M. Mohand Laenser, Ministre de l’Intérieur, dans un entretien approfondi avec le journal « Ashark Al-Awsat »
– Il n’y a pas d’autre choix que de faire appliquer la Constitution et la loi
– Le Mouvement Populaire est un parti au service du Maroc et il est prêt à faire des sacrifices pour les intérêts du pays

M. Mohand Laenser, Ministre de l'Intérieur, a réalisé une interview approfondie avec le quotidien « Ashark Al-Awsat », publiée dans l'édition du mardi 14 février. Compte tenu de l'importance du contenu de cette interview, nous en republions quelques extraits.
M. Mohand Laenser, ministre marocain de l'Intérieur et Secrétaire Général du parti du Mouvement Populaire, a affirmé que la coordination sécuritaire entre le Maroc et l'Algérie est effective et efficace et qu’elle peut être améliorée et devenir davantage efficace.

M. Laenser a indiqué, dans ce sens, que la question sécuritaire dans les circonstances actuelles et dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et tout ce qui menace la région, est plus forte et plus grande que les relations circonstancielles qui peuvent changer et être améliorées. Ce ce qui fait qu'il y a une prise de conscience des deux côtés de ce qui est essentiel et de ce qui est vital pour l’Afrique du Nord.

Dans une interview avec le quotidien « Ashark Al-Awsat », la première de son genre depuis sa nomination en tant que ministre de l'Intérieur, M. Laenser a précisé que le Maroc ambitionnait toujours de renforcer la coopération sécuritaire, non seulement avec l'Algérie, mais avec l’ensemble des pays entiers de la région.

En outre, M. Laenser a annoncé que son parti avait revendiqué le ministère de l'Intérieur depuis la première réunion avec le Chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane « car nous voulons vraiment, en tant que parti politique, contribuer dans la nouvelle approche qui vise à mettre la plupart des départements du gouvernement aux mains des partis politiques ».

M. Laenser a indiqué que d’autres parties au sein de la majorité gouvernementale avait une opinion différente prônant que le Ministère de l'Intérieur et le Ministère des Affaires Etrangères continuent à être sous la supervision de personnalités n’appartenant pas à des partis politiques pour au moins cinq autres années.

S’agissant de la date des élections des municipales et rurales, M. Laenser a affirmé qu’aucune date précise n’a encore été fixée pour la tenue de ces élections et qu’elles peuvent être programmées entre la fin du mois de juin et septembre.

D'autre part, le ministre de l'Intérieur a indiqué que les incidents qu’a connus récemment la ville de Taza peuvent être qualifiés d’ordinaires au départ, avant qu’ils ne changent de nature plus tard». M. Laenser a affirmé que le Maroc souffre d'un certain nombre de problèmes sociaux, en particulier le chômage, mais la solution ne réside pas dans l’auto-immolation, l’usurpation de la propriété d'autrui ou dans des actes de vandalisme.

M. Laenser a souligné que « la vérité devrait être dite aux Marocains. Il y a ce qui est possible et toutes les solutions ne peuvent pas être aux mains du gouvernement, et que des solutions et des suggestions peuvent émaner également du citoyen ordinaire ». M. Laenser a ajouté que «  les Marocains devraient savoir que l'Etat ne peut pas embaucher tous les diplômés des universités, en particulier lorsque la revendication ont trait à l’embauche sans concours et dans le secteur public et non le secteur privé.

Partager sur Facebook