Lors de la réunion ordinaire du Bureau Politique du Mouvement Populaire
– Constitution d’une cellule chargée du suivi des développements de la première question nationale
– Préparatifs pour la création de l’association des conseillers communaux harakis
– L’attitude d’exclusion de certaines composantes de la jeunesse marocaine d’obédience gauchiste a fait rater l’occasion de refléter le consensus national de la jeunesse au Festival de Pretoria

Le Bureau Politique du Mouvement Populaire a tenu, le lundi 20 décembre 2010, sa réunion ordinaire sous la présidence de M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Parti.

La première question nationale a été au centre des délibérations des membres du Bureau Politique et ce, à la lumière des derniers développements de cette question, marqués par la tenue d’un nouveau round de négociations à Manhasset aux Etats-Unis d’Amérique.

A cet égard, le Bureau Politique a réaffirmé la nécessité que les autres parties fassent preuve de sérieux et rompent avec l’approche intransigeante et absurde, afin de parvenir à une solution politique consensuelle qui prend en compte les intérêts de la population dans les Provinces du Sud, consistant en l’application de  l’option d’autonomie sous souveraineté marocaine.

Le Bureau Politique a appelé les autres parties et toutes les forces internationales qui aspirent à instaurer la paix et à jeter les bases de la stabilité et la sécurité dans la région à œuvrer pour épargner les sahraouis marocains séquestrés à Tindouf des souffrances qu’ils endurent et leur permettre de retourner dans leur pays pour contribuer au grand chantier de développement régional, dont est prometteur l’autonomie.

En relation avec cette question et pour traduire l’implication engagée du Mouvement Population dans la gestion du dossier de l’intégrité territoriale, tant au niveau du front intérieur qu’au niveau de la dynamisation de la diplomatie partisane parallèle, le Bureau Politiques a décidé de constituer une cellule chargée du suivi des développements de ce dossier et de proposer les initiatives nécessaires à même de soutenir l’approche marocaine en matière de traitement de la question de notre intégrité territoriale.

Par ailleurs, les membres du Bureau Politique du Mouvement Populaire ont examiné la participation marocaine au Festival mondial des jeunes et des étudiants, organisé à Pretoria en Afrique du Sud, suite à la présentation d’un rapport à cet égard par M. Aziz Dermoumi, Secrétaire Général de la Jeunesse Harakie.

Dans ce rapport, M. Dermoumi a relevé avec amertume l’exclusion pratiquée par certaines organisations de jeunesse marocaine d’obédience gauchiste à l’égard des délégations de la Jeunesse Harakie et de la jeunesse du Parti de l’Authenticité et de la Modernité, ce qui a conduit à l’affaiblissement de la participation marocaine à cette manifestation mondiale et a eu un impact négatif sur la performance de la délégation marocaine, lui faisant rater l’occasion de refléter le consensus national de la jeunesse à faire face avec vigueur aux ennemis de l’intégrité territoriale et leurs sponsors.

Dans ce cadre, le Bureau Politique a souligné son profond regret que certaines composantes de la jeunesse marocaine soit tombées dans le piège des petits calculs politiciens aux dépens d’une cause sacrée bénéficiant du consensus de l’ensemble du peuple marocain, affirmant que la décision d’exclusion d’autres composantes de jeunesse fortes Cbibip constitue mépris de la présence du Maroc à une manifestation, pour laquelle l’Etat a mobilisé tous les moyens publics nécessaires.

Sur le plan interne du Parti, les commissions thématiques issues du Bureau Politique ont exposé leurs rapports. Ainsi, à la lumière des conclusions des réunions de certaines commissions, il a été décidé d’accorder la priorité à l’approfondissement de l’étude sur la réforme des lois électorales et de la loi relative aux partis politiques, ainsi qu’aux préparatifs de l’Assemblée constituante de l’association des conseillers communaux harakis.

Au volet de l’organisation et la restructuration, le Bureau Politique s’est enquis des étapes parcourues par l’opération de mise en place des structures locales, provinciales et régionales du Parti et a été informé de la liste préliminaire des coordonnateurs provinciaux du Parti.

D’autre part, le Bureau politique a adopté le projet de Règlement Intérieur du Mouvement Populaire, qui sera soumis à l’approbation du Conseil national, lors du second round de sa deuxième session (session de Laâyoune, prévu de se tenir le 15 Janvier 2011.

Partager sur Facebook