La Commission des Réformes Politiques issue du Bureau Politique expose à Rabat la conception préliminaire du Mouvement Populaire du projet de révision de la Constitution de 1996
Une conception fondée sur un long parcours de lutte pour l’institution du pluralisme et l’édification d’un Maroc démocratique et développé, résolument attaché aux constantes de la Nation

La Commission des Réformes Politiques issue du Bureau Politique a exposé, hier dimanche au siège du Secrétariat Général du Parti à Rabat, la conception préliminaire du Mouvement Populaire du projet de révision de la Constitution de 1996, avant sa présentation aujourd’hui (lundi) devant la Commission politique en charge de ce dossier.

Lors de cette réunion, présidée par M. Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, et à laquelle ont pris part plusieurs membres du Bureau Politique et du Conseil National et des acteurs partisans, les intervenants ont considéré que les réformes constitutionnelles escomptés constituent le couronnement de la dynamique des réformes dans laquelle s’est engagé le Maroc depuis l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône.

Les intervenants ont souligné que la conception élaborée par le Mouvement Populaire est fondée sur un long parcours de lutte de plus de 50 ans pour l’institution des libertés publiques et du pluralisme politique, la réhabilitation de l’amazigh, l’édification d’un Maroc démocratique et développé, résolument attaché aux constantes de la Nation et à son identité originelle et constamment ouvert sur son environnement.

Après avoir salué le contenu du Discours Royal du 9 mars, qui s’inscrit dans le cadre du processus de consolidation de la participation populaire à travers des mécanismes participatifs de gestion des affaires publiques, les intervenants ont réaffirmé leur engagement effectif et positif dans ce projet, qui constitue un tournant historique dans le processus de développement, appelant la commission en charge de ce dossier d’examiner les moyens et mécanismes de favoriser une action collective dans ce projet, avec l’ouverture d’un large débat avec les différentes catégories nationales concernés et ce, en phase avec le changement positif qu’enregistre le processus de réforme démocratique au Maroc.

Partager sur Facebook