Category Archives: A la une

Dans un communiqué du Bureau politique du Mouvement Populaire
– M. Mohand Laenser se félicite de l’atmosphère générale dans laquelle s’est déroulé le Congrès national extraordinaire du Mouvement Populaire
Le Bureau politique se félicite des positions du Mouvement Populaire au cours de toutes les étapes de tiraillement qu’ont vécu les composantes de la majorité
Le recours aux instances du parti à chaque fois que cela est nécessaire pour prendre les décisions appropriées

Sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, le Bureau politique du parti, a tenu, le lundi 22 Juillet 2013, une réunion ordinaire, consacrée à l’examen des derniers développements ayant marqué le paysage politique, les organisations du parti et la situation de la presse du parti.

Au début, le Bureau politique a suivi un exposé présenté par le Secrétaire Général du parti, où il a évoqué l’actualité ayant marqué la scène politique, et plus particulièrement la coalition gouvernementale, indiquant que le retrait de l'une des composantes de cette coalition du gouvernement dicte la formation d'une nouvelle majorité gouvernementale.

Sur le plan partisan, le Secrétaire Général du parti s’est félicité de l’atmosphère générale dans laquelle s’est déroulée le Congrès national extraordinaire du Mouvement populaire, qui s’est tenu le 29 juin 2013 à Bouznika et qui a été consacré à l’adaptation du statut du parti avec les dispositions de la loi organique sur les partis politiques, soulignant que cela exige de tous les militantes et militants harakis de se mobiliser davantage et d’intensifier leurs efforts en vue d’organiser des rencontres de communication au niveau de plusieurs provinces et préfectures du Royaume, de veiller au renforcement des structures organisationnelles locales, provinciales et régionales du parti et des organisations parallèles (la femme et la jeunesse harakies) et de soutenir la presse du parti dans la perspective d’assurer une préparation optimale aux prochaines échéances électorales.

Concernant le dernier point inscrit à l’ordre du jour de cette réunion, à savoir la situation de la presse du parti, M. Mustapha Mechahouri, membre du Bureau politique du parti et Président du Conseil d'administration de la société « Chems », a présenté un exposé sur la situation de ladite société qui regroupe l’imprimerie du parti, le quotidien « Al-Haraka » et  la publicité.

Après discussion dans tous les points essentiels et l’écoute des différentes interventions, le Bureau politique du parti a souligné ce qui suit :

Le Bureau politique se félicite de la sagesse de la position du Mouvement Populaire au cours de toutes les étapes du tiraillement qu’ont vécu les composantes de la majorité et ce, dans l'intérêt du parti et l'intérêt général.

Le Bureau politique délègue au Secrétaire Général la gestion de la phase des consultations et des négociations, qui implique de rendre justice au parti et de défendre un positionnement qui soit à la hauteur de sa représentativité, tout en faisant prévaloir l'intérêt national avant tout et tout en mettant l’accent sur la nécessité de recourir aux structures du parti à chaque fois que cela est nécessaire en  vue de prendre les décisions appropriées.

La création d’une commission des élections pour l’élaboration d’une vision globale en préparation à toute éventualité.

L’élaboration d’un programme de rencontres de communication du Bureau politique avec les structures du parti, qui réponde aux exigences de la phase actuelle et aux aspirations des militantes et des militants harakis dans les différentes provinces.

La poursuite des travaux de la commission d’adaptation des statuts du parti avec les dispositions de la loi sur les partis politique, en vue d'élaborer un projet de règlement intérieur du parti qui sera soumis au Conseil national du parti pour approbation.

L’examen des solutions appropriées aux problèmes à caractère financier et manageriel de la société Chems d’impression et d’édition, et prise des mesures appropriées lors d'une prochaine réunion.

Une délégation du parti du Mouvement Populaire, présidée M. Mohand Laenser, se recueille sur la tombe de Feu Sa Majesté Mohammed V et prie pour la paix de son âme

Une délégation du parti du Mouvement Populaire, présidée M. Mohand Laenser, s’est rendue au Mausolée Mohammed V en commémoration de l’anniversaire de la disparition du Père de la Nation, Feu Sa Majesté Mohammed V, que Dieu sanctifie son âme.

