Category Archives: Amzazi

En réponse à une motion d’interpellation sur « la vague de protestations d’élèves contre les horaires scolaires » : M. Amzazi appelle les parents et les enseignants à persuader les élèves de retourner aux classes

M. Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a appelé, lundi dernier à Rabat, les parents et les enseignants à persuader les élèves de retourner aux classes.
En réponse à une motion d’interpellation présentée à la Chambre des Représentants sur « la vague de protestations d’élèves contre les horaires scolaires », M. Amzazi a souligné la disposition du Département de l’Education nationale à discuter des horaires scolaires afin de trouver une solution à ce problème et le dépasser.

Amzazi souligne que le ministère de l’Education nationale prévoit la création de 150 écoles communautaires durant les trois prochaines années

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, hier lundi à Rabat, que son département prévoit de créer 150 nouvelles écoles primaires communautaires durant les trois prochaines années, dont 33 sont programmées au titre de l’année 2019.

En réponse à une question orale sur « l’évaluation de l’expérience des écoles communautaires » présentée par le groupement du Progrès et du Socialisme à la Chambre des Représentants, M. Amzazi a précisé que le réseau actuel compte 135 écoles primaires communautaires, parmi lesquelles 10 ont ouvert leurs portes à l’occasion de l’actuelle rentrée scolaire 2018-2019.

Amzazi appelle à redoubler d’efforts pour hisser la Région Beni Mellal-Khenifra au rang des régions avancées sur le plan des indicateurs de la scolarisation au niveau national

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Saïd Amzazi, a appelé, hier jeudi à Beni Mellal, à redoubler d’efforts pour hisser la Région Beni Mellal-Khenifraau rang des régions avancées sur le plan des indicateurs de scolarisation au niveau national.

Intervenant lors d’une rencontre régionale consacrée à la présentation du programme d’action à moyen terme 2019-2021 d’amélioration de l’offre éducative dans cette région, M. Amzazi a affirmé que les principaux domaines d’action qui nécessitent une mobilisation et une convergence des efforts et la focalisation des partenariats contractuels résident dans la mise en œuvre du programme régional de généralisation de l’enseignement préscolaire et l’amélioration de sa qualité conformément aux objectifs et aux normes nationaux, ainsi que la mise à niveau de l’enseignement prescolaire existant, l’amélioration des taux de scolarisation afin d’atteindre l’objectif de la généralisation, la réduction des disparités entre les différentes collectivités territoriales et l’octroi d’une discrimination positive aux zones rurales et enclavées.

Amzazi : Le Maroc et la Belgique partagent les valeurs du dialogue et de la tolérance

Saïd Amzazi,ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, hier mercredi à Rabat, que le Maroc et la Belgique, qui ont en commun les valeurs du dialogue et de la tolérance, sont pleinement conscients de la richesse que constitue la diversité des cultures.

Amzazi : Meryem Amjoun devient « une source de fierté pour le Maroc et l’école marocaine »

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, vendredi dernier à Rabat, que la jeune élève Meryem Amjoun est devenue « une source de fierté pour le Maroc et pour l’école marocaine ».

Dans une allocution prononcée lors d’une cérémonie organisée en l’honneur de cette élève âgée de 9 ans, arrivée dans la journée au Maroc en provenance d’Abou Dhabi, le ministre a souligné que la consécration de Meryem Amjoun au concours international du « Défi de la lecture arabe » (Arab Reading Challenge) permettra aux Marocains de « recouvrer la confiance dans le système éducatif ».