La Coordination régionale du parti du Mouvement Populaire à Beni Mellal-Khénifra :
– M. Laenser salue hautement l’orientation royale vers le continent africain
– La politique du Maroc à l’égard de l’Afrique est une réussite, car jetant les bases d’un développement mutuel puisant dans une coopération Sud-Sud ayant un caractère humanitaire, social et culturel distingué

M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, s’en est pris, samedi dernier à Beni Mellal, à ceux qui critiquent la politique de Sa Majesté le Roi à l’égard de l’Afrique, en particulier en ce qui concerne le lancement par Sa Majesté le Roi de plusieurs projets de développement qui profiteront à l’économie marocaine, affirmant à cet égard « d’aucuns disent que le Roi lance des projets de développement en Afrique, et nous .. et nous … » et ajoutant « ceux-ci ignorent l’économie nationale. Certes, les projets que Sa Majesté le Roi a lancé dans ces pays leur profitent d’abord et profitent à la communauté africaine en général, mais ces profiteront auront également un impact bénéfique sur l’économie nationale ».

Prononçant une allocution d’orientation à l’occasion de la tenue du congrès de la Coordination régionale du parti du Mouvement Populaire à Beni Mellal-Khénifra, M. Laenser a salué hautement les initiatives entreprises par Sa Majesté le Roi envers l’Afrique, à travers ses tournées dans de nombreux Etats africains, même ceux avec lesquels nous ne sommes pas d’accord politiquement.
M. Laenser a indiqué que Sa Majesté le Roi œuvre pour servir la cause nationale et contribuer au développement de l’Afrique, soulignant que les Marocains sont mobilisés derrière Sa Majesté le Roi pour défendre l’intégrité territoriale de leur pays.
M. Laenser a ajouté que les tournées de Sa Majesté le Roi en Afrique n’ont pas pour objectif de monnayer des soutiens comme le prétendent les ennemis de l’unité nationale, mais pour que le Maroc soit présent à côté du simple citoyen, ouvrier et agriculteur africain, voire de la femme africaine.
Le Secrétaire général du Mouvement Populaire a souligné que la politique du Maroc à l’égard de l’Afrique a été couronnée de succès, car elle a jeté de nouvelles bases d’un développement mutuel, puisant son essence dans la coopération Sud-Sud et axé autour de projets économiques générateurs de richesses, mais revêtant un caractère humanitaire, social et culturel distingué. M. Laenser a indiqué que cette politique a pour objectif de faire régner la paix et de diffuser l’Islam de la tolérance et qui combat les différentes formes d’extrémisme et de terrorisme.
Evoquant le retrait du Maroc de la zone de Guergarate, M. Laenser a affirmé que « ce retrait n’est pas un signe de faiblesse, mais est intervenu pour priver les bandes du Polisario de l’atteinte de leur véritable objectif ; un objectif propagandiste et politicien qui pariait sur la provocation du Maroc. De plus ce retrait met l’organisation des Nations Unies face à ses responsabilités ». M. Laenser a ajouté que le Maroc est forte de son Roi, de son armée, de ses citoyens et de la conviction en la légitimité et de son unité nationale.
Par ailleurs, M. Laenser a indiqué que le Mouvement Populaire, qui représente le prolongement politique de l’esprit de la résistance et de l’Armée de libération, milite depuis plus d’un demi-siècle pour un Maroc démocratique et développé et qui salue hautement les initiatives de Sa Majesté le Roi, devrait être à la hauteur des enjeux de l’étape actuelle. M. Laenser a précisé que cela ne serait pas possible si le parti n’est pas organisé, cohérent et unifié sur le plan de ses structures et ses organisations parallèles et ce, conformément à l’esprit et à la philosophie de la régionalisation, qui constitue désormais un choix stratégique.
Rappelant la nomination par le parti de plusieurs coordinateurs régionaux pour superviser le renouvellement des structures provinciales et régionales du parti et accompagner leurs activités, M. Laenser a indiqué que cette nomination est le début de la mise en œuvre de la modernisation et du développement des structures et des mécanismes du parti. M. Laenser a affirmé, à cet égard, « nous devons nous organiser pour que nous sachions nos droits et nos devoirs et pour que notre communication ne soit pas uniquement liée aux élections, d’autant plus que la politique n’est pas faite que d’élections. Nous voulons renforcer nos organisations. Il est vrai que gérions nos affaires conformément à la logique du mouvement « une grande tente », mais aujourd’hui celui qui voudrait intégrer le parti devrait se prévaloir de ses devoirs et engagements (adhésion) et être à la hauteur de ses responsabilités … Nous ne pouvons pas continuer sans organisation. Chacun de nous doit connaître ses responsabilités pour que nous puissions rendre des comptes à visage découvert. Nous devons former une force cohérente et unifiée et résoudre nos problèmes au sein du foyer haraki que nous avons des différends ».
Soulignant la nomination par le Bureau politique du parti de M. Mohamed Moubdiî, coordinateur régional du parti au niveau de la Région de Béni Mellal-Khénifra, M. Laenser a exprimé l’espoir que les militantes et militants harakis puissent assurer la réussite de cette phase qui insufflerait une nouvelle dynamique au parti, soulignant que l’organisation renforcerait le parti, consoliderait sa présence à travers dans tout le royaume et faciliterait la communication entre les dirigeants et la base du parti.
