Sous la supervision directe de M. Sidi Ibrahim Khay
Le parti du Mouvement Populaire à Boujdour concrétise effectivement sa politique de proximité au Sahara marocain

Après sa victoire aux élections législatives et avoir gagné la confiance des habitants de la ville de Boujdour, M. Sidi Ibrahim Khay, député parlementaire pour le parti du Mouvement Populaire, a initié, au niveau de sa circonscription électorale, plusieurs actions à caractère parlementaire, politique, organisationnel et communicationnel.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme électoral voté par les habitants de la ville de Boujdour, le député parlementaire a procédé à l’ouverture d’un « bureau de liaison », en vue de communiquer avec les citoyens, les accueillir et examiner les moyens de résoudre leurs problèmes auprès des autorités compétentes aux niveaux local, régional et national. A cet effet, M. Khay a organisé une cérémonie pour fêter l’ouverture de ce bureau, à laquelle ont pris part de nombreux acteurs politiques et associatifs et les représentants des tribus sahraouies.

Après un mot de bienvenue dans lequel il a remercié les habitants de Boujdour, aussi bien ceux qui ont voté ou ne l’ont pas pour l’Epi, le symbole du Mouvement Populaire, le député parlementaire, M. Sidi Ibrahim Khay, a souligné qu’il veillera, en tant que représentant de la Nation, à servir les habitants de sa circonscription et à défendre leurs causes.

Pour sa part, l’assistance n'a pas manqué de soulever certaines questions à caractère local soumises au débat, à savoir notamment l’emploi, la pêche maritime, les aliments de bétail, le port et les licences de pêche.

En conformité avec sa responsabilité organisationnelle en sa qualité de Coordonnateur Provincial du parti du Mouvement Populaire à Boujdour, le député parlementaire, M. Sidi Ibrahim Khay, s’est penché sur la mise en place des structures organisationnelles du Parti et des autres structures parallèles pour que soient lancée une série d’assemblées générales pour l’élection des bureaux dirigeants et ce, selon un calendrier précis.

Soucieux de veiller au respect des procédures organisationnelles internes du Parti, en vue d’assurer la mise en place des mécanismes démocratiques énoncés dans les statuts et le règlement intérieur du parti du Mouvement Populaire, M. Sidi Ibrahim Khay a supervisé tous les congrès locaux et provinciaux du Parti, qui ont généré des bureaux cohérents et responsables.

Dans ce cadre, M. M'Hamed Laghcha a été élu Secrétaire local pour la Commune de Gueltat Zemmour, alors que les congressistes ont élu M. Mohamed Rguibi, Secrétaire local de la Commune Lamsid. Les résultats du congrès local de la ville de  Boujdour ont donné lieu à l’élection de M. Ahmed Aghla-Manhoum en tant que Secrétaire local.

Dans le cadre du parachèvement de la structuration, un congrès provincial a été organisé, auquel ont pris par les bureaux locaux de chacune des communes de Gueltat Zemmour, Lamsid et de la ville de Boujdour. Une fois de plus, les congressistes ont eu droit à une fête démocratique lors de laquelle M. M'Hamed Laghcha a été élu Secrétaire Provincial de Boujdour.

En raison du rôle politique et du militantisme efficace qu’assume la femme haraki,  le Coordonnateur provincial du Mouvement Populaire à Boujdour et député parlementaire, M. Sidi Ibrahim Khay, a œuvré à la création d’une section de l’Association des Femmes Harakies à Boujdour, en vue de contribuer à l’encadrement politique et culturel des femmes de Boujdour et ce, dans la perspective de réaliser les objectifs stratégiques de l'Association au niveau national.

Après une discussion approfondie sur les obstacles qui entravent le développement et la participation politique des femmes à Boujdour, le Congrès provincial de l’Association des Femmes Harakies à Boujdour a élu Mme Rabab Samad, Présidente de la section de l’Association à Boujdour.

Selon plusieurs observateurs de la chose politique à Boujdour, le parachèvement de la structure organisationnelle du parti du Mouvement Populaire à Boujdour sera de nature à l’habiliter à devenir un véritable pôle politique et de militantisme, d’autant plus qu’avec la mise en place du « bureau de liaison », plusieurs habitants de la ville recourent à M. Sidi Ibrahim Khay qui est devenu un intervenant actif dans la chose politique au niveau de la Province de Boujdour.

Partager sur Facebook