La Jeunesse Harakie – Section de Témara

Les cadres de la Jeunesse du Mouvement Populaire et un groupe d’associations actives dans le champ civil ont dénoncé le climat d’insécurité que connait désormais la ville de Témara.

Dans un communiqué, dont une copie est parvenue au quotidien « Al-Haraka », les associations ont appelé à une action urgente et immédiate pour mettre un terme à ce qu’elles ont qualifiés de « climat d’insécurité » dans la zone de Témara, qui est devenues dernièrement la scène de divers types de crimes, à savoir notamment les vols et les violences physiques dont sont victimes les passants.

Dans ledit communiqué, les associations ont précisé qu’elles ne doutent nullement de l’efficacité de l’appareil de sécurité, qui déploie d’importants efforts pour préserver la sécurité des citoyens, appelant à jeter des ponts de coopération et de solidarité entre l’ensemble des acteurs, en vue de juguler toutes les formes de délinquance et les graves dérapages dans la région.

La Jeunesse Harakie a appelé, en collaboration avec les acteurs de la société civile actifs à Témara, à la mobilisation populaire et ce, dans le respect de la législation en vigueur et dans le cadre du rôle pionnier qui incombe aux associations de la société civile, pour juguler la criminalité dans l’ensemble des quartiers populaires.

Partager sur Facebook