L’organisation des professions et l’amélioration des prestations dispensées aux artistes au cœur des entretiens de M. El Aâraj avec trois syndicats d’artistes

M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, s’est entretenu, vendredi dernier à Rabat, avec les membres du Bureau exécutif des trois syndicats d’artistes au sujet de leurs priorités majeures, notamment celles qui concernent l’organisation des professions et l’amélioration des prestations dispensées aux artistes, ainsi que des mécanismes de gouvernance et des conditions de vie et matérielles de l’artiste, en général.
Un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication a indiqué que les entretiens de M. El Aâraj avec le Syndicat national des musiciens professionnels, le Syndicat professionnel marocain des créateurs de la chanson et le Syndicat marocain de l’artiste professionnel ont offert l’opportunité de prendre note de l’état des lieux de l’art et de la musique et des défis auxquels fait face ce secteur au Maroc.

Le ministre a souligné, à cette occasion, l’ouverture du ministère sur le dialogue permanent et constructif avec tous les syndicats et organisations professionnelles agissant dans ce secteur et ce, conformément à une approche participative et en application de la stratégie du secteur qui accorde une grande importance au développement de l’action commune avec les organisations professionnelles en leur qualité de partenaire essentiel et efficace dans le rayonnement culturel et artistique.
Par ailleurs, M. El Aâraj a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre la tenue des rencontres avec les artistes, les créateurs et les intervenants dans ce secteur afin de recueillir leurs propositions et points de vue et examiner les moyens de rehausser l’artiste et le créateur à la position qu’ils méritent tant sur le plan de l’élaboration de la politique publique du ministère que sur le plan de la préservation des droits et de la réunion des conditions nécessaire pour la poursuite et la promotion de la créativité.
Les représentants des trois syndicats ont exprimé, pour leur part, leur disposition à œuvrer de concert avec le ministère afin de parachever les chantiers et de contribuer aux côtés des autres acteurs et organisations professionnelles pour renforcer leur rôle et leur position en tant qu’acteur majeur dans le champ culturel dans notre pays, ainsi que pour relever les enjeux et réaliser les objectifs escomptés.
A l’issue de ces deux entretiens, les deux parties ont convenu de la nécessité d’intensifier les efforts pour poursuivre l’action et approfondir le débat et la coordination et ce, en vue de lever les défis, traiter les problèmes soulevés de manière progressive et accompagner les chantiers qui concernent le champ d’action de ces organisations.

Partager sur Facebook