Des militants harakis constituent des commissions parallèles à leurs semblables existant au sein du Parlement et du Gouvernement

Les coordonnateurs des différentes commissions du Mouvement Populaire se sont réunis vendredi dernier au siège du Secrétariat Général du Parti à Rabat.

Cette réunion, présidée par M. Idriss Mroun, membre du Bureau Politique du Parti et coordonnateur entre les différentes commissions, a été l’occasion d’examiner la méthode de travail et de prospecter les moyens d’impulser une dynamique entre les différentes commissions et les groupes parlementaires, tout en identifiant les mécanismes  et les moyens matériels nécessaires pour accompagner ce travail, ainsi que la coordination en vue de l’élaboration d’un programme précis pour chacune des commissions pour qu’elles puissent assumer les missions qui leur sont assignées dans des conditions favorables.

Dans une déclaration au quotidien « Al-Haraka », M. Idriss Mroun a affirmé que cette réunion a été consacré par les militants actifs du Parti à la formation de commissions parallèles à leurs semblables existant au sein du Parlement et du Gouvernement et ce, dans le cadre de ce qui peut être dénommé « le Parlement de l’ombre » ou « le gouvernement de l'ombre » au sein du Mouvement Populaire.

Le membre du Bureau politique du Mouvement Populaire a précisé que la mission de ces commissions se limite à l’accompagnement de l’action parlementaire et gouvernemental à travers le suivi de chaque secteur, ajoutant que les acteurs engagés ont dressé un programme de réunions qui se tiendront de manière quotidienne, dans le sens où une ou deux commissions se tiendront chaque jour et ce, à partir d’hier (lundi).

A cette occasion, M. Mroun a appelé l’ensemble des militantes et militants du Mouvement Populaire à se joindre à ces commissions en vue d’initier une action sérieuse et efficace dans la perspective des préparations aux différentes échéances à venir.

Partager sur Facebook