Le Mouvement Populaire organisé une conférence dans la Province de Beni Mellal
M. Laenser : le Mouvement Populaire a présenté des propositions audacieuses et responsables, faisant la part entre ce qui est constant pour garantir la stabilité du pays et ce qui est changeant

Le Mouvement Populaire a organisé, dimanche dernier à Beni Mellal, une conférence sur les réformes constitutionnelles, en présence de dirigeants, de parlementaires et de membres du Conseil National dans la Région de Tadla- Azilal et des acteurs de la société civile.La conférence a été ouverte par une allocution de bienvenue prononcée par M. Mustapha Al-Mechehouri, membre du Bureau Politique.

Dans son allocution d’orientation, M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a affirmé que le contenu du Discours Royal du 9 mars représente une révolution historique et a été porteur de connotations positives et de signaux forts au vu des réformes globales qu’enregistrerait le Maroc, en réponse aux aspirations du peuple.

M. Laenser a précisé que le Maroc est sur le point de connaître des réformes sociales et économiques profondes, grâce à la consécration de la démocratie qui renforce l’appartenance au Maroc.
Contrairement à ce qui est publié dans certains journaux nationaux, M. Laenser a souligné que le Mouvement Populaire a présenté des propositions audacieuses et responsables, faisant la part entre ce qui est constant pour garantir la stabilité du pays et ce qui est changeant devant être adopté par le peuple marocain à travers les réformes constitutionnelles.

M. Laenser a indiqué que les réformes qui toucheraient certaines attributions, comme celle de l’institution législative, constitue une occasion appropriée pour le parti du Mouvement Populaire d’être au rendez-vous, en tant que parti fier de sa citoyenneté dans le cadre de conditions pacifiques, normales et démocratiques et du respect de la liberté d’opinion, qualifiant d’exception marocaine cette situation sereine politiquement et dynamique économiquement et socialement.

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire n’a pas manqué de rappeler les évènements extraordinaires que vivent la Tunisie et la Libye au niveau de l’Union du Maghreb arabe ; l’espace que le Maroc a été pionnier à revendiquer son institution pour jouer son rôle économique et social.

En relation avec ce sujet, M. Laenser a appelé à faire preuve de vigilance et de prudence face à tous ces changements et développements, tout en continuant à accorder la priorité à la première question nationale quelle que soit la conjoncture régionale.

Dans ce sens, M. Laenser a affirmé que la position du Mouvement Politique à l’égard de la dynamique politique que connait notre pays était claire, estimant que la jeunesse marocaine a exprimé avec sagesse, sérénité et constance ses revendications légitimes et ajoutant que la situation ne tolère pas de s’engager dans des surenchères, puisque les amendements constitutionnels et la régionalisation élargie sont fortement présents dans les réformes à venir.

Par ailleurs, le Secrétaire Général a souligné que le Mouvement Populaire est appelé aujourd’hui plus que jamais à clarifier sa position, en défendant les droits de ses militants et en faisant entendre leurs voix, ce qui nécessite l’institution de la communication au sein des structures locales.

D’autre part, M. Laenser a souligné la nécessité d’accorder une attention particulière aux catégories de jeunes et de femmes et d’œuvrer à dialoguer avec eux et à les encadrer pour contribuer à l’édification de la démocratie, rappelant que le Mouvement Populaire a veillé, depuis son 11e Congrès National, à jeter les bases de la démocratie et à se référer aux résultats des urnes pour les candidatures au sein du Congrès, du Bureau Politique ou du Conseil National, ajoutant que les partis ne devraient pas exiger de l’État d’instituer la démocratie s’ils n’en sont pas convaincus au sein de leurs structures.

Enfon, M. Laenser a appelé à œuvrer pour la concrétisation des recommandations émises à l’issue des travaux du Congrès National et à ouvrir la voie aux différentes catégories sociales sans aucune exclusion.

Il est à signaler que cette conférence a été marquée par les interventions de MM. Mohamed Serghini, Lahcen Haddad et Abdelaziz Chraïbi, membres du Bureau Politique, et l’intervention de M. M’barek Zemrag, suivies d’un débat général.

Lors de son intervention, M. M’barek Zemrag a rappelé les gloires du Mouvement Populaire, en sa qualité de l’une des personnes qui étaient convaincues par les objectifs qui ont motivé sa création depuis l’indépendance, alors que son âge ne dépassait pas à l’époque 18 ans.

M. Zemrag a également évoqué le processus de lutte menée par le Mouvement Populaire et par la Région de Tadla-Azilal, tout en évoquant le contenu du Discours Royal et exprimant sa disposition à contribuer au processus de réhabilitation de la femme pour qu’elle puisse jouer pleinement son rôle dans le développement local.

D’autre part, la Section du Mouvement Populaire a organisé, dimanche dernier, une réunion élargie consacrée à l’élection du Bureau Provincial de Beni Mellal, donnant ainsi lieu à l’élection de M. Mohamed Oukadour comme Secrétaire Provincial, de M. Al-Housseïn Taj-Eddine comme Secrétaire Provincial Adjoint, M. Hassan Salouh comme Rapporteur, M. Moha Ouâacha comme Rapporteur Adjoint, M. Abdelkader Bermaki comme Trésorier et Mme Fatima-Zahra Bennis comme Trésorière adjointe.

Partager sur Facebook