Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du Bureau Politique et des parlementaires du Mouvement Populaire
Une forte volonté de contribuer dans tous les chantiers de la réforme et à la consécration de la démocratie avec un esprit nationaliste

Le Mouvement Populaire a tenu, le mardi 24 mai 2011 au siège du Secrétariat Général du Parti, une réunion élargie, présidée par le Secrétaire Général du Parti et en présence des membres du Bureau Politique et des parlementaires du Parti au sein des deux chambres du Parlement.

Cette réunion a été consacrée à l’examen de la situation politique nationale, marquée par une grande vitalité dans le sillage des réformes constitutionnelles et politiques lancées par le Discours Royal du 9 mars  dernier. Après un débat franc et constructif, les participants à cette réunion ont approuvé le communiqué suivant :

Premièrement : le Mouvement Populaire réaffirme sa ferme condamnation des instigateurs et des auteurs de l’attentat terroriste et criminel qui a visé le café-restaurant « Argana » à Marrakech et qui a fait un grand nombre de victimes et de blessés.

En cette douloureuse occasion, le Mouvement Populaire adresse ses vives condoléances aux familles des victimes et note avec fierté les efforts titanesques déployés par les différents services de sécurité pour arrêter les responsables de cet acte criminel et ce, en tout professionnalisme et transparence et en un temps record, avant de traduire les suspects devant la justice.

Le Mouvement Populaire salue également l’esprit de solidarité dont ont fait preuve l’ensemble des forces vives dans le pays et les différentes catégories de la société marocaine et les forces éprises de paix dans le monde.

Dans le même sillage, le Mouvement Populaire exhorte l’ensemble des citoyens et les forces de sécurité à davantage de mobilisation et de concertation des efforts pour éviter la récurrence de telles tragédies et éradiquer les graines du terrorisme et de l’extrémisme sous toutes ses formes.

Deuxièmement : le Mouvement Populaire condamne les attaques violentes dont ont été victimes les agents de police et les gardiens au niveau de certaines prisons, ainsi que dans la rue, à l’instigation d’un groupe extrémiste dans le but de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du Royaume et d’entraver son développement.

Dans ce cadre, le Mouvement Populaire, tout en réaffirmant son soutien au droit de manifester pacifiquement comme moyen d’expression et d’exercice des libertés publiques garanties par la loi, rejette en même temps toutes les formes de violence, de sédition et de violation de la loi, considérant que la liberté doit aller de pair avec la responsabilité.

Partant de son référentiel des droits de l’Homme, le Mouvement Populaire a soutenu les revendications légitimes du mouvement du 20 février et ce, depuis la réunion de son Bureau Politique tenue le 21 février 2001, eu égard au fait que bon nombre des revendications exprimées par ce mouvement convergent avec les positions que le Mouvement Populaire n’a cessé d’exprimer depuis des décennies.

Troisièmement : le Mouvement Populaire exprime sa satisfaction de l’approche participative adoptée par la commission en charge de la révision de la Constitution et salue les concertations élargies accompagnant le chantier de la réforme constitutionnelle et politique dans notre pays, exprimant son regret par rapport à la réponse négative réservées par certaines parties à la convocation qui leur a été adressée par ladite commission afin d’exprimer leurs opinions dans ce dialogue national.

Par ailleurs, le Mouvement Populaire aspire à ce que les travaux de cette commission soient couronnés par  l’élaboration d’un document constitutionnel à la hauteur des missions qui ont été confiées à ses membres et où les revendications et les suggestions du Mouvement Populaire trouveraient la place qui leur sied, en particulier en ce qui concerne la réhabilitation de l’amazighe à travers sa constitutionnalisation en tant que langue officielle, pour que cette question ne fasse plus l’objet de surenchères et de consensus fragiles risquant d’engendrer des réactions négatives dont nous pouvons faire l’économie.

Le Mouvement Populaire espère également que le projet escompté réponde aux aspirations et aux attentes des différentes composantes du peuple marocain, afin de recueillir une adhésion massive des citoyens et de constituer une introduction pour d’autres réformes, à savoir notamment la régionalisation élargie et l’instauration d’institutions représentatives fortes et crédibles et ce, dans le cadre d’une dynamique qui renforcerait l’élan de mobilisation nationale continu en vue de trouver une solution définitive au conflit artificiel autour de la marocanité de nos provinces du Sud.

Quatrièmement : le Mouvement Populaire exprime son adhésion pour une contribution effective dans le domaine des réformes relatives aux lois électorales et à la loi sur les parties, de sorte que les prochaines échéances électorales soient une étape importante pour rompre avec les pratiques négatives enregistrées par le passé.

En outre, le Mouvement Populaire exhorte toutes les forces vives de notre pays à œuvrer, chacune à partit de sa position, pour contribuer à la promotion d’institutions crédibles et à faire face à toutes les parties qui pourraient porter atteinte à la réputation de ces institutions.

Pour sa part, le Mouvement Populaire poursuivra son action, au sein et en dehors de l’ensemble des institutions élues, pour garantir la réussite de ce processus de réforme et exhorte l’ensemble des militantes et des militants harakis à concerter leurs efforts pour relever ce défi et pour que le Parti accède à la position qui lui sied au devant de la scène politique nationale, en tant que forteresse nationaliste continuellement dévouée et fidèle à la Nation, au Trône et aux intérêts des citoyens.

Cinquièmement : le Mouvement Populaire réaffirme son soutien aux peuples tunisien et égyptien dans leur lutte continue pour la réussite de la phase transitoire qu’ils traversent, en leur souhaitant l’instauration d’une société démocratique et indépendante dans les plus brefs délais.

Le Mouvement Populaire exprime, par ailleurs, son soutien aux luttes menées par les peuples du Yémen, de la Libye et de la Syrie pour satisfaire leurs revendications légitimes et dénonce le recours à la violence par les régimes au pouvoir dans ces pays.

Sixièmement : En ce qui concerne la question palestinienne, le Mouvement Populaire salue la démarche de réconciliation entre le Fatah et le Hamas pour mettre fin à la division dans les rangs palestiniens et relève avec satisfaction à cet égard les engagements annoncés par le président américain Barack Obama, souhaitant que l’administration américaine veillerait à garantir que la partie israélienne interagisse positivement avec les engagements annoncés, afin de réaliser les aspirations légitimes du peuple palestinien dans la construction d’un Etat palestinien indépendant, ayant Al-Qods comme capitale.

Partager sur Facebook