Category Archives: parlement

Moubdii : Le projet de loi de finances rectificative pour l’année budgétaire 2020 comporte des mesures audacieuses et courageuses, qui sont adaptées à la conjoncture actuelle du Maroc

Aliae Riffi

Mohamed Moubdiî,Président du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a souligné que la loi de la loi de finances rectificative pour l’année budgétaire 2020 comporte des mesures audacieuses et courageuses, qui sont adaptées avec la conjoncture que traverse le Maroc, affirmant que « d’autres pays,qui ont des moyens plus importants que notre pays, n’ont pas été en mesure de résister face aux répercussions de la pandémie du Coronavirus », préserver les postes d’emplois et leur force de compétition et maîtriser les taux de déficit et de croissance ».

Dans un commentaire du Président du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers de la réponse du Chef du gouvernement : Sbaîi appelle le gouvernement à mettre en place des politiques de réformes radicalesqui soient en rupture avec les choix d’avant la pandémie du Coronavirus

Il a exprimé son étonnement du retard accusé dans la mise en œuvre des dispositions relatives à la pluralité linguistique et culturelle et aux différentes expressions identitaires nationales

Saliha Boujraf

M’barek Sbaîi, Président du Groupe Harakià la Chambre des Conseillers, a appelé à la mise en place de politiques de réforme radicalesà caractère économique, sociale et structurel, qui renforcent le rôle des institutions de médiation et créent le climat approprié pour embrasser le Maroc du nouveau modèle de développement escompté.

Commentant la réponse du Chef du gouvernement : Ouzzine souligne que tous les indicateurs révèlent que la jeunesse marocaine a été affectée négativement avant même l’avènement de la pandémie du Coronavirus

Il s’est étonné de l’échec du programme national de formation de 25.000 titulaires de licences et de certificats d’aptitude professionnelle

Les résultats de ce programme ont été décevants, car les conditions des personnes concernées sont restées inchangées, voire ont constitué un choc pour bon nombre d’entre eux qui ont perdu vainement un an de leur vie

Saliha Boujraf:

Mohamed Ouzzine, membre du Groupe Haraki et cinquième Vice-président de la Chambre des Représentants, a critiqué les programmes ciblant les jeunes, affirmant, à cet égard, que « la jeunesse marocaine vit une réalité tragique en l’absence d’une politique en phase avec ses aspirations et ses besoins et au vu de l’ignorance complète de sa prise de conscience croissante de ses droits ».

Le projet de loi de finances rectificative pour l’année budgétaire 2020 : Sbaîi appelle à l’établissement d’un équilibre territorial et régional à traversl’orientation des investissements vers les zones marginalisées

Il a critiqué le fait que ce projet de loi n’a pas traduit les aspirations des secteurs de la santé et de l’éducation

Il s’est étonné de l’absence de toute dotation budgétaire pour entamer l’officialisation de la langue amazighe dans la vie publique.

Saliha Boujraf:

M’barek Sbaîi, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a mis l’accent sur la nécessité d’établir un équilibre territorial, régional et social dans la planification et la prise de décision en matière de développement, affirmant, à cet égard, qu’« il est nécessaire d’orienter les investissements publics vers les territoires qui ont été marginalisées durant des décennies et d’adopter un plan de développement global orienté vers les zones rurales et montagneuses,à travers la consolidation des programmes, des fonds et des comptes spéciaux liés à la réhabilitation et au développement de ce milieu stratégique, qui est une source de richesse sans bénéficier de ses fruits ».

Dans un commentaire lors de la séance de questions orales à la Chambre des Conseillers : – M. M’barek interpelle le ministre de la Jeunesse et des Sports sur les raisons de la signature de conventions pour la réalisation de terrains de proximité puis qu’elles ne sont pas activées

 Il a mis en garde contre la négligence des terrains de proximité et appelle à réfléchir à la mise en place d’un programme de maintenance et de préservation de leurs équipements dans le cadre de partenariats avec les collectivités territoriales

 Il a exprimé son étonnement de la couverture de la plupart des terrains de proximité par du gazon synthétique plutôt que naturel, malgré les avertissements des spécialistes en médecine sportive

Saliha Boujraf:

Hamia M’barek, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, s’est dit surpris de la non-activation des conventions signées par le ministère de la Jeunesse et des Sports et les collectivités territoriales pour la réalisation de terrains de proximité, s’interrogeant sur les raisons de la signature de ces conventions puis qu’elles ne sont pas activées. Il a indiqué, à cet égard, que « de nombreuses conventions de partenariat ont été signées entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et les collectivités territoriales pour la réalisation de terrains de proximité, mais elles attendent toujours d’être activées et mises en œuvre ».