Category Archives: Activités du secréraire général

Dans le cadre des consultations relatives à la formation du gouvernement
Une rencontre entre le Chef du gouvernement désigné et MM. Mohand Laenser et Aziz Akhannouch

5

Le Secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement, le Chef du gouvernement M. Abdelilah Benkiran, s’est entretenu, jeudi dernier, avec M. Aziz Akhannouch, Président du parti du Rassemblement National des Indépendants, M. Mohand Laenser, Secrétaire général du parti du Mouvement Populaire et ce, dans le cadre des consultations en cours pour la formation du nouveau gouvernement.

Lors d’une rencontre organisationnelle de la Ligue des présidents harakis des collectivités territoriales :
– La nécessité de faire bloc pour défendre les intérêts de nos collectivités
– L’expérience a démontré le rôle important que pourraient jouer les élus locaux dans le domaine de la diplomatie parallèle

15540823_1193556180680573_5540240823166636778_o

M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a exhorté les présidents harakis des collectivités territoriales à la nécessité de faire preuve de discipline et de faire bloc en vue de défendre les intérêts de leurs collectivités et de leur organisation politique.
Dans une allocution d’orientation prononcée à l’occasion de la tenue, lundi dernier à Harhoura, d’une rencontre constituante de la Ligue des présidents harakis des collectivités territoriales, le Secrétaire général du parti a indiqué que l’expérience a démontré le rôle important que pourraient jouer les élus locaux dans le domaine de la diplomatie parallèle et de la défense des causes nationales, rappelant à cet égard les rencontres qui se sont tenues en Afrique du Sud et au Brésil.

M. Laenser reçoit M. Slobodan Malevich, Directeur résident du National Democratic Institute (NDI)au Maroc

DSC_8122

M. Mohand Laenser,Secrétaire général du Mouvement Populaire, a reçu, le mercredi 07 décembre 2016 au siège du Parti, M. Slobodan Malevich, Directeur résident du National Democratic Institute (NDI) au Maroc, qui a succédé à Mme Jeanne Cortik.
Cet entretien a été l’occasion pour le nouveau Directeur résident du NDI de se présenter au Secrétaire général et de l’informer de son parcours professionnel et des différentes missions qui lui ont été confiées au sein du NID avant de rejoindre Rabat.

Formation du nouveau gouvernement : blocages et interprétations

laenser19

Cela fait deux mois que les élections législatives ont eu lieu et que le Maroc attend la formation de son nouveau gouvernement. La coalition sortante ayant obtenu la majorité et le chef de gouvernement ayant été reconduit, les choses auraient dû se passer rapidement et prendre l’allure d’un remaniement du gouvernement plus que celle d’une nouvelle formation. Le chef du gouvernement désigné en a décidé autrement et a choisi l’option de remanier la coalition et non le gouvernement. C’est un choix de Mr Abdelilah Benkirane et il en assume la responsabilité ! Ce choix qui semble dicté par la préférence marquée par Mr Benkirane pour les partis de l’ex-koutla, notamment le PPS et le PI, ennemi-ami, ne rencontre pas la pleine adhésion des autres partis susceptibles de «compléter» la majorité au Parlement. Chacun des deux camps maintenant ses positions, la formation du gouvernement Benkirane 2 (ou 3, c’est selon) est bloquée et la crise politique n’est pas loin. Chaque camp rejette la responsabilité de cette situation sur l’autre et les amis du chef de gouvernement n’hésitent pas à accuser les partis ayant marqué leur réticence à venir compléter le trio PJD-PI-PPS de violation de la Constitution, d’atteinte à la démocratie et de je ne sais quoi encore ! Cette accusation est suffisamment grave pour qu’on s’y attarde et qu’on en examine le bien-fondé.