Category Archives: Activite_ouzzine

Le Bureau politique du Mouvement Populaire tient une réunion ordinaire :
– Il se félicite du bilan de la tournée royale dans plusieurs pays africains
– Œuvrer pour couvrir toutes les circonscriptions par des candidates et des candidats compétents
– Structuration du Forum des compétences harakies en partant des régions

Le Bureau politique du Mouvement Populaire a tenu, le lundi 8 juin 2015, une réunion ordinaire sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire général du parti.

Le Bureau politique a entamé les travaux de sa réunion en se félicitant du bilan de la tournée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans plusieurs pays africains ; laquelle tournée a consolidé le rayonnement du Maroc et réaffirmé son ancrage africain profond et la volonté de Sa Majesté le Roi de renforcer le processus de développement dans ces pays amis.

Communiqué de la réunion Bureau politique du Mouvement Populaire, tenue le mardi 12 mai 2015

Le Bureau politique du Mouvement Populaire a tenu, le mardi 12 mai 2015, sa réunion ordinaire sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire général du parti.

Les travaux de cette réunion ont été entamés par l’examen de la situation organisationnelle, marqué par une nouvelle dynamique, résultante du 12ème Congrès national du parti qui a été tenu en juin 2014 et qui a consacré le Mouvement Populaire comme parti des institutions et a jeté les véritables jalons de la démocratie interne et consacré les critères de compétence et de générosité militante effective.

Lors d’une conférence de presse de M. Laenser à Rabat
– Le soi-disant « mouvement correctif » est une voix dissonante quiporte atteinte à la pratique politique au Maroc et jette les bases de la logique du chantage, de l’arnaque et de la piraterie
– Ses membres ne sontpas présents dans les structures et ne s’activentqu’en périodede soumission des candidatures des ministrables ou lors d’un remaniement gouvernemental

Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a considéré, hier lundi, que le soi-disant « mouvement correctif »est une voix dissonante exercice qui porte atteinte à la pratique politique au Maroc, à travers des pratiques dépourvues d’éthique et instaurant une logique basée sur le chantage, l’arnaque et la piraterie politique.

Intervenant lors d’une conférence de presse organisée au siège du Secrétariat général du parti à Rabat, M. Laenser a affirmé que l’un des membres de ce « mouvement »tente de conquérir un « leadership » sans gloire alors qu’ils n’a plus aucun lien avec le Mouvement Populaire depuis qu’il a présenté par écrit sa démission de toutes les structures du parti depuis des années, ajoutant que certains d’entre eux ont échoué à décrocher leur qualité de membres dans les instances élues au niveau des provinces auxquels ils appartiennent et que leur contribution était quasi-inexistant à tous les niveaux,. Il a indiqué, en outre, que certains membres de ce mouvement n’ont pas apporté leur soutien aux candidats du parti au niveau des circonscriptions des provinces auxquelles ils appartiennent et ce, lors de toutes les échéances (les élections législatives en 2007 et 2011 et les élections communales en2009).

Lors d’un séminaire organisé par le Mouvement Populaire sur « l’avant-projet du code pénal : entre la réalité et l’ambition »
– M. Laenser appelleà l’adoption de la démarche de la modération pour résoudre le différend autour de l’avant-projet afin d’assurer l’unité nationale et la stabilité sociale
– L’accent a été mis sur le fait quel’avant-projet demeure un projet et un effort qui nécessiteprécision et développement

Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a appelé, vendredi dernier à Rabat, à l’adoption de la démarche de la modération pour résoudre le différend autour de l’avant-projet du code pénal afin d’assurer l’unité nationale et la stabilité sociale.

Intervenant à l’occasion du séminaire organisé par le Mouvement Populaire sur « l’avant-projet du code pénal, entre la réalité et l’ambition », M. Laenser a affirmé que le débat sur l’avant-projet du code pénal dans son volet relatif aux crimes ordinaires, dont la nécessaire sanction n’est contestée par personne, ne fait pas l’objet d’un différend, précisant que le tiraillement et le différend portent toutefois sur le volet relatif aux choix liés à la liberté de conscience et à l’exercice des libertés individuelles.

A l’ouverture des travaux du Congrès national de la Jeunesse Harakie
– M. Laenser : La jeunessen’éprouve pasune désaffection par rapport à l’exercice de l’action politique, mais seulement un ressentiment à l’égard de certains discours malsains en politique
– M. Fadilirappelle aux jeunesla responsabilité de former une nouvelle élite
– Mme Lamrabat appelle les jeunesharakis à travailler et à faire preuve de patience et d’une forte volonté pour parvenir aux centres de prise de décision

Les travaux du Congrès national de la Jeunesse Harakie ont été ouverts,samedi dernier au complexe international de la jeunesse et de l’enfance Moulay Rachid à Bouznika.

La Jeunesse Harakie a choisi le thème « la marocanité, notre engagement » et ambitionne d’édifier une organisation de jeunesse basée sur les fondements de la bonne gouvernance, qui garantit la démocratisation de la prise de décisions,l’élargissement de la participation politique et la consolidation de la construction du Maroc des institutions dans le cadre de la dimension régionale en tant que choix stratégique du parti du Mouvement Populaire.