Lors de la conférence de presse tenue par la Commission préparatoire du 11e Congrès national du Mouvement Populaire

Lors de la conférence de presse tenue, hier à Rabat, par la Commission préparatoire du 11e Congrès national du Mouvement Populaire, il a été souligné que la gestion de la différence est au cœur même de l’action démocratique.

Des réponses satisfaisantes ont été également apportées au sujet des informations diffusées récemment par certains journaux nationaux, qui parlent de l’existence de frondeurs au sein du Mouvement Populaire. Or, toutes les personnes qui ont été citées à cet égard participaient, durant les dernières semaines, aux réunions des sous-commissions issues de la Commission préparatoire du 11e Congrès national, comme l’a confirmé M. Mohamed Serghini, Président de la Commission préparatoire.

M. Serghini a ajouté que les personnes dont les noms ont été mentionnés ont contribué par leurs idées et suggestions tout au long des travaux des sous-commissions, soulignant que tout ce qui a été publié ne serait que des rumeurs colportées par des sources non fiables. Preuve en est, a assuré M. Serghini, la présence massive lors de la, réunion tenue samedi dernier, qui dément la rumeur relative à l’existence d’un Comité de coordination qui comprend 46 harakis et qui serait présidé par M. Mohamed Fadili qui était présent lors de la rencontre organisée le 10 avril qui a couronné les travaux de la Commission préparatoire, dans l’attente de la phase décisive du Congrès. 

Par ailleurs, cette conférence de presse a été l’occasion d’annoncer que le Congrès national se tiendra les 11, 12 et 13 juin 2010 à Rabat et ce, dans le respect des délais légaux tels que stipulés dans la loi sur les partis politiques.

Il a été également indiqué que le prochain congrès national constituera un saut qualitatif après les étapes de fusion parcourues par le Parti. Ces étapes ont été gérées avec circonspection et pragmatisme, comme en témoignent les échéances électorales auxquelles a pris part le Mouvement Populaire en tant qu’entité homogène et non pas en tant que trio partisan comme aimerait à se l’imaginer certaines personnes malintentionnées.

Ainsi, puisque c’est aux actes et non aux paroles qu’il faudrait se fier, les actes attestent à cet égard que c’est le Mouvement Populaire qui a coopté les candidates et les candidats harakis lors des élections législatives de 2007 et des élections communales de 2009, lors desquelles Mouvement Populaire a réalisé d’importants résultats. Ce qui signifie que l’action menée par le Mouvement Populaire est à juger à l’aune des résultats réalisés et non pas des commentaires et critiques qui accompagnent chaque entreprise réussie. 

Cette conférence de presse a été l’occasion également pour les coordonnateurs des quatre sous-commissions d’exposer un bref aperçu sur les résultats réalisés par chacune des sous-commissions, à l’exception de la Sous-commission des Statuts et Règlements qui est en train d’apporter la touche finale à ses travaux avant de les présenter dans les prochains jours.

Partager sur Facebook