Adoption du contrat-programme entre l’Etat et la RégionFès-Meknès d’une valeur de 11 milliards de DH : Laenser souligne que ce contrat-programme a été adapté sur la based’une démarche consensuelle et participative

Saliha Boujraf

Le contrat-programme entre l’Etat et la Région Fès-Meknès, qui porte sur la réalisation de projets d’une valeur budgétaire globale de 11,19 milliards de DH, a été adopté lundi dernier à Fès.

Ce document, qui identifie un total de 97 projets concernant différents secteurs d’activités, a été approuvé à l’unanimité lors de la session ordinaire de juillet du Conseil de la Région, tenue sous la présidence du Président de la Région, M. Mohand Laenser, et en présence du Wali de la Région, Gouverneur de la Préfecture de Fès, M. Saïd Zniber.

Le contrat-programme couvre les secteurs de l’industrie et du développement des services numériques (7 projets, avec 1,066 milliard de DH), de l’équipement et la logistique (12 projets, avec 3,184 milliards de DH), de l’enseignement supérieur et l’appui à la recherche scientifique (5 projets, avec 1,850 milliard de DH), de l’agriculture (820 millions de DH), de la promotion de l’emploi et du développement des compétences (11 projets, avec 725,9 millions de DH) et de l’artisanat et l’économie sociale (7 projets, avec 393 millions de DH).

Le contrat-programme couvre aussi les secteurs de la qualification sociale et l’identification des disparités territoriales (19 projets, avec plus de 2,204 milliards de DH), du tourisme et la valorisation du patrimoine culturel (16 projets, avec 386 millions de DH) et l’environnement et la protection des ressources naturelles (7 projets, avec 551,69 millions de DH).

Le montage financier de ce contrat-programme fait ressortir que les départements ministériels prennent en charge plus de 6,1 milliards DH, alors que le reste du budget est assuré par le Conseil de la Région (3,628 milliards de DH), les autres collectivités territoriales (315,5 millions de DH), les établissements publics (580,8 millions de DH) et les bénéficiaires (513,5 millions de DH).

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Laenser a indiqué que ce contrat-programme a été signé par les ministères concernés, se félicitant du fait que la Région Fès-Meknès ait été la première région à adopter son contrat-programme avec l’Etat sur la base d’une démarche consensuelle et participative.

Outre l’examen et l’approbation du contrat-programme, cette session ordinaire du Conseil de la Région Fès-Meknès s’est penchée sur l’examen de la convention relative à la réalisation de la première tranche de la zone logistique de Ras El Ma et du contrat de crédit liant la Région et la Société financière internationale (SFI) pour le financement de l’acquisition d’équipements de lutte contre la pandémie « Covid-19 ».

Les membres du Conseil de la Région Fès-Meknès ont débattu aussi du financement des routes inscrites dans le cadre du programme de réduction des disparités sociales et territoriales en milieu rural et de projets de conventions, dont un relatif au programme de valorisation des activités économiques et l’amélioration du cadre de vie dans l’ancienne médina de Fès.

Cette convention, qui définit les formules et les conditions de financement dudit programme sur la période 2020-2024 et réglemente le cadre des interventions des parties contractantes, vise la mise à niveau et la réhabilitation de 1.197 sites de l’ancienne médina.

Un autre projet de convention de partenariat pour l’acquisition d’équipements de lutte contre la grêle a été égalementà l’ordre du jour de cette session ordinaire du Conseil de la Région Fès-Meknès. Cette convention vise àsoutenir les agriculteurs de la Région pour faire face aux effets négatifs de ce phénomène.

Partager sur Facebook