Le renforcement de la coopération dans le secteur agricole au centre des entretiens de M. Ouheliavec une délégation américaine

Hammou Ouheli, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, en charge du Développement rural et desEaux et Forêts, a eu des entretiens, jeudi dernier à Rabat, avec une délégation américaine de haut niveau, composée de doyens et de présidents de plusieurs universités américaines qui effectuent une visite de travail au Royaume du Maroc.

Lors de ces entretiens, les deux parties ont examinéles opportunités de coopération en vue derenforcer l’échange d’expériences et d’expertises dans le domaine agricole, ainsi que les moyens et les mécanismes pour établir des partenariats entre les universités américaines et les différentes universités et instituts marocains spécialisés dans le domaine agricole et la formation et la recherche agricoles.

Pour sa part, le Secrétaired’Etat en charge du Développement rural et des Eaux et Forêts a rappelé les expériencescapitalisées par le Maroc dans le secteur agricole, en particulier l’expérience du Plan Maroc Vert, qui a été lancé sous le Haut Patronagede Sa Majesté le Roi Mohammed VI en avril 2008 et qui vise à ériger le secteur agricole en un levier essentiel du développement économique et social dans le Royaume.

Ouheli a mis l’accent, à cet égard, sur les objectifs escomptés par le deuxième pilier du Plan Maroc Vert, à savoir l’agriculture solidaire, en termes de lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale dans les zones rurales en particulier.

Par ailleurs, le Secrétaire d’Etat en charge du Développement rural et des Eaux et Forêts a affirmé que la recherche scientifique agronomique et la formation agricole sont fortementprésents dans le modèle agricole marocain, eu égard au fait qu’elles constituent un axe important de toute stratégie visant à assurer la sécurité alimentaire, à doter le secteur agricole de compétencessuffisantes en nombre ethautement qualifiées, à rehausser le niveau d’encadrement età améliorer la productivité dans le plein respect des normes internationales en matière de sécurité sanitaire et environnementale.

Ouheli a également souligné la qualité du partenariat stratégique et des relations multidimensionnelles entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, qui se distinguent par la confiance et le respect mutuel. Il a relevé, à cet égard, que bien que géographiquement éloignés, les deux pays partageant de nombreuses valeurs communes.

De son côté, le chef de la délégation américaine s’est félicité de la soliditédes relations historiques entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, soulignant la volonté de leur organisation, dont la création remonte à 1890 et comprend 19 universités américaines, à mettre en place des réseaux de coopération scientifique en vue de relever les différents défis auxquels est confronté le secteur agricole et de contribuer au renforcement des relations bilatérales et à la consolidation de la coopération et la coordination sur les questions d’intérêt commun.

Partager sur Facebook