Signature de conventions d’un montant global de 1,4 milliard de DH pour renforcer l’infrastructure sanitaire dans la Région Fès-Meknès

Zineb Abou-Abdellah

La cérémonie de signature de 11 conventions entre le ministère de la Santé et le Conseil de la Région Fès-Meknès, d’une valeur globale de plus de 1,4 milliard de DH, a eu lieu mercredi dernier à Fès.

Selon un communiqué publié à cette occasion, la signature de ces conventions s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales portant sur le rapprochement  des services de santé des populations et le renforcement de l’offre de soins.

Coïncidant avec la célébration par le peuple marocain du 65ème anniversaire de l’indépendance du Maroc, ces conventions visent à soutenir les projets de développement et de mise à niveau du secteur de la santé dans la Région Fès-Meknès

Ces conventions ont été signées par M. Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, M. Mohand Laenser, Président du Conseil de la Région Fès-Meknès, M. Essaïd Zniber, Wali de la Région Fès-Meknès et Gouverneur de la Préfecture de Fès, et Dr. Mehdi Bellouti, Directeur régional de la Santé.

Le communiqué a ajouté que ces conventions concernent la construction, l’équipement et la mise à niveau des infrastructures de santé dans la Région Fès-Meknès, à savoir notamment la construction et l’équipement d’un hôpital provincial à Moulay Yacoub avec une capacité d’accueil de 120 lits et la construction et l’équipement de trois hôpitaux de proximité à Boulemane, Tahla et Aïn Taoujtate d’une capacité d’accueil de 45 lits pour chacun de ces trois hôpitaux.

Ces conventions portent aussi sur la construction et l’équipement de quatre hôpitaux provinciaux à Fès, Meknès, Sefrou et Taounate d’une capacité d’accueil de 120 lits pour chacune de ces structures, la réhabilitation des infrastructures des unités hospitalières dans la Province d’Ifrane, l’équipement et le renforcement des infrastructures des hôpitaux de la Région à travers l’acquisition de lits complets pour la réanimation et l’extension de l’hôpital Ibn Al Hassan pour les maladies psychiatriques et mentales à Fès.

Il est à signaler que ces projets interviennent en application de la politique menée par le ministère de la Santé visant à rapprocher et améliorer les services de santé des habitants de la région, notamment dans les zones enclavées et difficiles d’accès, ainsi qu’à réduire la pression subie par les autres structures hospitalières.

Partager sur Facebook