M. Ouzzine appelle à l’institution d’une « nouvelle relation » entre le Ministère de la Jeunesse et des Sports et les fédérations sportives nationales

M. Mohamed Ouzzine, Ministre de la Jeunesse et des Sports, a mis l’accent, lundi dernier à Rabat, sur la nécessité d’instituer une « nouvelle relation » entre le Ministère de la Jeunesse et des Sports et les fédérations sportives nationales et ce, sur la base d’objectifs à réaliser.

Dans une intervention lors d'une réunion de la Commission de l’Enseignement et des Affaires culturelles et Sociales à la Chambre des Conseillers, consacrée à la discussion de l’état des lieux du football et de l’élimination précoce de la sélection nationale des phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2012, ainsi qu’à l’examen de la situation de la Fédération Royale Marocaine de Football, M. Ouzzine a souligné la nécessité de conditionner l'aide accordée aux fédérations sportives nationales par les résultats réalisés et les progrès accomplis en matière de bonne gouvernance.

Dans ce cadre, le ministre a estimé que le renforcement de la bonne gouvernance, de la transparence et du contrôle en matière de gestion de la chose sportive est de nature à jeter les bases d’une véritable culture et non seulement des slogans, soulignant que la conjoncture actuelle nécessite des efforts concertés de toutes les parties concernées, en vue de donner un véritable coup d’envoi à la phase de l’édification.

M. Ouzzine a ajouté que la préparation de nouveaux contrats-programmes, l’accompagnement des programmes des fédérations sportives nationales et le suivi de leurs actions, en leur qualité de véritable partenaire dans la promotion du champ sportif, ainsi que le soutien financier lié aux résultats réalisés et l'accès aux infrastructures du ministère, constituent les principaux axes de la stratégie du Ministère de la Jeunesse et des Sports au cours de la prochaine étape.

A cet égard, le ministre a rappelé un certain nombre de mesures qui seront prises afin d'améliorer la performance sportive et assurer la transition du sport de rente vers le sport de l'excellence, dont notamment la tenue d’une série de réunions avec les fédérations sportives nationales pour procéder à un diagnostic conjoint, élaborer des statuts unifiés, adopter des critères stricts pour l'octroi des primes sur la base des performances réalisées, mettre en place les mécanismes de contrôle et promouvoir le sport pour tous à travers l’ouverture d’espaces pour l’exercice des sports au sein des centres de jeunesse et le doublement du nombre des centres socio-sportifs de proximité, tout en veillant à assurer l’équilibre géographique.

M. Ouzzine a ajouté que cette stratégie constitue le résultat d’une évaluation de l'état des lieux des fédérations sportives nationales, qui a révélé des déficits en matière de gouvernance, de formation et d’encadrement sportif, administratif et financier, qui ont affecté la réalisation des objectifs stipulés par les contrats-programmes liant le ministère à ces fédérations.

Pour leur part, les autres intervenants lors de cette réunion ont rappelé le rôle clé du sport en matière d’encadrement et d'intégration sociale des jeunes et de promotion de la culture de la tolérance et de la solidarité, appelant au développement et à la modernisation de la pratique sportive sur les bases du professionnalisme.

Les Conseillers ont mis l’accent également sur la nécessité de définir les responsabilités en ce qui concerne l’élimination de la sélection nationale dès le premier tour des phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2012 et de veiller à la mise en œuvre de la bonne gouvernance, de la transparence et du contrôle au sein des fédérations sportives, à la démocratisation de la scène sportive nationale et à la promotion des compétences nationales, tout en rompant avec le chaos administratif et l’arbitraire dans le domaine de la gestion et en veillant à une réhabilitation globale des sports de masse, scolaires et universitaires.

Partager sur Facebook