Cette commémoration a été l’occasion pour le parti du Mouvement Populaire de se remémorer les grands sacrifices consentis par le regretté souverain pour son pays et son peuple, ainsi que sa lutte et son militantisme pour la liberté et l'indépendance.

La délégation du parti du Mouvement Populaire s’est également remémorée les grands services rendus par Feu Sa Majesté Mohammed V au Maroc et les glorieuses victoires qu’il a réalisées pour le Royaume et qui lui ont valu d’être sacralisé dans l'histoire de ce pays, dont s’inspirent les générations actuelles les expressions du véritable patriotisme pour promouvoir les valeurs de la citoyenneté et de l’action soutenue et constructive pour édifier le Maroc nouveau, le Maroc de la modernité, de la démocratie et du développement durable sous la sage conduite du petit-fils de l’héros de la libération nationale, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste.

 

Le Mouvement Populaire discute le thème « le système de compensation entre l’enjeu des équilibres financiers et la nécessité de préserver le pouvoir d’achat des citoyens »

Dans le cadre de ses activités intellectuelles du mois de Ramadan, le Mouvement Populaire organise un séminaire sur le thème « le système de compensation entre l’enjeu des équilibres financiers et la nécessité de préserver le pouvoir d'achat des citoyens » et ce, le mercredi 24 juillet 2013 à partir de 22H à l’hôtel Tour Hassan à Rabat.

 

Programme :

 

« Le système de compensation : entre l’enjeu des équilibres financiers et la nécessité de préserver le pouvoir d'achat des citoyens »

Séminaire animé par Dr. Mohamed Boucetta, Président par intérim de l'Université Ibnou Tofaïl – Kenitra

 

22H00 : Accueil des invités

22H15 : Allocution d’ouverture

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire

22h25 : « La Caisse de Compensation : le diagnostic et les moyens de la réforme »

M. Najib Benamour, l’ex-directeur de la Caisse de Compensation

22H40 : « La réforme du système de compensation, entre la réalité et le possible »

M. Mohamed Boughroum, Professeur à l'Université Cadi Ayyad

22H55 : « Le système de compensation et le pouvoir d'achat du citoyen »

M. Mohamed Benkeddour, Président de la Confédération des associations de protection des consommateurs au Maroc

23H10 : « Le système de compensation : les expériences internationales et la réalité marocaine » M. Nadin Poupart de la Banque mondiale

23H25 : Débat général

00h00 : Clôture des travaux du séminaire

Lors de l’entretien de M. Mohand Laenser avec son homologue espagnol
Des résultats positifs en matière de lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue et de réduction de l’immigration clandestine

Le ministre de l'Intérieur, M. Mohand Laenser, s'est entretenu, mardi dernier à Rabat, avec son homologue espagnol, M. Jorge Fernandez Diaz.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette entrevue, qui s’est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, M. Charki Draïss, M. Laenser a souligné que ces entretiens ont été l'occasion de faire le bilan des réalisations accomplies depuis la dernière rencontre, indiquant que cette entrevue, la cinquième du genre entre les deux parties, a été consacrée à l’examen des questions sécuritaires d'intérêt commun et concernant également l'Union Européenne.

M. Laenser a affirmé que « le bilan est positif que ce soit au niveau de la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le trafic de drogue ou la lutte contre l'immigration clandestine », rappelant les actions entreprises pour instituer une coopération quadripartite devant inclure la France et le Portugal.

M. Laenser a annoncé à cet égard qu'une rencontre aura lieu en octobre prochain à Madrid afin d'examiner les réalisations depuis la tenue d'une réunion en janvier dernier entre le groupe des quatre (G4) regroupant le Maroc, l’Espagne, la France et le Portugal.

Le ministre de l’Intérieur a affirmé dans ce sens « nous ambitionnons de développer les relations entre les ministères et les services sécuritaires, eu égard notamment à la recrudescence des risques sécuritaires dans la région, en particulier avec la situation au Mali et en Syrie et les tentatives de groupes terroristes d’inciter des jeunes marocains à se diriger vers les zones de conflits ».

