occasion pour démontrer à tous ceux qui cultivent toujours une once de doute que le Mouvement Populaire est une montagne que les vents ne font pas trembler.

Au siège de la Région de Fès-Meknès
M. Laenser préside une réunion d’évaluation des étapes d’élaboration du programme de développement régional

laenser2

Le Comité de pilotage de l’élaboration du programme de développement régional de la Région de Fès-Meknès a tenu, hier jeudi, une réunion consacrée à l’évaluation de la première phase d’élaboration dudit programme, qui a été confiée à un bureau d’études.
Pour rappel, la Région de Fès-Meknès avait lancé un appel d’offres relatif à l’élaboration dudit programme, qui a été remporté par le bureau d’études (FDPI& KPMG)qui s’est chargé de l’élaboration de ce programme dans un délai de180 jours (septembre 2016 – mars 2017).

Le parlement du parti

M. Mohamed Mechehouri:
La démocratie interne ne constitue nullement une nouvelle trouvaille pour le Mouvement Populaire, qui a été pionnier s’agissant d’appeler à la consécration des valeurs du pluralisme et de la démocratie depuis les premières années de l’indépendance du pays. De ce fait,la tenue d’une session du Conseil national du parti samedi prochain n’est pas étrangère au contexte d’un exercice démocratique interne,fondé et instauré par les dispositions du statut du parti.
Contrairement aux tentatives de certaines analyses et interprétations de qualifier inexactement cette réunion d’exceptionnelle, le Mouvement Populaire, rappelons-le, n’a cessé de convoquer son parlement, aussi bien de manière ordinaire qu’à chaque fois que la direction du parti a jugé nécessaire de consulter cette instance délibérative au sujet de questions requérant des décisions responsables et engageantes pour l’ensemble des militantes et des militants harakis, sur la base de la confiance qu’ils ont placé lors du 12ème Congrès national dans leurs représentants au sein de la deuxième plus haute instance de décision après le Congrès national.