Dans le cadre des préparatifs du Mouvement Populaire de son 11e congrès national


Dr. Ahmed Benkaddour, chercheur qui s’intéresse aux affaires politiques, a affirmé que la question qui viendrait à l’esprit au moment où le Mouvement Populaire se prépare à tenir son 11e Congrès national, les 11, 12 et 13 juin prochain, est de savoir si la durée séparant le 10e congrès du Mouvement Populaire, celui de la fusion qui a eu lieu en 2006, et le prochain 11e Congrès national est suffisante pour évaluer les aspects positifs de cette étape.
Dans une déclaration au quotidien « Al-Haraka », M. Benkaddour a indiqué que cette durée est a priori insuffisante, eu égard au fait qu’il est difficile, notamment sur le plan abstrait, d’instituer une nouvelle culture, une nouvelle démarche et une nouvelle méthode pendant les quatre années qu’a durée cette étape.
Toutefois, M. Benkaddour a souligné que quoique relativement courte, cette période a enregistré beaucoup de changement au sein du Mouvement Populaire, à savoir notamment la diffusion de la pratique démocratique en matière de la libre expression des opinions et du respect de l’opinion des autres.
Dans ce sens, M. Benkaddour a rappelé que de nombreuses voix, qui essayaient, dans un passé lointain, d’exposer leurs idées, étaient confrontées par la marginalisation ou l’exclusion et on leur rétorquait souvent que « la terre de Dieu est vaste », mais cette situation a changé. Ce qui confirme que la période d’avant 2006 est révolue, révélant des progrès qualitatifs dans la pratique démocratique au sein du Mouvement Populaire.
M. Benkaddour a ajouté que durant ces quatre années, la conviction des militantes et des militants harakis s’est ancrée quant à leur appartenance à une organisation unifiée qui est le Mouvement Populaire, sans pour autant se confiner dans un cercle étroit. Ce qui constitue une réalisation majeure en matière de précision des appartenances, jetant ainsi les bases solides pour l’édification de l’avenir proche du Mouvement Populaire dans sa dimension globale.
Dans ce cadre, M. Benkaddour a indique que la Jeunesse Harakie a été fondée dans un climat démocratique inégalable, non seulement au sein du Mouvement Populaire, mais chez la plupart des partis politiques, grâce au recours à la démocratie pour la mise en place des structures et la prise de responsabilités.
Par ailleurs, M. Benkaddour a précisé que le statut qualitatif du Parti, adopté lors du congrès, contribue sans aucun doute dans la formation d’une nouvelle génération de militantes et de militants harakis, imprégnés des valeurs de l’égalité, de la tolérance et de la démocratie, et pouvant transcender le mythe du « leader » pour fédérer leurs efforts autour de l’organisation.
M. Benkaddour a souligné, en outre, que durant ces quatre années, les militantes et de militants harakis ont pu réaliser ce qui était difficile pour eux auparavant, lorsque les congrès régionaux étaient organisés de manière improvisée et lorsque chacune des composantes de la famille harakie (Mouvement Populaire, Mouvement National Populaire, Union Démocratique) rassemblaient leurs petites troupes pour tenir leurs propres congrès.
M. Benkaddour a souligné qu’aujourd’hui heureusement, les congrès régionaux sont organisés dans le cadre de l’identité harakie, à savoir un parti unique et unifié, indiquant que le Mouvement Populaire a été pionnier à prendre l’initiative de la fusion et à la réussir. Ce qui n’est nullement une tâche aisée d’autant plus que la mentalité de la fusion a failli dans plusieurs partis.
Dr. Benkaddour a ajouté que toutes les initiatives pionnières ayant un caractère stratégique peuvent tolérer des dégâts instantanés, précisant que pour le Mouvement Populaire, l’enjeu de la fusion était en faveur de l’édification de l’avenir. Certes, le Mouvement Populaire a peut être essuyé certains dégâts lors des échéances électorales (législatives ou communales), afin de réaliser l’ambition du Parti Haraki unique, de raviver l’idéologie harakie et de la réhabiliter pour un avenir prometteur, qui croit en tout ce qui est authentique et œuvre à être au diapason tout ce qui est nouveau ou moderniste.

Partager sur Facebook