Nouveau modèle de développement : Laenser souligne l’importance de venir à bout des disparités territoriales et de développer le monde rural

Saliha Boujraf

La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement a écouté, hier mardi à Rabat, les représentants du parti du Mouvement Populaire, qui lui ont présenté leur contribution et leur vision concernant le renouveau du modèle de développement.

Mohand Laenser, Secrétaire général du parti du Mouvement Populaire, a souligné, à cette occasion que le nouveau modèle de développement en cours d’élaboration doit tenir compte de l’importance de venir à bout des disparités territoriales et de développer le monde rural.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion organisée par la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD), présidée par M. Chakib Benmoussa, pour écouter les représentants du parti, M. Laenser a affirmé que le Mouvement Populaire considère que l’élimination des disparités territoriales et le développement du monde rural sont parmi les objectifs prioritaires du nouveau modèle de développement, relevant que le développement global et inclusif passe inéluctablement par le développement du monde rural.

Laenser a ajouté que le Mouvement Populaire accorde une importance particulière à la promotion de la culture dans son acception large et à la généralisation de la langue amazighe, estimant qu’il s’agit de deux facteurs déterminants qui contribuent au développement, tout en mettant l’accent sur la nécessité d’intégrer la culture dans le processus éducatif de l’étudiant eu égard qu’elle constitue une composante fondamentale dans le façonnement de la personnalité de l’individu.

Par ailleurs, le Secrétaire général du Mouvement Populaire a souligné l’importance de renforcer le rôle des collectivités territoriales,en général, et de la Région,en particulier, dans le processus de développement, mettant l’accent sur la nécessité de permettre aux Régions de s’acquitter de leur rôle en matière de développement, en particulier dans le cadre de la régionalisation avancée.

Laenser a appelé, à cet égard, au transfert de plusieurs compétences du niveau central aux Régions, estimant que le rôle des autorités centrales devrait se limiter aux missions souveraines et aux missions de régulation et d’encadrement.

Il est à signaler que le Mouvement Populaire était représenté à cette réunion par son Secrétaire général, M. Mohand Laenser, le Président de son Conseil national, M. Essaïd Ameskane,et des membres de son Bureau politique, à savoirMmeWafaeBouâamriet MM. Mohamed Hassad, HammouOuheli et Mohamed Jaouad.

Partager sur Facebook