Category Archives: Activités du secréraire général

Lors d’une réunion de coordination entre les membres du Bureau politique et les deux groupes parlementaires harakis
M. Laenser : Le Maroc fait face à uneconjoncture difficile et à des défis exceptionnelsqui exigent de faire preuve de prudence et de vigilance

DSC_1570

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a prévenu, samedi dernier à Salé, les militants et les militantes harakis de céder à l’inaction et aux tergiversations dans une conjoncture où le Maroc fait face à des vagues d’animosité politique et de menaces criminelles qui le visent dans sa sécurité et sa stabilité.

L’Association marocaine des présidents de conseils communaux salue l’interaction positive des partis nationaux avec ses propositions
Son bureau a été reçu par M. Laenser au siège du Secrétariat Général du parti à Rabat

10387300_10203456888640759_1029247169966350493_n

Le Bureau exécutif de l’Association marocaine des présidents de conseils communaux a tenu, samedi dernier, une réunion ordinaire sous la présidence de M. Fouad Al-Amari, consacrée à l’examen de plusieurs questions relatives aux collectivités territoriales, à l’état d’avancement du processus d’adoption des textes juridiques visant la mise en application des dispositions de la Constitution et aux efforts déployés par l’Association en vue de contribuer, en tant que force de proposition,à l’instauration de ce dispositif juridique.

M. Mohand Laenser appelle à une implication effective des citoyens pour bâtir la ville intelligente

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire national, M. Mohand Laenser, a appelé, mardi dernier à Casablanca, à une implication effective des citoyens pour asseoir les bases de la ville intelligente.
Intervenant lors d’une rencontre sur le thème « Villes intelligentes : quelle transition ? », le ministre a mis l’accent sur l’importance de penserles villes non seulement du point de vue architectural, mais aussi et surtout à travers l’implication des citoyens dans les échanges d’informations, ajoutant que ce concept est à même de permettrede mieux vivre etde mieux travailler et au moindre coût. Il a indiqué, dans ce sens, qu’il n’existe pas un modèle préconçude ville intelligente.

Par ailleurs, M. Laenser a précisé que dans un système de ville intelligente, toutesles composantes de la société, notamment les responsables, les gestionnaires, les organisations, les chercheurs et les citoyens, sont appeléesà œuvrer de concert pour partager les informations à tous les niveaux.

Le ministre a ajouté que la ville intelligente est née de deux systèmes ou approches qui se sont développés presque naturellement. Il s’agit des villes qui grandissent et s’étalent, nécessitant plus de dépenses et davantage de services et de qualité de vie.

Pour sa part, le Vice-président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), M. Salah-Eddine Kadmiri, a noté que le Maroc nourrit la ferme volonté d’œuvrer à éradiquer les bidonvilles et décongestionner certaines métropolesqui ont enregistré ces dernières années des changements urbanistiques importants.

Il a affirmé que le Royaume,qui dispose d’une importante expérience en matière de construction de villes nouvelles, possède tous les prérequis nécessaires pour le développement des villes intelligentes, soulignant que la communauté des hommes d’affaires considère que ces nouveaux défis devraient générer un flux économique important et structuré. Il a définila nouvelle villecomme étant une cité qui recherche en permanence l’optimisation et la rationalisation de ses ressources.

M. Kadmiri a indiqué que la population urbaine dans la région MENA aatteint 63,5%, dépassant de quelque peu celle de l’Europe qui se situe autour de 60%, rappelant que selon les prévisions des Nations Unies, les villes dans les pays en développement concentreraient, à l’horizon 2050, la plus grande part de la croissance démographique.

Initiée par la Commission Economie verte de la CGEM et le Centre Marocain de Production Propre (CMPP), cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 1ère édition de la Green GrowthAcademy, qui se veut un espace de dialogue, de partage d’expériences et de détection d’opportunités d’affaires dans l’ensemble des secteurs de l’Economie Verte.

Les participants à cette rencontre ont débattu de plusieurs thématiques se rapportant notamment à « la nouvelle ville intelligente », « la technologie intelligente » et « comment repenser les métropoles ».

Dans un communiqué publié par la réunion du Bureau politique du Mouvement Populaire
Le parti est conscient de son rôle d’encadrements’agissantd’assurer une large participation aux élections, leur intégrité et leur transparence

bp1

Le Bureau politique du Mouvement Populaire a tenu sa réunion ordinaire, le mercredi 17 septembre 2014 à 17H30, sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du parti.