El Aâraj : Le projet de loi relative à la réorganisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) vise à promouvoir les missions dévolues à l’Agence et à consolider sa compétitivité

 Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication,a souligné, hier mercredi à Rabat, que le projet de loi portant réorganisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) vise à promouvoir les missions dévolues à l’Agence en tant qu’établissement médiatique national et à adapter ses services et produits aux exigences du marché, dans la perspective de consolider sa compétitivité aux niveaux continental et international.

Lors de sa présentation de ce projet de loi devant la Commission de l’enseignement, des affaires culturelles et sociales à la Chambre des Conseillers, M. El Aâraja affirmé que le projet de loi s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant à mettre en œuvre d’une manière saine et démocratique les dispositions de la Constitution et à parachever le chantier de la bonne gouvernance en matière de gestion de la chose publique au Maroc, notamment dans le domaine médiatique. Il a indiqué, en outre, que ce projet de loivise aussi à conférer à la MAP un cadre juridique avancé et adapté à ses missions stratégiques.

Par ailleurs, le ministre a assuré que le projet de loi, qui constitue une étape importante pour l’édification d’une Agence de presse forte jouant un rôle central dans le paysage médiatique national, notamment après sa classification parmi les établissementspublics stratégiques, vise à renforcer sa vocation de service public, à enrichirson champ d’action età consacrer les principes de professionnalisme, de diversité culturelle et d’ouverture, tout en se concentrant sur le renforcement du rayonnement du Royaume et de sa présence sur la scène internationale.

El Aâraj a précisé, d’autre part, que le projet de loi vise aussi à déterminer les missions et le champ d’action de l’Agence, ainsi que les outils de gouvernance et les mécanismes administratifs et financiers à même de lui permettre de répondre aux attentes grâce àla contribution de ses employés, de réaliser les objectifs qui lui sont assignés et de relever les défis auxquelles elle fait face, notamment sur les plans de la modernisation, du développement et du leadership aux niveaux national et international.

Le ministre a indiqué, en outre, que ce projet de loiaspire également à promouvoir la gouvernance de l’Agence en tant qu’établissement public stratégique, dans la mesure où il définit de manière claire les prérogatives relatives à la gestionde la MAP de manière à améliorer sa gouvernance selon une approche participative inclusive et ce, conformément aux orientations visant à réformer et promouvoir le secteurmédiatique en tant que secteur stratégique jouant un rôle vital dans le développement économique du pays.

El Aâraj a relevé que la MAP, en tant que service public,consacre ses efforts à la promotiondu rayonnement du Maroc afin de le hisser au rang des pays émergents conformément à la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, indiquant que l’Agence œuvre également à la valorisation des composantes de l’identité nationale avec ses différents affluents.

Le ministre a ajouté que la réorganisation de la MAP constitue une concrétisation de certaines dispositions de la Constitution, notammentl’articles 27 relatifs au droit à l’informationet l’article 28 relatif à l’obligation d’organisation du secteur de la presse de manière indépendante et sur des bases démocratiques, avec la mise en place des règles juridiques et éthiques y afférentes, tout en tirant profit des moyens de communication dans le cadre du respect de la diversité linguistique, culturelle et politique de la société marocaine.

De même, M. El Aâraj a noté qu’à la lumière des mutations que connait le monde, notamment la mondialisation de l’information à travers les médias électroniques, il est inconcevable de confinerla mission de la MAP dans des activités classiques consistant en la production des dépêches, ce qui est de nature à minimiser son rôle vital dans le domaine médiatique au moment où la diffusion immédiate de l’information est devenue la devise mondiale.

Le ministre a souligné, à cet égard, que relayer la voix du Royaume, valoriserses acquis démocratiques et défendre les causes nationales de manière efficace et professionnelle exigent de donner la priorité à la mise à niveau de l’Agence, notamment sur les plans professionnel et rédactionnel, tout en optant pour les nouvelles technologies dans les domaines de l’information, la diffusion et la communication et ce,conformément aux Hautes Orientations Royales énoncées dans le discours du 61ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple en 2014.

El Aâraj a indiqué que parmi les nouveautés apportées par le projet de loi et visant à hisser la MAP au rang des agences de presse modernes, figurent l’élargissement et la réorganisation des missions de la MAP afin de faire la distinction entre les missions exécutées au profit de l’Etat et les activités à caractère commercial, l’utilisation de tous les moyens et médias actuels et modernes et la consécration de la vision de l’Agence leader, ce qui lui permettra de conclure des conventions, de créer des groupements et de nouer des partenariats sous plusieurs formes pour mettre en œuvre les projets s’inscrivant dans le cadres des missions qui lui sont dévolues.

Concernant l’administration et la gestion, le ministre a affirmé que le projet de loi prévoit l’adaptation de la composition du Conseil d’administration de la MAP aux dispositions de la Constitution et la création d’instances de gouvernance et leur institutionnalisation, dont le Comité stratégique et de veilletechnologique, le Conseil de rédaction et le Conseil commun de gestion ; ces deux derniers étant chargés de veiller à l’examen des questions relatives aux employés de l’Agence et de proposer des projets à cet effet à la Direction générale de l’Agence.

El Aâraj a rappelé, à cette occasion, que l’élaboration de ce projet de loi a reposé sur les recommandations et les conclusions de l’étude stratégique effectuée par la MAP qui a ont souligné la nécessité d’ouvrir de nouvellesperspectivesd’action à l’Agence et de la doter de nouvelles attributions pour en faireune agence de presse globale exerçant de larges prérogatives au profit de l’Etat dans le domaine de l’information, de la presse, de l’édition, de la diffusion et de la communication. Ce qui devrait rompre avec le concept de l’agence de presse mono-produit, confinée dans la production et la diffusion de dépêches de presse.

El Aâraj a précisé, dans ce sens, que le ministère a veillé à encadrer l’élaboration de ce projet de loi par le code marocain des bonnes pratiques de gouvernance des entreprises et établissements publics de 2012, les conclusions de l’étude stratégique sur l’Agence et un benchmarkingdes modèles des Agences de presse modernes.

Le ministre a conclu que l’importance des acquis juridiques réalisés par le Royaume qui consacrent l’Etat de droit, consolident les libertés de presse et d’information et renforcent le choix démocratique adopté par le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, n’a d’égale que la volonté ferme et constante du gouvernement de poursuivre avec détermination le chantier de réforme juridique et de mise en œuvre de la Constitution de 2011, à travers notamment l’accompagnementdesautres grands chantiers de réforme, la mise en œuvre des lois approuvées et l’adoption des autres projets lois, dont ce de projet loi importantportant sur la réorganisation de la MAP.

Il est à signaler que la commission parlementaire entamera, la semaine prochaine, l’examen de ce projet de loi portant réorganisation de l’agence Maghreb Arabe Presse.

Partager sur Facebook