D’autre part, M. Laenser n’a pas manqué de féliciter les femmes harakies à l’occasion de leur fête mondiale, et à travers elles le reste des femmes marocaines et des femmes du monde, affirmant à cet effet « la femme est également concernée par cette organisation, d’autant plus que le Mouvement Populaire a été le premier parti à encourager les femmes à accéder aux centres de prise de décisions. Il suffit de se référer à l’histoire du Mouvement Populaire pour savoir qu’il a été le premier parti à présenter la candidature de femmes lors des échéances électorales ».
Pour sa part, Mohamed Fadili, membre du Bureau politique et président du Conseil national du Mouvement Populaire, a salué hautement les tournées de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans de nombreux Etats africains, affirmant « la phase actuelle est très difficile et nous dicte de faire preuve de vigilance, de circonspection et de patience et de travailler sérieusement ».
Le président du parlement du Mouvement Populaire, qui a également félicité les femmes du monde en général et les femmes marocaines et harakies en particulier à l’occasion de la fête du 8 mars, a appelé tout le monde à contribuer à la mise en place d’une politique de régionalisation intégrée, crédible et équilibrée, affirmant à cet égard « nous devons jeter les bases d’une école partisane de la régionalisation, qui devrait contribuer à l’encadrement, l’organisation et le travail sérieux, afin de renforcer notre cohésion, notre discipline et notre harmonie, à la fois au sein de notre parti et au service des intérêts de la patrie ».
Pour sa part, M. Mohamed Moubdiî, membre du Bureau politique et coordinateur régional du parti du Mouvement Populaire au niveau de la Région de Beni Mellal-Khénifra, a qualifié de critique et sensible l’étape que vit actuellement le Maroc, soulignant que les militantes et militants harakis sont tenus d’interagir positivement avec cette étape en leur qualité d’acteurs politiques.
M. Moubdiî a affirmé dans ce sens « nous devons contribuer et orienter la politique publique dans sa plénitude, ajoutant que « le Mouvement Populaire, à l’instar du reste du corps politique national, vit un certain attentisme. Mais, nous ne devons pas seulement subir cet attentisme, car nous devons travailler sérieusement. Cela ne se produira pas si nous ne nous sommes pas organisés selon une structuration qui soit en phase avec l’esprit et la philosophie de la régionalisation, qui constitue désormais un choix stratégique ».
Par ailleurs, M. Moubdiî a appelé les militantes et militants harakis à faire preuve d’organisation et de discipline afin qu’ils soient au rendez-vous et pour que leur région demeure toujours une forteresse harakie par excellence.
Rappelant les résultats obtenus par le parti lors des dernières élections, M. Moubdiî a affirmé « certes, nous avons obtenu d’excellents résultats et nous avons occupé des rangs avancés, mais cela ne devrait pas nous inciter à être arrogant. Bien au contraire, nous devons œuvrer davantage pour préserver nos bases dans la région, voire les soutenir et les augmenter, et pour rester proches et interagir avec les citoyens.
M. Moubdiî a précisé que pour être organisé, le parti du Mouvement Populaire a convenu de la nomination de coordinateurs régionaux au niveau de plusieurs régions du Royaume, en vue de superviser le renouvellement des structures provinciales et régionales du parti et accompagner leurs activités.
M. Moubdiî a indiqué que l’amorce de cette dynamique sera enclenchée par l’invitation des membres des conseils régionaux, dont les qualités sont définies en vertu de l’article 33 du statut du parti, à tenir des congrès régionaux et à élire les membres de leurs bureaux et ce, dans la perspective du renouvellement des organisations provinciales et locales du parti et de la nomination de nouveaux coordinateurs du parti au niveau des provinces.
Faisant rappeler à l’audience l’histoire du Mouvement Populaire, son ouverture sur les citoyens à travers tout le royaume et son interaction avec eux aux niveaux local, provincial et régional, M. Moubdiî a également évoqué l’entame de l’organisation desdits congrès régionaux, affirmant à cet égard « le Secrétaire général du parti a décidé que le lancement de ces congrès régionaux se fera à partir de la Région de Beni Mellal-Khénifra, eu égard au fait qu’elle est une forteresse harakie par excellence et qu’elle voudrait renforcer ses rangs dans le cadre d’une organisation structurée. M. Moubdiî a ajouté que « le travail non organisé nous fait perdre beaucoup d’étapes et nous ne souhaitons pas refaire cela ».
D’autre part, le coordinateur du parti au niveau de la Région de Beni Mellal-Khénifra a félicité les militantes harakies et à travers elles l’ensemble des femmes marocaines et des femmes du monde à l’occasion de leur fête mondiale, relevant que les femmes sont également concernées par cette organisation et soulignant que la coordination régionale qu’il préside renouvelle sa bénédiction aux initiatives prises et aux négociations menées par M. Mohand Laenser dans la perspective de la formation du gouvernement en cohérence avec les intérêts du pays.

Partager sur Facebook