Arrivée de la dépouille d’Imad Ibn Ziaten à Rabat, qui devra être inhumée dans la ville de M’diq
Le ministre de l’Intérieur était à l’accueil de la famille du défunt

La dépouille du parachutiste français d'origine marocaine, Imad Ibn Ziaten, qui a été inhumée dimanche dernier dans la ville de M’diq, est arrivé avant-hier soir, à l'aéroport de Rabat-Salé.

Lors de son déplacement au Maroc, la famille du défunt a été accompagnée en particulier par le Secrétaire d'Etat français à la Défense chargé des Anciens Combattants, M. Marc Laffineur, ainsi que par une délégation représentant le Premier Régiment des Parachutistes, dont notamment deux colonels, des collègues d’Imad Ibn Ziaten et plusieurs de ses proches.

La famille d’Imad Ibn Ziaten a été accueilli en particulier par le ministre de l'Intérieur, M. Mohand Laenser, le Ministre Délégué auprès du ministre de l'Intérieur, M. Charki Draïs, et le Ministre Délégué auprès du Chef de gouvernement en charge de l’Administration de la Défense nationale, M. Abdellatif Loudiyi, et plusieurs personnalités civiles et militaires.

Dans une déclaration à la presse, M. Mohand Laenser a souligné que la participation de la délégation officielle à la cérémonie d’accueil de la dépouille du défunt intervient sur ordre de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ajoutant que cette participation reflète la Haute sollicitude dont entoure le Souverain les fils du Maroc.

Pour sa part, M. Marc Laffineur a déploré la perte du jeune Imad Ibn Ziaten, soulignant que sa disparition constitue une perte malheureuse pour la famille du défunt ainsi que pour les Français.

La mère du défunt, Mme Latifa Ibn Ziaten, a affirmé, dans une déclaration similaire, « j'ai perdu un jeune homme ayant la trentaine et j’ai vécu suite à sa perte un cauchemar », ajoutant que les qualités louables et la grande moralité dont jouissant le défunt Imad Ibn Ziaten ne l’ont pas épargné des mains coupables qui l’ont assassiné.

La dépouille du défunt Imad Ibn Ziaten a été inhumée hier dimanche dans la ville de M’diq, conformément aux vœux de sa famille. Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait ordonné sa prise en charge personnelle des dépenses relatives à l’inhumation de la dépouille du défunt.

Il est à rappeler que le défunt Imad Ibn Ziaten est la première victime de l’assassin professionnel Mohammed Merah, français d'origine algérienne, qui a semé la panique dans la région de Toulouse, où il a tué sept personnes, dont notamment un militaire musulman et quatre individus de confession juive dont trois enfants, avant qu’il ne soit abattu, armes à la main, par la police française.

Partager sur Facebook