Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du Bureau Politique du Mouvement Populaire
– Examen du fonctionnement organisationnel et politique du Parti dans la perspective des prochaines échéances démocratiques
– Mettre l’accent sur la nécessité de préserver la paix et la sécurité sociales dans un climat politique où sont garanties libertés publiques

 

Le Bureau Politique du Mouvement Populaire, sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Parti, a tenu une réunion ordinaire, le lundi 2 avril 2012, consacrée à l’examen des derniers développements politiques et de questions organisationnelles et ce, dans la perspective de la tenue du Conseil National du Parti.

Au début de cette rencontre, les membres du Bureau Politique ont suivi un exposé sur le rapport financier du Parti au titre des années 2010 et 2011, présenté par le Président de la Commission du contrôle des finances du Parti. Ce rapport a été discuté par les membres du Bureau Politique, avant d'être soumis à la réunion du Conseil National du Parti, prévue samedi prochain, et ce conformément aux dispositions des statuts du Parti.

Dans un autre contexte, le Bureau Politique a examine le fonctionnement organisationnel et politique du Parti en relation avec les structures partisanes, en particulier les structures locales et provinciales et les organisations parallèles propres aux femmes et aux jeunes, ainsi que leurs différentes échéances à venir. Les membres du Bureau Politique ont évoqué à cet égard les missions urgentes que requiert désormais l’action partisane, tant dans le domaine de l’action parlementaire que de la chose nationale, ainsi que les préparatifs aux prochaines échéances démocratiques requis par la phase actuelle, marquée par la nécessité d’une véritable mise en application de la nouvelle constitution.

A la lumière des exposés présentés par les membres du Bureau Politique au sujet des rencontres de communication qu’ils ont encadrées dans certaines provinces, le Bureau Politique a décidé de poursuivre les efforts visant à approfondir la communication avec les bases du Parti dans les différentes provinces et régions du Royaume, exprimant sa volonté d'intensifier les rencontres de communication en vue de reconstruire les structures organisationnelles locales et ce, selon une méthodologie démocratique .

Sur un autre plan, le Bureau Politique a noté les initiatives du gouvernement visant à remédier à la situation sociale et ses conséquences. A cet égard, les membres du Bureau Politiques ont souligné, dans leurs interventions, la nécessité de préserver la sécurité et la paix sociales et de poursuivre la mise en œuvre de programmes économiques et sociaux dans le cadre d’un climat politique où sont garanties les libertés publiques.

Sur les plans arabe et international, le Bureau Politique s’est félicité de la dynamique que connait l'Union du Maghreb Arabe et a également réitéré sa solidarité avec la cause palestinienne et la défense d’Al-Qods, ainsi que sa condamnation des colonies et des actes de destruction menées par les autorités d'occupation israéliennes dans la ville sainte.

Le Bureau Politique a également invité la communauté internationale à faire preuve de davantage de prudence et de rigueur, et à rehausser le niveau de mobilisation, afin de juguler l’obstination des autorités israéliennes à mettre en œuvre son plan visant à modifier le statut juridique et les monuments historiques, spirituels et humanitaires de cette ville sainte, saluant à cette occasion le contenu du Message Royal adressé au Conseil de Sécurité des Nations Unies à cet égard.

S’agissant de la situation en Syrie, le Bureau Politique a mis l’accent sur la nécessité d’adopter l'initiative arabe comme une plateforme de référence pour arrêter l'effusion de sang, tout en soulignant le rejet de toute intervention militaire dans ce pays.

Par ailleurs, le Bureau Politique a lancé un appel à l’adresse de l’ensemble des militantes et des militants harakis pour faire preuve de davantage de mobilisation afin de parachever les structures organisationnelles et s’impliquer effectivement dans les chantiers de réforme et les grands projets initiés par notre pays en vue de réaliser la justice sociale, de consacrer les valeurs et les principes des droits de l'Homme et de garantir une vie décente pour l’ensemble des citoyennes et des citoyens, dans la perspective d’édification d’une société moderniste, démocratique et ouverte.

 

Partager sur Facebook