La 8ème colonne
Des soldats au service du Maroc

Trois jours nous séparent de l’étape cruciale du scrutin du 25 novembre qui déterminera le sort du Maroc au cours des cinq prochaines années.
Trois jours constituent pour les militantes et les militants du Mouvement Populaire le dernier quart d’heure avant de remporter la victoire. Il ne s’agit pas ici d’un optimisme excessif ou d’une confiance en soi démesurée, mais ce sentiment découle de notre forte conviction que notre travail et notre combat ont toujours été au service de la Nation et que nos programmes sont sincères et inspirés des terroirs marocains à travers toutes les régions du Royaume.
Avec l’approche de l’heure décisive, nous ne menons pas notre campagne électorale à Rabat seulement, mais nous avons veillé à la présence d’un petit staff compétent pour assurer le suivi de la campagne électorale au niveau central, alors que les autres militantes et militants harakis se sont dirigés ver les zones et les régions pour soutenir sur le terrain nos candidats.
Les femmes et les jeunes de notre liste nationale ne se retrouvent pas dans le confort des bureaux climatisés, mais plutôt dans le froid glacial des montagnes, la terre des campagnes, les ruelles des villes et au milieu des masses, mobilisés dans des caravanes parcourant l’ensemble du territoire national.
La direction de notre parti, à sa tête le Secrétaire Général, parcourt des milliers de kilomètres pour être présente aux côtés de nos candidats dans les rassemblements publics massifs, parce que nous sommes convaincus que si le Maroc est dans le cœur des habitants de Boulemane, Boulemance est également dans les cœurs et les esprits de l’ensemble des militantes et militants harakis.
Nous sommes optimistes car nous sommes convaincus que ce que nous faisons est au service du Maroc, que l’amour de la patrie fait partie de la foi et que notre patrie ne décevra pas nos ambitions.
Ne vous lassez pas et ne vous ennuyez pas pour que la mobilisation continue partout, car al saveur de la victoire est un nectar dont le miel est fait de labeur, de fatigue et d’effort.

Partager sur Facebook