Lors de la rencontre de coordination entre le Bureau Politique et les deux groupes parlementaires du Mouvement Populaire
M. Laenser souligné la nécessité d’une mobilisation pour les échéances prochaines en vue de lever les défis d’avenir

M. Mohand Laenser, Secrétaire Général de Mouvement Populaire, a rendu hommage, lors d’une rencontre de coordination ayant réuni hier les membres du Bureau Politique et des groupes parlementaires du Mouvement Populaire, aux efforts déployés par les partis politiques, la société civile et les organisations internationales, qui ont été couronnés par la libération du militants nationaliste M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, estimant que cette libération constitue un acquis sur la voie de la consécration du principe de liberté d’expression et de circulation au profit de nos autres frères séquestrés à Tindouf et la facilitation de leur séjour avec leurs familles au sein de la mère-Patrie.

D’autre part, le Secrétaire Général a rappelé les principales étapes parcourues par le Parti, après l’élection des différentes instances organisationnelles durant et après la 11e Congrès national.

M. Laenser a évoqué également les axes fondamentaux ayant été examinés lors des réunions du Bureau Politique, relatifs notamment aux questions nationales et à la répartition des fonctions entre les membres du Bureau Politique, indiquant, dans ce sens, que d’autres fonctions seront confiées prochainement à des membres des deux groupes parlementaires et du Conseil National, ainsi qu’à des cadres du Parti, en vue de superviser les travaux de plusieurs commissions thématiques.

Dans ce cadre, M. Laenser a mis l’accent sur l’importance de la restructuration de la direction du Parti et de l’amélioration des services que peut procurer cette direction aux différentes commissions travaillant sous la supervision du Bureau Politique.

Par ailleurs, M. Laenser a attiré l’attention, à cette occasion, sur les défis à venir auxquels devrait faire face le Parti et ses deux groupes parlementaires, portant notamment sur les réformes institutionnelles devant toucher les lois sur les partis politiques et les élections, la régionalisation élargie et la réforme de la justice, sans toutefois minimiser l’importance du projet de loi de finances 2011, qui sera soumis à l’examen du Parlement et qui a coïncidé avec les difficultés que travers la conjoncture économique et sociale. M. Laenser a souligné, à cet effet, que tous ces défis requièrent de redoubler d’efforts et de prendre toutes les mesures pour faire entendre la voix du Parti.

Au niveau interne du Parti, M. Laenser a annoncé que le Parti a entamé la réorganisation de ses structures territoriales, conformément aux dispositions du nouveau statut du Parti.

De plus, le Secrétaire Général a mis l’accent aussi sur la nécessité de se mobiliser davantage pour les prochaines échéances, en vue relever les défis des alliances prévues et de la performance de la presse partisane, soulignant qu’il est impératif de garantir la cohésion de l’ensemble des militants harakis au service des intérêts du pays et du Parti, qui est fier de ses militants et de son histoire.

Ayant souligné le rôle du Mouvement Populaire, en tant que parti qui dispose d’un poids politique et historique qui transcende le quantitatif et capable d’être à la hauteur des aspirations du pays et de ses militantes et militants, M. Laenser a annoncé la date de tenue de la réunion du Conseil National, qui sera consacrée au parachèvement des organes du Parti, à l’approbation du règlement intérieur et à l’examen des résultats des travaux des réunions des experts, de la jeunesse et des femmes.
De son côté, M. Mohamed Moubdiî, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a estimé que la prochaine session parlementaire sera marquée par plusieurs dossiers chauds.

Pour sa part, M. Abdelhamid Saâdaoui, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a affirmé que la prochaine session parlementaire sera caractérisée par l’examen de plusieurs projets de lois clés, portant notamment sur les réformes politiques et électorales.

Partager sur Facebook