Mme Bouchareb : Le 14 janvier de chaque année revêt une portée symbolique pour la famille des architectes

Zineb Abou-Abdellah

Mme Nouzha Bouchareb, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, a affirmé, hier mardi à Tanger, que le 14 janvier de chaque année revêt une « portée symbolique » pour l’ensemble de la famille des architectes et des professionnels du secteur, en référence au discours,prononcé le 14 janvier 1986, par Feu Sa Majesté Hassan II à l’adresse des architectes ; lequel discours demeure une référence et démontre la position distinguée des architectes.

Dans une allocution lors de l’ouverture d’une rencontre organisée sous le thème « Le patrimoine architectural, un levier de développement territorial »,Mme Bouchareb a affirmé, par ailleurs, que le Message Royal adressé en 2006 à l’Ordre des architectes atteste de la Haute Sollicitude dont entoure Sa Majesté le Roi Mohammed VI cette profession, ajoutant que la profession d’architecte est liée à l’urbanisme et que cette profession a démontré, au fil des années, l’innovation de ces professionnels.

Intervenant lors cette manifestation organisée à l’occasion de la célébration de la 34ème Journée nationale de l’architecture, par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le Conseil national de l’Ordre des Architectes, MmeBouchareb a noté que le ministère a veillé, eu égard à l’importance de célébrer la Journée de l’architecte, en coopération et en coordination avec le Conseil national de l’Ordre des Architectes, à élargir le champ de cette célébration à travers l’organisation du Festival de l’artisanat, dont la 3ème édition sera abritée cette année par la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, compte tenu des atouts culturels et civilisationnels dont regorgent les villes de cette région qui ont marqué de leurs empreintes l’histoire de l’architecture marocaine au fil des siècles.

La ministre a ajouté que le choix de Tanger pour célébrer la Journée de l’architecte a été dicté par l’importance des potentialités culturelles, historiques et touristiques, la richesse de son patrimoine architectural ancestral et les atouts naturels variés dont regorge cette ville, en plus des projets et des chantiers structurants qui y sont engagés, notamment en matière de renforcement du réseau routier et du transport urbain.

Evoquant le thème choisi cette année pour célébrer la Journée de l’architecte, Mme Bouchareb a souligné que la valorisation du patrimoine architectural et civilisationnel pour en faire un levier de développement territorial a été toujours au cœur des programmes gouvernementaux et des politiques publiques, dont l’objectif premier demeure la réalisation des équilibres et la complémentarité entre les régions afin de lutter contre les disparités territoriales.

D’autre part, les autres intervenants lors de cette manifestation ont mis l’accent sur la nécessité de développer un modèle de gouvernance du patrimoine architectural, tout en veillant à la généralisation d’une méthodologie d’intervention interdisciplinaire et multi sectorielle de manière à appliquer les Hautes Orientations Royales dans ce domaine.

Ces intervenants ont également été unanimes à souligner l’importance d’actualiser les législations relatives à la protection du patrimoine architectural, de renforcer les capacités du service chargé de l’inventaire du patrimoine au niveau national et de définir les priorités en matière de planification interne, appelant également à l’amélioration des procédures d’élaboration des projets, à la formation de compétences spécialisées dans le domaine et au renforcement de leurs capacités en matière de pilotage des projets de protection du patrimoine.

Partager sur Facebook