M. Lahcen Haddad : la mise en œuvre de la stratégie de l’Etat dans le secteur du tourisme relève de la responsabilité du ministère de tutelle et du Chef du gouvernement

Le ministre du Tourisme, M. Lahcen Haddad, a souligné son engagement à poursuivre la mise en œuvre de la stratégie de l'Etat dans le domaine touristique, précisant que lui et le Chef de gouvernement sont les responsables et les interlocuteurs uniques s’agissant de la politique initiée dans ce secteur.

Le ministère du Tourisme a précisé, avant-hier, que « suite à la polémique engendrée par certaines déclarations faites récemment sur le tourisme à Marrakech, le ministre du Tourisme souligne que ce secteur constitue l'une des priorités du gouvernement marocain ; chose qui a été souligné par le Chef de gouvernement à de nombreuses occasions, dont la plus importante fut la dernière rencontre qui a réuni 450 entrepreneurs français et marocains à Rabat ».

Le ministère du Tourisme a ajouté que « les touristes qui visitent notre pays ne sont soumis qu’aux lois en vigueur officiellement au Maroc, comme c'est le cas dans d'autres pays au monde », soulignant que « le processus démocratique dans lequel s’est inscrit le Royaume constitue une orientation irréversible qui vise principalement à veiller au respect des libertés individuelles et la liberté de culte ».

Le communiqué a rappelé que le secteur du tourisme constitue la première source de devises, le deuxième plus grand contributeur à la création d'emplois avec environ 4500.000 emplois directs, le deuxième contributeur au Produit Intérieur Brut avec 8% et le troisième mobilisateur d’investissements directs étrangers, après l'agriculture et le commerce.

M. Haddad a indiqué que le secteur du tourisme a réalisé, en 2011, environ 60 milliards de dirhams de recettes, une augmentation de la capacité d’hébergement d'environ 12.000 lits, dont 30% au niveau de Marrakech.

M. Hadda a rappelé que le secteur du tourisme au Maroc est régie par une vision stratégique à long terme visant à l’horizon 2020 de renforcer la capacité d'hébergement de 200.000 lits, de générer 470.000 emplois supplémentaires, ainsi que de contribuer au Produit Intérieur Brut à hauteur de 12%.

Cette vision est fondée, selon la même source, sur les ressources naturelles riches dont regorge le Maroc, l’authenticité et la diversité de son patrimoine culturel, ainsi que sur la générosité et l'hospitalité de ses citoyens, leur tolérance et leur respect de l'autre.

La même source a conclu que le Maroc dispose, depuis 2007, d’une Charte pour un tourisme responsable, qui connaît une large adhésion de tous les acteurs dans ce secteur, en particulier les étrangers, ainsi que le respect par les touristes visitant le Maroc pour vivre une expérience unique dans « le pays de l’authenticité ayant une culture vivante ».

Partager sur Facebook