En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers : Amzazi : le nombre d’internats a atteint un millier durant l’année scolaire en cours, dont 65% sont en milieu rural.

Aliae Riffi

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, hier mardi à Rabat, que le nombre total d’internats a atteint un millier durant l’année scolaire en cours, dont 65% sont situés en milieu rural.

En réponse à une question orale sur « Les conditions et les services d’internats dans les établissements d’enseignement », présentée par le Groupe de la Justice et du Développement à la Chambre des Conseillers, M. Amzazi a rappelé que « 15 internats sont construits d’année en année », indiquant que le ministère a accéléré le rythme de création des internats compte tenu de leur impact direct en termes de lutte contre la déperdition scolaire.

Par ailleurs, M. Amzazi a noté que le ministère a procédé à une révision de la valeur quotidienne des bourses allouées aux internats, indiquant dans ce sens que« la bourse totale a été augmentée de 14 DH à 20 DH, alors que la bourse partielle a été revue à la hausse de 7 DH à 10 DH.

Le ministre a ajouté que le nombre des élèves boursiers s’est élevé à environ 160.000 bénéficiaires, dont 49.000 filles.

Amzazi a affirmé, en outre, que « le coût total des bourses consacrées aux internats et aux cantines scolaires s’est élevé à 1,45 milliard de DH durant la saison scolaire en cours », affirmant qu’« en application des Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours du Trône du 29 juillet 2018, le ministère a élaboré un programme d’action pour la saison scolaire 2018-2019 qui vise à donner une forte impulsion aux programmes de soutien de la scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, à travers notamment la mise en place d’internats et la restauration scolaire ».

Amzazi a rappelé, dans ce contexte, que le ministère avait réalisé un diagnostic sur le terrain au niveau national pour déterminer les besoins des programmes de soutien social au cours de la saison scolaire 2018-2019 et ce, au niveau des établissements d’enseignement concernés.

Le ministre a précisé que ce diagnostic a porté sur la plupart des mesures de soutien social, y compris les internats et les cantines scolaires, ainsi que le volet relatif à la réhabilitation de ces espaces.

Amzazi a souligné, par ailleurs, quel’étude d’évaluation d’impact des programmes de soutien social, réalisée en 2018 par l’Observatoire National du Développement Humain (ONDH), a révélé des résultats très positifs,en termes d’impactdes internats sur l’amélioration des indicateurs de scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, notamment en milieu rural.

Le ministre a rappelé que l’étude a révélé que les internats contribuent à hauteur de 125%à l’amélioration du taux d’accès des élèves au cycle secondaire collégial, alors que ces équipements socio-pédagogiques améliorent de 164% le taux d’accès des élèves au cycle secondaire qualifiant.

 

Partager sur Facebook