Plateforme de la Rencontre-Débat
Organisée par le Mouvement Populaire
à l’Hôtel Hassan de Rabat le mardi 1er mars 2011,
sous le thème :
« Le Maroc politique entre Responsabilité et Audace »

Cadre d’échange et de débat :

1-     Etat des lieux ?

2-     La Responsabilité politique à l’épreuve du moment,

3-     L’audace politique,  une nécessité pour la consolidation des acquis,

4-     Demain, entre le possible et le souhaitable,

  1. Etat des lieux

–          nouveau règne, innovant, entreprenant,  plus proche du citoyen socialement et politiquement

–          Alternance consensuelle, difficultés de rupture, désaffection des citoyens vis-à-vis de la chose politique : un fait politique, une réalité culturelle ou un échec ? Si c’est un échec à qui la faute ? Les  partis politiques sont-ils responsables et seuls responsables ?

–          La jeunesse : des voix qui cherchent des voies,

–          Cadre institutionnel : inadéquation ou mauvaise application ?

–          Bouleversement et mutations de l’environnement arabe et régional : quelles leçons ?

–          Crise mondiale et instabilité des cours des matières premières,

  1. La Responsabilité politique à l’épreuve du moment

–          Défis : La lutte contre le chômage des jeunes et la pauvreté,

–          Les NTI et la nouvelle donne communicationnelle (comment donner envie de faire de la politique autrement et intégrer les jeunes assoiffés de prise de parole ?)

–          La difficile association des jeunes à l’action politique structurée,

–          Décentralisation/déconcentration : une équation politique, mais surtout économique et sociale.

3.      L’audace politique : une nécessité pour la consolidation des acquis ?

–          Clarification des choix et positionnements politiques des partis,

–          La séparation des pouvoirs : jusqu’où, quel juste milieu ?

–          Une justice indépendante, équitable et au service du citoyen,

–          Renforcement de la présence des jeunes dans les sphères du pouvoir et de la prise de décision

–          Spiritualité et gestion publique : une démarcation gagnante

–          Du multiculturalisme à la nation plurielle, pour un Etat pérenne, unitaire et fort,

4.      Demain, entre le possible et le souhaitable

–          Le possible : établissement des priorités et  hiérarchisation des besoins ; mais dans une démarche concertée,

–          Le souhaitable :

o   donner de la visibilité à court, moyen et long termes,

o   Une société de justice sociale et de répartition équitable des richesses,

o   Une société d’ouverture et de tolérance,

o   Un citoyen libre, moderne et responsable,

o   L’obligation de rendre compte devant la société,

Partager sur Facebook