Pour examiner et évaluer l’opération de soutien des personnes affectées par le Coronavirus dans les zones rurales et montagneuses :

Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants appelle à la tenue d’une réunion de la Commission des finances et du développement économique

Zineb Abou-Abdellah:

Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants a appelé à la tenue d’une réunion de la Commission des finances et du développement économique pour évaluer l’opération de soutien par le fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau Coronavirus des catégories vulnérables, dont notamment les détenteurs de la carte « Ramed » et ceux qui travaillent dans le secteur informel, affectées par les répercussions de la pandémie du nouveau Coronavirus, ainsi que pour examiner les mesures d’urgence prises pour faire bénéficier les personnes qui n’ont pas perçu ce soutien, en particulier dans les zones rurales, montagneuses et enclavées.

Dans la demande écrite, introduite à l’initiative de Mme Hakima Belksaoui, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants et membre de la Commission des finances et du développement économique, le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants appelle à la tenue d’une réunion urgente de la Commission des finances et du développement économique, en présence du ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, en vue d’examiner la question de « l’évaluation de l’opération de soutien ciblant les catégories vulnérables, comptant les détenteurs de la carte « Ramed »et les travailleurs dans le secteur informel, affectées par les répercussions de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) et les mesures d’urgence prises au profit des personnes qui n’ont pas perçu ce soutien, en particulier dans les zones rurales, montagneuses et enclavées.

Il convient de noter que plusieurs membres du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants avaient adressé auparavant des questions écrites pour interroger M. Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, au sujet de cette problématique, en particulier après que se sont élevées les voix de personnes affectéesà travers le Royaume, en particulier dans le monde rural et les zones enclavées et montagneuses, pour clamer qu’ils n’ont pas bénéficié du soutien destiné aux familles affectées par la pandémie du Coronavirusdurant la première phase, alors que la deuxième phase de soutien a commencé dans plusieurs régions du Maroc.

Des vidéos ont été relayées sur les médias sociaux, rapportant les cris et les pleurs d’hommes et de femmes, en particulier dans les zones rurales et montagneuses, qui ont été privés d’un soutien dont ils ont désespérément besoin.

Pour rappel,le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, M. Mohamed Benchâaboun, avait annoncé, mardi dernier, lors d’une séance des questions orales à la Chambre des Conseillers, de la mise en place d’une rubrique spéciale au niveau du portail (www.tadamoncovid.ma), à compter du jeudi 21 mai 2020,pour recueillir les plaintes exprimées par les citoyens travaillant dans le secteur informel, qu’ils soient détenteurs de la carte « Ramed » ou pas, qui n’ont pas perçu le soutien accordé par le fonds « Covid-19 ».

Benchâaboun avait souligné que ces plaintes seront toutes traitées après avoir effectué les vérifications nécessaires entre tous les départements gouvernementaux concernés.

Partager sur Facebook