Le Mouvement Populaire organise une conférence sur le thème « La régionalisation élargie… quel modèle de développement durable et de bonne gouvernance territoriale ? »
M. Mohand Laenser : L’adoption d’une approche participative mettant en œuvre la bonne gouvernance régionale au profit des populations, dans le cadre de la solidarité entre les différentes régions du Royaume

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé que le thème de la régionalisation élargie au Maroc est un thème riche par sa valeur intellectuelle , sa diversité culturelle et ses connotations historique et civilisationnelle, ajoutant que le Maroc a connu un large débat ces derniers mois, auquel ont participé des partis politiques, les représentants des syndicats et des acteurs de la société civile, dans le cadre des consultations participatives en vue de parvenir à un consensus sur la régionalisation qui prend en compte les spécificités économiques, sociales et culturelles des différents régions.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence organisée vendredi dernier par le Mouvement Populaire sur le thème « La régionalisation élargie… quel modèle de développement durable et de bonne gouvernance territoriale ? », M. Laenser a indiqué qu’en dépit des progrès accomplis sur le plan du débat et du dialogue national élargi sur le plan régional, il serait pertinent de s’informer sur les expériences des Etats démocratiques malgré les différences effectives ou probables et ce, afin de tirer profit en particulier des aspects forts des projets de régionalisation et d’éluder les erreurs déjà commises.

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire a souligné, par ailleurs, la nécessité de poursuivre les consultations entre l’Etat marocain et les différentes parties prenantes, afin de ne pas rééditer l'expérience de la consécration du Maroc utile et du Maroc inutile et ce, grâce à l’adoption d’une approche participative mettant en œuvre la bonne gouvernance régionale au profit des populations, dans le cadre de la solidarité entre les différents régions du Royaume et dans le cadre de la l'unité nationale dont nous sommes fiers sous l’égide de la monarchie constitutionnelle et sociale.

Il est à signaler que la conférence, qui a été modérée par M. Mohamed Laârej, professeur universitaire et député parlementaire, en présence de plusieurs personnalités gouvernementales et politiques, du Maroc et de l'étranger, de professeurs universitaires et de représentants de la société civile, a été marquée par des interventions qualitatives, à savoir notamment l’intervention du Professeur Mohamed Souafi, membre de la Commission consultative sur la régionalisation sous le thème « le projet marocain de régionalisation élargie », suivie de l’intervention du député parlementaire du groupe socialiste espagnol et ancien président de la Région d’Andalousie, M. Manuel Maria Chaves Gonzalez, sur le thème « L'expérience espagnole dans le domaine de la régionalisation », puis l'intervention d’Yvon Ollivier sur le thème « le modèle français dans le domaine de la régionalisation », alors que M. Ahmed Abou-Achik, professeur à l'Université Mohammed V à Rabat, a abordé le thème de « La régionalisation élargie et les enjeux du développement territoriale ». Pour sa part, M. Abdellatif Benchrifa a clôturé les séquences de cette conférence par une intervention sur le thème de « la régionalisation élargie ».