M. Laenser a souligné, par ailleurs, que la visite du Roi Juan Carlos 1er d'Espagne au Maroc, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, illustre la qualité des relations entre les deux pays et constitue l’occasion de donner une forte impulsion aux relations liant le Maroc et l’Espagne à tous les niveaux.

Pour sa part, M. Jorge Fernandez Diaz a souligné, dans une déclaration à la presse, que cette rencontre a été l'occasion de discuter les questions d'intérêt commun, qui ont été déjà abordées lors de la création du G4 le 25 janvier dernier.

Le ministre espagnol de l’Intérieur a indiqué que ces entretiens ont porté également sur la lutte contre le crime organisé, la traite des êtres humains, l’immigration clandestine et le trafic de drogues, soulignant que pour l'Espagne, pays qui constitue les frontières de l'Union Européenne, la lutte contre ces différents phénomènes criminels ne serait pas possible sans une coopération réelle et effective avec le Maroc.

Dans ce sens, M. Jorge Fernandez Diaz s’est félicité de la coopération du Maroc, en sa qualité de partenaire, d’allié et d’ami, dans la lutte contre le crime organisé, l’immigration clandestine et le trafic de drogues.

 

 

Lors d’un colloque organisé par le Mouvement Populaire sur le thème « les régimes de retraite, entre l’obligation de la pérennisation et les perspectives de la réforme paramétrique et structurelle » :
M. Mohand Laenser : La réforme des régimes de retraite au Maroc est devenue une nécessité impérieusequi ne peut plus être reportée

Les participants à un colloque organisé par le parti du MouvementPopulaire, vendredi dernierà Rabat, ont souligné que la réforme des régimes de retraite au Maroc est devenue une nécessité impérieuse qui ne peut plus être reportée ou retardée.

Les intervenants lors de ce colloque,qui a débattu du thème« les régimes de retraite, entre l’obligation de la pérennisation et les perspectives de la réforme paramétrique et structurelle », ont affirmé que la réforme des régimes de retraite au Maroc nécessite une sorte de consensus, loin dessurenchères pour parvenir à des solutions à même de sauver les régimes de retraite de toute éventualité de faillite, soulignant que la réforme doit être menée conformément à une approche globale basée sur l’implication de toutes les parties prenantes, notamment les partenaires sociaux.

Pour sa part, M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé que la réforme des régimes de retraite s’inscritdans le cadre du programme gouvernemental et des chantiers de réforme initiés.

Après avoir exposé la position du parti du Mouvement Populaire de certains dossiers qui revêtent un caractère d'urgence, tels la réforme du système de compensation et du système fiscal,M. Laenser a précisé que les déséquilibres qu’enregistrent les caisses de retraitemenacent désormaisleur pérennité et augurent de répercussions négatives sur les équilibres sociaux, évoquant à cet égard le gap relevé entre les dépenses et les ressources des régimes de retraite, qui se creuse davantage.

M. Laenser a souligné que cette situation si elle persisterisque de générer untaux déficit qui atteindra 7,4 % du PIB en 2050, contre un taux de déficit de 0,23 % en 2009, outre l'aggravation de la situation descaisses de retraite, évoquant à titre d’illustration le déficit de la Caisse Marocaine de Retraiteestimé à 517 milliards de dirhams, ce qui menace de l’épuisement de ses réserves financièresen2019 de manière définitive.

M. Laenser a indiqué que le déficit du Régime Collectif des Allocations de Retraites (RCAR) est estimé à 112 milliards de dirhams, ce qui générerades problèmes à cette caisse à partir du début de l’année 2021.

Par ailleurs,M. Laenser a indiqué que le taux de couverture des dépenses par les recettes de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) ne dépasse pas 4 %, ce qui menace cette caisse de faillite en 2037.

M. Laenser a souligné que la réforme des régimes de retraite devrait être menée à travers l’adoptiond’une approche participative et l’approfondissementdu dialogue entre les parties prenantes.

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire a mis l’accent, par ailleurs, surla nécessité de la concertation des efforts de toutes lesparties prenantes afin de réaliser une véritable réforme, soulignant l'importance de la mise en place d’un dispositifde réforme selon une approche globale de la protection sociale.